The Haunting of Hill House : découvrez l'angoissante conclusion alternative

Créé : 16 octobre 2018 - La Rédaction
photo
13 réactions

Alors que The Haunting of Hill House multiplie les victimes, son réalisateur dévoile que la fin originale a failli être bien plus désespérée.

C’est un des chocs horrifiques de cette fin d’année et on le doit à Netflix, qui a eu la bonne idée de confier à Mike Flanagan (Jessie) l’adaptation du chef d’œuvre de Shirley Jackson (La Maison Hantée). Le résultat a déjà traumatisé pas mal de monde, du côté de la critique comme du public.

Et ce succès, The Haunting of Hill House le doit notamment à ses thèmes ainsi qu’à leur traitement. En abordant de face les conséquences de la dépression, du deuil ou du suicide au sein d’une famille, le récit a remis la mélancolie et l’émotion au cœur du fantastique et de la représentation du fantôme. Un concept à la fois simple et complexe, souvent oublié de productions contemporaines privilégiant jumpscare et crucifix.

 

photoUne série qui (ne fait pas) tâche

 

Si vous avez vu la série (notre critique ICI) et en connaissez la fin, vous serez sans doute curieux de savoir qu’elle est bien douce en comparaison de celle initialement prévue, comme l’a expliqué Mike Flanagan au Hollywood Reporter.

« Un temps, nous nous sommes amusés avec l’idée du monologue finale, en imaginant que cette image d’une famille réunie pourrait au dernier moment révéler que nous nous trouvions dans la Chambre Rouge.

 

photoLa porte de la Chambre Rouge

 

Longtemps, il a été question de terminer comme ça. Peut-être les personnages n’étaient-ils jamais sortis de cette pièce. La veille de tourner, je me suis assis dans mon lit, et je me suis senti coupable. J’ai eu le sentiment que c’était cruel.

J’étais surpris. J’en étais venu à aimer ces personnages tellement, que je voulais les voir heureux. Je suis arrivé sur le plateau et j’ai dit que je ne voulais pas utiliser la Chambre Rouge, c’était méchant et injuste (…). Nous venions de passer 10 heures au cœur de ce voyage, et conclure sur quelques minutes d’espoir était important pour moi. »

The Haunting of Hill House est disponible depuis le 12 octobre 2018 sur Netflix.

 

Affiche

 

commentaires

Kouak 19/10/2018 à 11:07

Bonjour,
En effet...
Très déçu par le final...
Tout ce qui avait pu être évité jusqu'ici est concentré dans le dernier...
Avec la pt'ite musique à la fin, digne d'une ambiance Buffalo Grill...
Je me suis surpris d'ailleurs à commander un barbecue ribbs, avec pommes aux four durant ce final très "Stéréotypé"...
Dommage.
Le reste (c'est à dire les 9 autres épisodes) est tout de même bon...
Bref...

Bubble Ghost 18/10/2018 à 22:06

Bien parlé Spounto :D

spounto 17/10/2018 à 13:28

On comprend donc mieux pourquoi le dernier épisode plombe la série avec son sentimentalisme bien puritain. Dommage suffisait simplement de continuer d’appuyer la ou ça fait mal.

Kouak 17/10/2018 à 12:27

Bonjour,
J'en suis au 6ème ép.
Le final du 5ème...La claque !
Le 6ème et ses plans séquences, la caméra qui louvoie entre les persos, moi qui yeutes dans tous les coins pour trouver un ghost planqué en arrière plan...Merci EL ;-) Le nec...
L'égoïsme démesuré de chaque protagoniste...Sauf Nell...Que personne...Personne ne voit...
En résumé, malgré quelques longueurs "maitrisées", je kiffe...
Ce soir je m'enfile les 4 derniers...

captp 17/10/2018 à 09:58

exactement comme nyny87 !
j'ai adoré la série ... vraiment et merci EL car sans lire la critique je pense pas j'aurais regardé.
Mais ce final me laisse un légé gout de " ils n'ont pas osé finir comme cela devrait finir".
ça fonctionne quand même mais une fin comme celle décrite ici aurait eu plus de sens selon moi.
ps: La réalisation de l'épisode ou tout le monde se réuni dans le salon funéraire sans cut est juste énorme .

NyuuNevi 17/10/2018 à 09:52

Vraiment : je vous tire mon chapeau (melon de grand garçon).
Merci aussi pour cette note d'espoir à la fin sans laquelle je pense que je n'aurai pas réussi à dormir, et oui les personnages sont tellement attachant que ça aurait été douloureux de les voir disparaître, digéré par la chambre rouge .

l'angoisse est montée tellement crescendo et de façon si imprévisible.... J'en suis encore chamboulée et je veux encore comprendre ce que j'ai du louper tellement cette série regorge de détail.

Par contre le Jumpscare vers la fin (dans la voiture) c'est de la trahison.

yellow submarine 17/10/2018 à 00:34

série sublissimale.

Très simple de prime abord et pourtant tellement complexe.

J'espère que Robert Longstreet sera récompensé pour son monologue d'une justesse ahurissante.

nyny87 16/10/2018 à 23:57

je viens tout juste de terminer la serie et justement je me disais que cette relative happy end collait pas avec le reste de la serie.

bon ceci dit c'est toujours mieux que la grosse ficelle du "he non en fait c'est encore un reve, ha!"

Cherrymoon 16/10/2018 à 21:20

Superbe série...

Barbadoom 16/10/2018 à 19:40

Très content de ce choix!

votre commentaire