Mission Impossible : Fallout - le réalisateur confirme que Tom Cruise est fou et que les cascades sont folles

Prescilia Correnti | 25 juillet 2018 - MAJ : 26/07/2018 11:47
Prescilia Correnti | 25 juillet 2018 - MAJ : 26/07/2018 11:47

Il y en a pour qui faire deux trois cabrioles relève de la haute voltige. Pour Tom Cruise, c’est simplement son entraînement au petit-déjeuner.

Dans quelques jours sort (enfin) Mission Impossible : Fallout, le dernier volet des aventures de l’agent Ethan Hunt, campé depuis 1996 par ce bon vieux Tom Cruise. Au fil de la saga, l’acteur n’a pas lésiné sur les cascades, recherchant toujours le plus extrême, le plus périlleux, et plaçant toujours la barre de plus en plus haut.

Ce sixième opus qui met également en scène Henry Cavill et Rebecca Ferguson n’échappe pas à la règle puisque Christopher McQuarrie, son réalisateur de retour après Mission : Impossible - Rogue Nation, n’a pas hésité à accompagner Tom Cruise dans au moins trois séquences de cascades aussi impressionnantes à l'écran que dingues dans la réalité.

 

photo, Tom CruisePremier exemple de se donner à fond

 

Au bout de tant d’années, on se dit forcément que Tom Cruise doit être assez las de réaliser ce genre de cascades dantesques. D’autant plus qu’il s’est cassé la cheville assez sévèrement sur l’une d’entre elles. L’incident n’a en tout cas rien gâché à sa volonté de se donner à plus de mille pourcents lors de ses cabrioles, et ça, juste pour le plaisir des yeux.

C’est d'ailleurs ce que confirme Christopher McQuarrie, lors d’une interview avec IndieWire où il revient sur la volonté d’acier de l’acteur de tout exploser à l’écran.

« On pense toujours à l’expérience que nous allons avoir, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles Tom Cruise fait toutes ces choses un peu barrées dans ses films. Ce n’est pas tant que Tom soit un casse-cou ou un fou furieux du spectacle. Ce pourquoi il fait toutes ces choses complètement dingues, c’est parce qu’il nous donne l’opportunité en tant que spectateur d’essayer de ressentir les mêmes sensations quand on le regarde. »

 

Photo Tom CruisePetit saut de gazelle qui va mal se terminer

 

Concernant la partie un peu compliquée de la cheville brisée de Tom Cruise sur le tournage, Christopher McQuarrie explique que le médecin avait donné près de 9 mois de rétablissement à l’acteur. Ce qu'il ne fit pas, puisqu’au bout de six semaines il était déjà reparti sur son scooter, prêt à dévaler les rues dans une séquence de course-poursuite effrénée sur les toits.

« Chaque plan de cette course-poursuite - excepté la scène où il se casse la cheville - a été tourné après qu'il se soit brisé le pied. C’est sa cheville droite d'ailleurs. A chaque fois que vous le verrez mettre tout le poids de son corps sur sa cheville droite, je veux qu’inconsciemment vous vous disiez : "Aie" »

Le cinéaste poursuit ses explications avec une nouvelle scène du film et reconnaît que la séquence du saut en parachute dans l’avion a été l’une des plus compliquées à réaliser surtout parce qu'ils voulaient tourner au crépuscule. En accord avec la commission d'Abu Dhabi (lieu du tournage)  ils n'avaient que trois minutes de lumière pour réussir toute la cascade, qui exigeait une grande précision de la part de l'acteur et du cadreur. 

 

 

Christopher McQuarrie explique qu'il suffisait que l'interprète d'Ethan Hunt ne maîtrise pas sa trajectoire et sa distance de la caméra (avec une marge d'erreur d'environ 8 centimètres), pour que le plan soit flou et soit donc retourné le lendemain. Tom Cruise a avoué lors du Comic-Con qu’il avait tourné 106 fois ce bout de scène.

« Tom devait se rappeler de tête la distance entre le bout de l’avion et l’endroit où il se situait. Il fallait que tout soit très millimétré, auquel cas le caméraman n’était pas accordé avec lui, la séquence était foutue et nous devions tout recommencer la nuit d’après. »

 

photo, Henry Cavill, Tom CruisePas peur de sauter moi

 

Enfin, Christopher McQuarrie finit par s’attarder sur la séquence assez dantesque de l’hélicoptère. Tom Cruise était apparemment intransigeant sur le fait de vouloir lui-même conduire l’engin. Un challenge assez hors-norme puisqu’il faut à peu près trois mois à une personne pour obtenir une licence de pilotage.

