Domino : après des mois de silence le film de Brian De Palma offre une première bande-annonce sombre et un peu molle

Camille Vignes | 4 avril 2019 - MAJ : 04/04/2019 15:46
Camille Vignes | 4 avril 2019 - MAJ : 04/04/2019 15:46

Entre The Irishman de Scorsese, sauvé par Netflix, et Domino de Brian De Palma vendu comme un simple DTV… on vit une bien étrange époque.

Faute de bonnes nouvelles, et de nouvelles tout court, le thriller de Brian De Palma était un peu tombé dans l’oubli. Mais Domino vient de refaire surface en balançant sa première bande-annonce et trouvant sa date de sortie américaine.

Avec Domino, De Palma offre un nouveau thriller, dans une Europe menacée par le terrorisme cette fois. Dramatique et pas très bien monté, il laisse quand même entrevoir quelques moments de violence. Et on comprend que Nikolaj Coster-Waldau, un flic danois, veut venger la mort de l’un de ses partenaires et se lance à la poursuite de son meurtrier.

 

 

 

Mais, si quatre ans après Passion (thriller qui n'a pas trouvé son public, mais qu'on a assez aimé), le réalisateur de 76 ans n’a pas dit son dernier mot (il préparera notamment un film sur l’affaire Weistein), son film n’a pas su se frayer un chemin jusqu’aux salles obscures.

Il sera donc directement disponible en vidéo aux État-Unis à partir du 31 mai. Aucune date française n’a été annoncée mais il y a fort à parier que le film connaisse le même sort.

 

photo, Carice van Houten, Nikolaj Coster-Waldau, Brian De PalmaCarice van Houten, Nikolaj Coster-Waldau et De Palma sur le tournage

 

Alors forcément à l’annonce de cette nouvelle, on se souvient des dires extrêmement pessimistes de De Palma au micro du Parisien en juin dernier et on se dit qu’on aura au moins la chance de voir le film.

"Ça a été une expérience horrible. Le film était sous-financé, il a pris beaucoup de retard, le producteur n’a pas arrêté de nous mentir et n’a pas payé certains de mes collaborateurs. Je ne sais pas du tout si ce long-métrage va sortir." 

Côté casting, l'interprète de Jaime Lannister retrouvera celle de Melisandre de Game Of Thrones : Carice van Houten. Ils donneront la réplique à Eriq Ebouaney et Guy Pearce, entre autres.

Mais au fond, peu importe, puisque même les "mauvais Brian de Palma" sont souvent plein de grands moments de cinéma.

 

Affiche

commentaires

Dario De Palma
05/04/2019 à 11:25

Dirty Harry:

"Je trouve que Carlito's way aurait pu tout aussi bien être réalisé par Sidney Lumet, Abel Ferrara, Michael Cimino ou Martin Scorsese."

Possible...mais il y a pires références cela dit!

"Personne d'autre que De Palma n'aurait pu faire Pulsions, Blow out, Phantom of the Paradise, Carrie, Body Double"

C'est vrai. J'ai un peu de mal cela dit avec l'écriture de "Pulsions" et "Body double" même si je reconnais encore dans ces deux films de bons moments, de beaux éclats de mise en scène.

Pog
05/04/2019 à 10:51

Soit Dirty Harry est Laurent Vachaud sous pseudo.
Soit il recopie régulièrement (parfois mot pour mot) ce que ce journaliste (qui a co-écrit un super livre sur De Palma) dit, notamment sur Twitter
Dans les deux cas, c'est drôle

Benjamin
05/04/2019 à 10:42

Olala c'est un crève coeur cette bande-annonce, que c'est cheap bon sang! On dirait le dernier John Woo... C'est triste ces grand metteurs en scène qui ne trouve plus d'argent pour faire des films...

Dirty Harry
05/04/2019 à 10:30

@ Dario De Palma : je trouve que Carlito's way (qui contient quelques bonnes scènes : le gunfight dans le bar, la poursuite dans le metro/gare...) aurait pu tout aussi bien être réalisé par Sidney Lumet, Abel Ferrara, Michael Cimino ou Martin Scorsese.
Personne d'autre que De Palma n'aurait pu faire Pulsions, Blow out, Phantom of the Paradise, Carrie, Body Double dont j'apprécie énormément l'aspect outrancier, baroque et tous ces effets de style à faire sursauter un adepte de Bresson ou de l'épure qu'il s'efforcera de dire dans sa critique "mise en scène ostentatoire" et ce genre de qualificatif.
Sinon Penelope Ann Miller c'est pas Michelle Pfeiffer hein...

