Alien 3 : ce moment où David Fincher était un gros punk rebelle qui pensait gagner face à la Fox

La Rédaction | 27 février 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 27 février 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58

La production d'Alien 3 n'a pas été de tout repos et si Fincher a quasi renié le film depuis, c'est bien qu'il a lutté contre le studio de toutes ses forces.

La fascinante et pourtant incomplète Assembly Cut d'Alien 3 (37 minutes inédites et divers morceaux remontés), dévoilée en 2003, en est la meilleure preuve : la production du film a été plus que compliquée. Non seulement la suite d'Alien, le huitième passager et Aliens, le retour a été grandement repensée après avoir été lancée avec le réalisateur Vincent Ward, qui avait travaillé pendant des mois sur une folle idée de planète-prison avec des moines, mais elle a ensuite été empêchée lorsque David Fincher s'est retrouvé à lutter contre le studio.

C'était avant SevenThe GameFight Club, et Fincher était un jeune réalisateur de clips très en vogue - Vogue de Madonna, c'est lui par exemple. Une occasion en or pour débuter à Hollywood, mais un véritable cauchemar qui fait de ce Alien 3 un grand film malade, dont le sens a été tordu, et la violence atténuée.

Et si le réalisateur de Gone Girl est connu pour son tempérament de feu (il a récemment quitté World War Z 2, qui s'ajoute à une longue liste de projets délaissés), il ne l'a pas acquis avec l'âge et le succès. Alec Gillis, spécialiste des effets spéciaux qui a travaillé sur Alien 3, le confirme.

 

Photo Sigourney WeaverUn opus fiévreux qui reste un objet de fascination

 

En interview avec HN Entertainment, cet artiste incontournable des effets spéciaux est revenu sur le tournage d'Alien 3. Et lui qui est crédité aussi sur Aliens, le retour de James Cameron pose un regard très lucide sur la saga à l'époque :

"Mon avis sur Aliens a toujours été de me dire que Cameron avait fait un saut en avant digne de deux suites, ce qui a placé la barre très haut non ? Cameron a créé quantité d'aliens et une reine Alien, et il a contrebalancé la puissance de la Reine avec Ripley dans le robot de manutention, sans parler des vaisseaux spatiaux et des marines, des armes et tous ces trucs qui étaient une telle évolution de l'univers, même les baskets... Il a fait un boulot fantastique mais ça a rendu le travail difficile pour tous les autres réalisateurs après lui."

Un constat très juste, Aliens, le retour étant un monument du film d'action et science-fiction, écrit et mené avec une maîtrise qui reste ahurissante même des décennies après sa sortie.

Alec Gillis continue avec une amusante comparaison pour définir le miracle des deux premiers films, qu'il qualifie de "lightning in a bottle" (littéralement "un éclair dans une bouteille") tant Ridley Scott et James Cameron ont eu les moyens et les idées pour créer deux films uniques. Pour conclure que le miracle n'a pas eu lieu une troisième fois avec Fincher.

  

Photo Sigourney WeaverLa classe dans l'espace

 

Alec Gillis ne rentre malheureusement pas dans les détails que tout fan de la saga voudrait connaître, mais il explique à quel point Fincher s'est battu avec une fougue quasi kamikaze à l'époque :

"Vous savez, j'ai vu ça avec des studios où un jeune réalisateur est engagé pour qu'il puisse être dirigé sans difficulté. Alors que si vous prenez un réalisateur qui a le talent et la vision, si vous trouvez un mec comme Cameron et que vous lui donnez réellement les rênes, vous avez plus de chance d'avoir un résultat réussi. Mais si ça ne passe pas comme ça, vous êtes le patron de studio qui a laissé ce jeune réalisateur faire ce qu'il veut et foutre en l'air la franchise. C'est une mentalité basée sur la peur."

Ce n'est un secret pour personne que les frictions entre les producteurs et David Fincher ont été intenses durant tout le tournage, en partie à cause d'une gestion ridicule côté studio - des décors avaient déjà été construits pour Vincent Ward, le scénario n'était pas fini, environ 7 millions avaient déjà été dépensés. Coup du sort : le directeur de la photo Jordan Cronenweth a quitté le plateau après deux semaines pour des raisons de santé.

Une fois le film fini, la bataille a continué avec des reshoots commandés suite à des projections-test peu concluantes.

 

Photo Sigourney Weaver et David FincherFincher jeune et déjà colère

  

Mais même en pré-production, Fincher était le roi de son monde. Alec Gillis se souvient :

"On entre et voilà David Fincher, qui réalise son premier film à 27 ans, les pieds sur le bureau, et il dit 'Alors renvoyez-moi chez moi maintenant et retirez mon nom de cette merde'. C'était avant qu'on commence à tourner. 'Retirez mon nom de cette merde' et il raccroche, et on lui dit, 'Waouh, à qui tu parles ?'. Et il répond, 'Au boss de la Fox. Vous vouliez me montrer quoi ?'. Donc on lui a montré plein de trucs en se disant, 'Ce mec est incroyable, il est génial'".

