Slender Man : le film aurait été salement coupé et remonté par ses producteurs

Christophe Foltzer | 16 août 2018
Christophe Foltzer | 16 août 2018

Depuis la sortie de Ça, tout le monde veut sa part du gâteau horrifique, et on les comprend sans problème. Mais encore faut-il savoir faire les choses correctement. Une chose que les producteurs de Slender Man ont apparemment oublié.

Slender Man n'a pas eu la vie facile avant même sa sortie. Au début du mois de juin, on apprenait que les producteurs du film étaient en conflit avec leur distributeur, Sony, qui y voyait là un petit film dans la lignée des productions Blumhouse, alors qu'eux pensaient qu'au contraire il avait les moyens de cartonner.

Résultat, ils ont essayé de se barrer de chez Sony pour préserver leur film, pensant même s'adresser à des plateformes digitales pour le sortir. Mais l'offre n'a pas intéressé grand monde et le film est finalement sorti dans les salles américaines sous la bannière Sony, avec le résultat que l'on sait.

 

photoOn sait pas si c'est encore présent dans le film mais y a peu de chances

 

Pourtant, lorsqu'on y regarde de plus près, plusieurs spectateurs n'ont pas tardé à indiquer que beaucoup de choses présentes dans les bandes-annonces n'étaient au final pas dans le film. Ce qui suggère que le métrage a été remonté à la truelle en dernière minute par le distributeur. Si vous avez l'intention de voir le film, ne lisez pas ce qui suit parce qu'il y a un gros risque de spoiler.

Donc, face à ces rumeurs, le site Bloody Disgusting a mené sa petite enquête et a effectivement découvert que le film sorti sur les écrans n'était pas la version d'origine. Pire encore, il n'était même pas complet. Selon lui, ce remontage grossier aurait eu lieu par crainte d'un scandale relatif à la véritable histoire qui s'est déroulée en 2014, lorsque deux collégiennes avaient poignardé une amie de 19 coups de couteau dans les bois en disant qu'elles obéissaient sur ordre du Slender Man, une creepypasta née sur Internet il y a une dizaine d'années on le rappelle.

Le studio aurait donc eu peur d'un gros backlash à la sortie du film et, comme en parallèle Screen Gems, filiale de Sony, exigeait un film PG-13 pour ramasser le plus de pognon possible, il a été décidé de couper entièrement les passages les plus choquants.

 

 

Ainsi, quelques passages pourtant mis en avant dans la bande-annonce comme un personnage qui se plante des ciseaux dans les yeux, un autre qui se jette d'un toit ou encore un autre qui se coupe la langue, ne sont pas présents dans le film. Tout comme un personnage entier a été dégagé, jugé trop glauque. Au final, Slender Man ne ressemble plus à grand chose et certainement pas à ce que le réalisateur Sylvain White imaginait au départ.

On a l'impression de se retrouver dans un cas similaire à celui de The Bye Bye Man. Et quand on se rappelle la torture qu'était la vision de ce film, on n'est pas forcément pressé de voir Slender Man arriver sur nos écrans. En tout cas, voilà encore une belle preuve que les studios ne savent jamais vraiment de quoi ils parlent, ni ce qu'ils font.

 

Affiche

commentaires

Fab
23/10/2018 à 22:56

En l'état une bouse infâme, rien de bon. Un peu plus de violence n'y changera pas grand chose.
Concernant the bye bye man, remontage ou pas le film est très bon!

votre commentaire