Dario De Palma
05/04/2019 à 10:07

Un détracteur farouche et célèbre de L'IMPASSE, le réalisateur Christophe Gans (LA BELLE ET LA BETE, LE PACTE DES LOUPS) qui déclarait à propos du film en 1996...:

""Ce n'est pas un hasard si la carrière de Verhoeven a suivi celle de De Palma. Leurs deux carrières sont bâties sur le cynisme et c'est ce qui est en train de les tuer. Voir RAISING CAIN ou BASIC INSTINCT, c'est quand même effrayant en comparaison avec leurs premières oeuvres respectives.
CARLITO'S WAY m'a abasourdi: c'est son pire film. C'est effrayant de bout en bout. Voir la pétasse de Martin Bregman, Penelope Ann Miller,filmée avec des filtres de merde comme un film des années 70 avec Barbra Streisand réalisé par Arthur Hiller, tu te demandes "Comment le cinéaste qui m'a fait aimé le cinéma en est arrivé à cette daube infâme? c'est monstrueux,c'est le zéro absolu du cinéma.
(...) Tant qu'il se complaisait dans son cynisme mais qu'il restait sur la frange, c'était parfait car il faisait des films en réaction contre le reste de la production américaine. CARLITO'S WAY est un film dans la m..... C'est insupportable. J'en ai autant pour le DRACULA de Coppola.
Quand je vois ce genre de films, je me demande si j'aime encore le cinéma. Et puis heureusement,quelques jours après,je vois un bon film et je me dis que ce n'est pas moi qui débloque!"

Dario De Palma
05/04/2019 à 09:42

Actar; " Dans tous les cas un real qui accouche de M:I, Scarface et des incorruptibles et qui fini en DTV c'est qu'il y a eu un pbl qqpart (loin de moi l'idée de savoir quoi)"

Ses derniers films depuis l'échec du coûteux "Mission to Mars" n'ont pas été suffisamment rentables probablement donc les financiers ne lui font plus vraiment confiance, après le style de De Palma tourne à vide depuis un bon moment sur des scénarios peu convaincants, comme une caricature de son formalisme autrefois inspiré...

Dirty Harry: "L'Impasse c'est un peu le De Palma pour les gens qui n'aiment pas De Palma.."

J'apprécie quelques De Palma ("Furie", "Obsession", "Blow out", "Outrages", "Carrie"..) mais je trouve sa filmographie très inégale encore plus depuis les années 90...je n'ai pas revu "l'impasse" depuis un moment mais je garde le souvenir de quelques éclats de mise en scène, d'une bonne interprétation (le duo Pacino/Penn) et d'une histoire solide, touchante, incarnée, des qualités qu'on ne retrouve pas vraiment dans les De Palma qui ont suivi..

Satan LaTeube
05/04/2019 à 09:40

"L'Impasse c'est un peu le De Palma pour les gens qui n'aiment pas De Palma"
je ne pensais pas lire ça un jour, surtout sur un forum de soi-disant cinéphiles ...
Le chef d'oeuvre de De Palma, le plus grand film noir de ces 30 dernières années, au moins.

Andarioch
05/04/2019 à 07:56

Lu cette nouvelle tard hier soir. Du coup j'en ai fais un cauchemar. De Palma jouait dans son propre film le rôle du président des states version fauché, qui opérait depuis la chambre double d'un hôtel miteux. Il rend visite à un électeur qui vit dans une caravane et s'empale tout seul sur un couteau de cuisine.
Me suis réveillé, j'était pas bien...

rocky
04/04/2019 à 22:58

@DirtyHarry : "L'Impasse c'est un peu le De Palma pour les gens qui n'aiment pas De Palma..."

Comment ça ? J'adore De Palma et mon préféré est L'impasse. Ce que tu dis m'intrigue.

Actar
04/04/2019 à 22:33

Et c'est pourtant dans ses hommages appuyés à Hitchcock qu'il a été le meilleur d'où sans doute ce fameux cliché qui lui colle à la peau. Dans tous les cas un real qui accouche de M:I, Scarface et des incorruptibles et qui fini en DTV c'est qu'il y a eu un pbl qqpart (loin de moi l'idée de savoir quoi)

Plus

votre commentaire