Une grande gueule qui a finalement été fermée par le pouvoir en place, puisque le film sorti en salles a été charcuté. Contrairement à Scott, Cameron et Jean-Pierre Jeunet, David Fincher n'a pas participé au superbe coffret sorti en 2003, refusant de retravailler sur le film pour offrir ce director's cut si attendu. 

Le studio a donc récupéré tant bien que mal de nombreuses images inédites, tenté de rafistoler le son, pour sortir une version censée se rapprocher de ce qu'Alien 3 était censé être. De quoi laisser cet épisode de la saga dans une impasse particulièrement étrange et fascinante.

 

Tout savoir sur Alien 3

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
PatrickJammet
28/10/2020 à 12:52

... Le Jedi 1977, A'lien 1979 ^^ ...Quarantaine, 2019... Anakin Skywalker (Lucas/Lucien/Lucifer/Luciole) la Substitution du Comte Dooku et/ou De Buffon, la tête !?... Dualise un Comte, tu le deviens ! Korrigan, s'ensuit la Malec' Toussaint's ... L'Empyrée Wilhelm Prinzip : TAENIA PROCESSUS/"XENOMORPHE" DI(VI) NATOIRE... Bien avant les Dinosaures, la Transmission, la Zoonose... La Base, Parasitage (Pirate) !? Mais si de Vieille Guerre... Calme ! ... "La Reine Des Mouches"... Oui !- Le Grave ! Graf' Comte; la Maîtrise... L'Alphanumérisation, L'Extrapyramidalisation Pesquet & Tom Cruise (Anagramme Costumier, Français Alsacien, Biden-Robin'ette, de mon Cul, Duc De'Vin'cent, Calif'ornie, aussi, phylogénétique !) ... - NASA ! ... Tout ce qui porte un Casque', The Devil, Guillaume, Millenium, Index 1914-1918: "A'lien VS Je-di's et/ou Coéquipier" Dis'ney Land'!? .."Oléron island" sa Corderie Royale de France... 1917 Escadrille La Fayette à SOFIA... De l'Eau sur la Lune, Sharingan, Rouge & Violet... Méta quelque chose, lol !... Des Éruptions Solaires, des Boucles Coronales, l'Intensification du Rayonnement Relatif à la Réflexion (R&R) , la Lune, la Phase, des Parhélies Iridescentes, indic', l'Osmotique Magnétique; Distorsion Modulatoire, Transformation... Changement Transpositoire, Uv/Vu, une thèse sur 100 ans, j'ai plus le nom du type... 1969...2020...51...La Course, Raymond/Rain man ! Lol ! Jubilé...? Le Nuage Noctule'scent... Blackhole... Bat'man, le Code !!! New-York... La Diagonale... https://youtu.be/Z0remlZt3Ts

Richter
28/02/2019 à 12:06

J'ai toujours une affection particulière pour ce troisième volet, encore plus lorsque j'ai pris connaissance du scénario originel que l'on ne verra jamais. C'était peut-être sans doute les prémices de la surpuissance des studios dans les suites de la saga, la sacrifiant au passage. J'ai détesté le 4.

Petit Patapon
28/02/2019 à 08:46

"- Fais moi confiance...
- Non."

MadMcLane
28/02/2019 à 04:25

Celui-ci restera dans mon petit cœur, le 1er que j'ai vu au ciné ! J'avais 10-11 ans et j'ai trop flippé durant la seconde moitié du film, complètement absorbé. Donc oui, malgré tout les soucis en coulisses, je trouve le film réussi !

bubblegumcrisis
28/02/2019 à 02:26

Pour ma part, je ne suis pas très fan du film de Fincher et de son vilain alien en cgi. Et si j'ai beaucoup aimé la version de Cameron à l'époque, force est de reconnaître que quand il m'arrive de le revoir aujourd'hui, niveau scénario et jeux d'acteur ça ne vole pas vraiment haut - je trouve même que c'est bas de plafond. Mais Cameron a redéfini l'univers d'Alien de fond en comble avec le perfectionnisme qui est le sien. Et il a créé son propre classique d'Alien. Avec le film de fincher la saga a commencer à se perdre, et malheureusement Scott lui-même ne l'a pas retrouver. Il a même réussi à rajouter de la confusion avec ses délires créationnistes. Je considère donc que Alien est une duologie ce qui est très bien comme ça.

...
28/02/2019 à 02:24

Merci Julien, c’est très clair !

Decker
28/02/2019 à 01:33

Le dernier Alien digne de ce nom (Prometheus étant à part).

Julien
27/02/2019 à 21:25

En tout les cas c pas la suite d alien le retour c alien 3 jame Cameron a dit qui aller s occupé particulièrement de la suite d alien le retour

kong
27/02/2019 à 19:46

Les 2 premiers films sont juste démentiels.
Alien 3 ne pouvait pas être supérieur, quand bien même le réalisateur s'appelle D.Fincher.
Il s'en est quand même bien sorti au final.

Number6
27/02/2019 à 19:09

De l avis de mes camarades. Mon préféré des 4. J'imagine du coup si Fincher avait eu les coudées franches.

Plus
votre commentaire