Suspiria : les premiers avis sur le remake sont tombés et c'est plutôt salé

Christophe Foltzer | 2 septembre 2018 - MAJ : 02/09/2018 10:38
Christophe Foltzer | 2 septembre 2018 - MAJ : 02/09/2018 10:38

Ça y est ! Des gens ont enfin vu le remake de Suspiria réalisé par Luca Guadanigno ! Et, comme on pouvait s'y attendre, le résultat a divisé plus que fédéré.

Il faut dire aussi que Suspiria a l'air quand même sacrément bizarre. Lorsque l'on a appris son existence, on ne voulait pas en entendre parler tant Suspiria de Dario Argento était un chef-d'oeuvre baroque à la limite du surréalisme. Heureusement, Luca Guadagnino est parti dans une direction on ne peut plus différente avec son remake, versant plus dans le Fassbinder. Ce qui était évidemment une excellente idée, ne serait-ce que pour s'approprier le matériau et ne pas jouer bêtement au jeu des 7 erreurs, comme tant d'autres le font.

 

photo

 

Le souci, c'est que le parti-pris parait assez radical et qu'apparemment le metteur en scène ne s'est pas privé de ses 2h30 de film pour créer un truc bien glauque, oppressant super gore. Alors, nous, ça ne nous pose pas de problème, ça nous excite encore plus, mais on peut comprendre que certains spectateurs y soient réfractaires, surtout s'ils s'attendent à retrouver l'ambiance de son précédent film Call Me by Your Name. Quoi qu'il en soit, le film a enfin été projeté publiquement au Festival de Venise hier et les premiers avis de la presse américaine sont tombés. Et bien que le film ait reçu une standing-ovation de près de huit minutes, vous allez voir qu'il est loin de faire l'unanimité. On commence par Variety :

"Suspiria possède cette rareté d'être un film d'horreur extrême fait par un réalisateur des plus sérieux. En considérant qu'il s'agit d'un remake de l'un des films les plus somptueusement baroques de son époque, on aurait pu penser que Guadagnino voulait y apporter un peu de lumière. Mais non. le nouveau Suspiria a plus à voir avec Rainer Werner Fassbinder, avec sa sécheresse et sa rigueur astringentes. Le film, bien que captivant, est un mystère solennel et lent de deux heures et demi. Suspiria possède les qualités, et aussi les limites, des films d'horreur les plus cérébraux. Il retient votre attention, vous fait frissonner parfois, mais il ne fait jamais peur et, oserai-je le dire ?, il n'est pas fun."

 

Photo

 

Un aspect rugueux qui a aussi posé problème au journaliste de The Guardian visiblement :

"Il y a des moments terrifiants très intelligents et des instants d'inquiétude subliminaux. Les scènes de danse sont bonnes et bien entendu, Guadagnino ne pourrait jamais être quelqu'un d'autre qu'un réalisateur cérébral. Mais c'est un film qui manque de passion. L'étincelle purement diabolique d'Argento a disparu, tout comme l'aspect comédie noire et au final on se retrouve avec un film qui se trouve dans la moyenne haute agrémenté de nouvelles couches d'histoire indigestes."

 

Photo

 

Un point de vue que ne partage pourtant pas le site Vulture :

"J'aime l'interprétation grotesque, politique et féministe radicale de Luca Guadagnino. Ce que Luca fait, et honnêtement ce que Suspiria mérite, c'est de renverser complètement cette histoire de groupe de sorcières qui dirigent une académie de danse à Berlin. Ce qui était clairement un jeu du chat et de la souris avec une vieille femme, se transforme en quelque chose de plus impressionniste et qui parle de la violence absurde d'être une femme. Suspiria est un beau film, tout autant qu'hideux, sans concessions et, alors qu'il cherche à faire beaucoup de choses, nous marteler la brutalité du passé et de la nature humaine n'en est pas une."

 

photo

 

Si chacun semble jusqu'à présent tiraillé entre deux sentiments concernant le film, le Time, lui, n'a pas du tout accroché et ne s'est pas privé de le défoncer en règle :

"Le nouveau Suspiria est fade, macabre, ennuyant et complètement idiot. Il n'y a rien de poétique ou d'érotique là-dedans. Ce n'est pas la faute des comédiens... Ce sont les propres ambitions de Luca Guadagnino qui le font trébucher. Il a rendu l'histoire incroyablement compliquée. Même si Suspiria possèdes quelques moments sinistres, il ne fait jamais peur."

Des réactions assez partagées donc, et quelque part, c'est exactement ce que l'on attendait. Suspiria a l'air en effet d'être tellement bizarre qu'il ne peut faire l'unanimité, tant son objectif, à défaut de choquer, semble bien de bousculer son spectateur. Dire qu'il nous faut patienter jusqu'au 14 novembre pour le voir, c'est insupportable...

 

commentaires

Riza
22/10/2018 à 16:27

Quand je vois les images, il semble + daté que l'original...

Boddicker
03/09/2018 à 17:24

Diantre! alors ce serait aussi naze que ça en a l'air?! je ne suis pas étonné, ça à l'air vraiment naze et trop prétentieux.
De toute façon ce genre (tous) de remake me donne presque toujours envie de revoir l'original...
Cheerz!

Major Kong
03/09/2018 à 15:26

J'irais le voir. « Long et chiant » = intello, voilà c'est dit. Public différent. Peut être plus féminin, et surement beaucoup moins américain.

MATER ARGENTUM
03/09/2018 à 13:50

Depuis le début, ce remake sentait mauvais. Je préfère regarder 2 fois de suite LA TERZA MADRE de Dario que ce film.

TicEtTac
03/09/2018 à 13:28

"Personnellement je ne irais pas le voir j en marre des remakes qui dénature les œuvres originals pour de l argent"

99% des films sont fait pour de l'argent, y compris les "originaux".

Arlington Beech
02/09/2018 à 23:50

"le metteur en scène ne s'est pas privé de ses 2h30 de film pour créer un truc bien glauque, oppressant super gore."

C'est Inthepanda qui se cache derrière l'alias @ChristopheFoltzer, ou Ecranlarge se met à embaucher de jeunes stagiaires ?

"on peut comprendre que certains spectateurs y soient réfractaires, surtout s'ils s'attendent à retrouver l'ambiance de son précédent film Call Me by Your Name."

Effectivement, le public s'attendait certainement à une bouleversante ode à l'amour... :)

Christophe Foltzer, vous devriez songer à une reconversion; vos articles souffrent d'un amateurisme consternant.

Okay
02/09/2018 à 20:39

@Mad
Je pense exactement la même chose que toi !

Punisher
02/09/2018 à 19:47

Personnellement je ne irais pas le voir j en marre des remakes qui dénature les œuvres originals pour de l argent

Dirty Harry
02/09/2018 à 17:11

L'original durait 1h30, et était très bien rythmé. On espère que ce n'est pas un récit inutilement étiré et que l'atmosphère est terrible, je garde l'espoir d'un bon remake.

Dario De Palma
02/09/2018 à 14:46

A vouloir donner de la 'profondeur" à tout prix à son film, Guadagnino a pris le risque semble-t-il de le rendre boursouflé et "intellectualisant", là où le côté basique de l'intrigue et la durée concise du Argento fonctionnaient magnifiquement...défenseur ou détracteur à peu près tout le monde s'accorde à dire que ce SUSPIRIA 2018 est long, alambiqué et ne retrouve ni l'effroi ni (surtout?) la splendeur visuelle du film de 1976... .

Plus

votre commentaire