Cannes 2019 : Once Upon a Time... in Hollywood, Ad Astra, Midsommar... quels sont les gros absents de la sélection ?

Alexandre Janowiak | 18 avril 2019 - MAJ : 18/04/2019 17:01
Alexandre Janowiak | 18 avril 2019 - MAJ : 18/04/2019 17:01

Avec 19 films en course pour la Palme d'Or, les oubliés et les déçus sont nombreux.

Pierre Lescure et Thierry Frémaux, le président et le délégué général du Festival de Cannes, ont dévoilé ce jeudi matin, les films sélectionnés pour cette 72e édition du Festival de Cannes. La liste complète des 47 élus, dispatchés entre la compétition pour la Palme d’Or, Un Certain Regard, les sections hors-compétition… est à retrouver juste ici.

Si plusieurs grands noms attendus ont tenu leur rang (Ken Loach, les frères DardenneXavier DolanTerrence MalickPedro Almodóvar…), la révélation de cette sélection a aussi mis en avant l’absence de longs-métrages favoris sur le papier. Certes, comme l'a rappelé Thierry Frémaux, il y aura sans aucun doute des rajouts dans les jours à venir pour compléter cette sélection.

Ainsi, en 2018, le film de Lars von TrierThe House That Jack Builtavait été ajouté en hors-compétition au dernier moment quand Le Poirier Sauvage et Un couteau dans le cœur avaient rejoint les rangs de la compétition de justesse.

On fait un rapide tour des gros absents de la Croisette en 2019.

 

Photo Eva GreenLe prometteur Proxima avec Eva Geeen ne sera sans doute pas à Cannes

 

LES ABSENTS MAJEURS

Avec une Palme d'Or au compteur pour La Vie d'Adèle on croyait le nouveau film de Abdellatif KechicheMektoub My Love : Intermezzo, assuré d'une place en compétition.

Il n'en est finalement rien. Un sort partagé par Proxima de Alice Winocour, Nomadland de Chloé Zhao (The Rider), Jumbo de Zoé Wittock, C'est extra de Guillaume Nicloux (Valley of Love), le nouveau film de Lav Diaz, Ema de Pablo Larraín, Madre de Rodrigo Sorogoyen, The Girl Missing de Koji Fukada, Une fille facile de Rebecca Zlotowski, Saturday Fiction de Lou Ye, Manor House de Cristi Puiu, About Endlesness de Roy Andersson (Un pigeon perché sur une branche philosophait sur l’existence), Waves de Trey Edward Shults ou encore First Cow de Kelly Reichardt.

 

Photo Shaïn Boumedine, Ophélie BauPas de pâtes, de plages et de corps dénudés avec Kechiche sur la Croisette

 

Sans doute plus attendus en hors-compétition que pour concourrir à la Palme, on soulignera les absences notables du Midsommar de Ari Aster (Hérédité), Suicide Tourist de Jonas Alexander Arnby porté par Nikolaj Coster-WaldauLe Prince oublié de Michel Hazanavicius ou encore le Yesterday de Danny Boyle.

Pour une belle séance de minuit on pouvait également espérer découvrir The Lighthouse de Robert Eggers (The Witch), il devrait finalement finir dans une des sélections parallèles (sans doute la Quinzaine d'après certaines sources).

Parmi les séances plus glamours et détentes, absences également des attendus en hors-compétition Toy Story 4 de Josh Cooley qui aurait permis un joli parterre de stars sur le tapis rouge avec Tom Hanks parmi les voix américaines ou Pierre Niney pour celles françaises. Même chose pour Les Quatre filles du docteur March (Little Women en version originale) de Greta Gerwig (Lady Bird) et son joli casting avec Emma WatsonSaoirse RonanFlorence PughMeryl Streep et Timothée Chalamet entre autres.

 

photoLes jouets cultes ne devraient pas faire la fête sur la Croisette non plus

 

LES "ILS POUVAIENT PAS"

Thierry Fremaux affirme chaque jour avoir de nombreuses discussions avec Netflix pour trouver un terrain d'entente et l'a réaffirmé lors de la conférence de presse de ce jeudi. Mais comme on l'avait appris il y a quelques semaines, la plateforme ne montrera aucun film cette année à Cannes (comme l'an passé).

L'absence de compromis empêche donc les venues du Uncut Gems des frères Safdie (Good Time, leur dernier opus, présenté sur la Croisette), The Laundromat de Steven SoderberghThe King de David Michôd ou encore le nouveau film de Noah Baumbach. Cela dit, il faut relativiser puisque d'après plusieurs sources, aucun de ces films n'est terminé et aurait donc pu finir sur la Croisette.

 

Ben Stiller, Dustin HoffmanPas de retour pour Baumbach, deux ans après The Meyerowitz Stories

 

Parmi les autres gros absents qui ne pouvaient pas être là mais que le comité de sélection aurait bien aimé voir dans sa besace : Ad Astra de James Gray. Habitué du festival, le cinéaste américain est loin d'avoir terminé son film puisque son montage met plus de temps que prévu pour être finalisé. Thierry Fremaux a d'ailleurs précisé que, si le film était attendu pour le 22 mai fut un temps, il n'en est plus rien. Il faudra donc patienter pour voir Brad Pitt en astronaute.

Même problème de finition pour le nouveau film de Hirokazu Kore-eda : La vérité. Le cinéaste japonais, dernier récipiendaire de la Palme d'Or avec son affaire de famille n'a pas encore terminé le montage et ne verra donc sans doute pas les marches du Palais des Festivals cette année.

Le nouveau film du duo Eric Toledano et Olivier Nakache, Hors norme, ne serait pas non plus terminé.

 

affiche, Brad PittPas de Brad Pitt pour Ad Astra, mais..

 

LE "IL EST PAS LÀ... POUR LE MOMENT ?"

Si le gros de la sélection a été dévoilé aujourd'hui, rien n'est définitif. Comme chaque année, il y aura donc quelques rajouts et affinement de dernière minute dans les jours à venir, avec la possibilité de voir des grands noms attendus rejoindre les festivités de mai prochain.

Parmi les noms que l'on peut espérer voir s'ajouter à la liste des prétendants à la Palme d'Or, on pense bien évidemment à Once Upon a Time... in Hollywood de Quentin Tarantino. Durant la conférence de presse, Thierry Fremaux a donné plus de précisions :

"Le film de Quentin Tarantino n'est pas prêt [...] il est au sprint, ça fait partie des films dont on espère qu'on aura la bonne nouvelle de vous annoncer qu'ils sont présents. Je l'ai vu en grande partie, mais le film sort seulement à la fin du mois de juillet, c'est déjà un exploit que Tarantino fasse tous ses efforts pour être prêt dès le mois de mai. D'autant plus qu'avec lui c'est toujours un peu plus long puisqu'il souhaite que son film soit présenté en 35 mm".

 

Photo Brad Pitt... peut-être Brad Pitt en cascadeur pour Once Upon a Time... in Hollywood

 

Il ne reste donc qu'à croiser les doigts à son propos pour espérer le voir rejoindre les prétendants à la Palme et tenter un doublé 25 ans après son Pulp Fiction et avec un casting dantesque : Brad PittLeonardo DiCaprio et Margot Robbie en tête pour ne citer qu'eux. Thierry Fremaux a d'ailleurs ajouté que ce qu'il en avait vu était "tout à fait magnifique". L'attente grandit !

N'oublions pas non plus que la sélection de la Quinzaine des Réalisateurs ou de la Semaine de la Critique, dont on attend prochainement les catalogues, devraient, comme chaque année, receler quelques pépites notables.

 

photo, Brad Pitt, Leonardo DiCaprio

commentaires

Scream King
19/04/2019 à 16:54

Comment sont choisi les films présentés ? Parce que si le dernier Tarantino qui n'est même pas prêt (et donc je suppose que personne ne l'a vu en entier) est présent finalement, je me pose la question...

Molle
18/04/2019 à 19:41

Une sélection anti US et anglophobe

BouhCannes
18/04/2019 à 19:25

Le dernier Rabah ameur-zaïmeche...

M1pats
18/04/2019 à 17:57

Un festival qui devient de plus en plus anonyme et sans intérêt

Zach
18/04/2019 à 17:41

Dolan, Honoré, Loach, les Dardenne,... Un festival de plus en plus austère et sinistre avec des réalisateurs qui respirent la joie de vivre.

votre commentaire