« Un jour Tom est venu me voir et m’a dit : "Et si je le fais 16 heures par jour ?" Alors il s’est trouvé le numéro 1 de l’équipage technique qui supervisait la scène afin de s’entraîner avec lui. Lorsque ce dernier était épuisé, il enchaînait avec le numéro 2. Il a reçu comme ça une formation de 16 heures par jour en 6 semaines afin de piloter cet hélicoptère. »

Christopher McQuarrie conclut :

« Tout ce travail est réel. Il n’est pas juste en train de voler, il est en train de jouer tout en étant en train d’opérer en tant que caméraman parce qu’à ce moment de l’action nous ne sommes pas sûrs de savoir si la caméra tiendra en place. C’est ce que fait Tom pour que vous preniez du bon temps devant le film. »

Mission Impossible : Fallout sortira le 1er août prochain. Encore un peu patience, et en attendant vous pouvez toujours retrouver notre critique du film.

 

Photo Tom CruiseTom Cruise est partout, fait tout, n'importe où, n'importe quand 

commentaires

Birdy
26/07/2018 à 14:16

Mouais... une jolie histoire, mais je suis sceptique sur bien des points. Le retour de blessure au bout de 6 semaines au lieu de 9 mois... un peu exagéré non ? Surtout si c'est pour de nouvelles cascades, et pas les gros plans manquants. Au risque de finir réellement plusieurs mois à l'hosto et de planter le tournage et plusieurs dizaines de Millions avec.

Les 106 prises en 106 soirées me font tiquer comme vous. Dis comme ça, c'est un peu énorme.

Mais le plus beau c'est l'hélicoptère : que le producteur/acteur vedette s'autorise lui même à faire tout ça, tant mieux pour son CV, mais il peut aussi bien crasher son hélico, se tuer, et qq'un avec lui, dans le feu de l'action. Les mesures de sécurité sur un tournage ne sont pas là pour faire semblant, qu'il se flingue une cheville, c'est une chose, qu'il nous refasse l'accident de Taxi 2 en pire, c'est un risque qui me surprend. Même pour pouvoir s'en vanter en com' plus tard.

indy75
26/07/2018 à 12:10

Je rejoins les avis de mes camarades. Au début, époque Top gun, je n'aimais pas trop l'acteur. Et puis j'ai vu Né un juillet (avant Rain Man) : un choc à la vision du film et surtout un choc en découvrant la prestation habitée de Tom Cruise dans le rôle de Ron Kovic. Il aurait bien mérité son oscar cette année là.

La dernière grande star en activité ?

Keaton
26/07/2018 à 10:55

On peut ne pas l'aimer pour son jeu ou son style mais force est de constater qu'il ne vît que pour son public.
Acteur génial, ils attendent quoi pour lui filer l'Oscar, cascadeur hors pair, certainement le plus grand, Tom Cruise est juste génial.
Il respecte ses fans comme peu d'acteurs, toujours sympathique, toujours près à se marrer, c'est certainement la dernière Grande Star Hollywoodienne en activité.

the défenders
26/07/2018 à 10:31

RESPECT TOTAL à TOM CRUISE; excellent acteur et de plus le mec ne se fait pas doubler; un vrai professionnel et un vrai gentil en dehors des tournages; toujours à l écoute... les jaloux qui bougent jamais leur cul qui sont des frustrés de la vie fermez là !!!!

Lecteur depuis l’origine
26/07/2018 à 10:21

Merci Steve pour les précisions.
Si c’est bien le cas, la rédaction, ne faudrait il pas le mentionner dans l’article? De même que le problème soulevé par les 106 prises pour 106 jours?

Sur le fond, cette com ressemble à celle du 2 où un cascadeur à moto expliquait comment son boss euh acteur avait tout fait sans avoir recours à lui tellement il était bon.
Bravo Tom Cruise pour cet investissement mais un tel investissement est avant tout fait pour vous.
La question est de savoir si cela sert le film. Ces moments aussi spectaculaires doivent servir une histoire et non l’histoire n’être qu’un prétexte les permettant.
Pour moi hélas, c’est le seconde cas, comme je l’ai dit dans les commentaires de la critique.

Andarioch
26/07/2018 à 10:02

"En accord avec la mairie de Paris, mais surtout parce qu'ils voulaient tourner au crépuscule, ils n'avaient que trois minutes de lumière pour réussir toute la cascade, qui exigeait une grande précision de la part de l'acteur et du cadreur.
Christopher McQuarrie explique qu'il suffisait que l'interprète d'Ethan Hunt ne maîtrise pas sa trajectoire et sa distance de la caméra (avec une marge d'erreur d'environ 8 centimètres), pour que le plan soit flou et soit donc retourné le lendemain. Tom Cruise a avoué lors du Comic-Con qu’il avait tourné 106 fois ce bout de scène."

Comprends pas. Une fenêtre de 3 mn, Cruise aurait retourné la scène 106 fois.
Oo
Dans sa tête?
Parce que sinon ils ont mis 106 jours pour la mettre en boite.
Comprends pas...

Roukesh
26/07/2018 à 08:44

Je me rappelle de la quasi absence de Cruise entre MI:3 et Protocole Fantome (mis à part le rôle exceptionnel de Less Grossman dans Tonnerre), franchement il avait manqué pendant ces quelques années. Je m'étais fait à l'idée à l'époque, mais en vrai star d'action, il reste le maître.

beyond
26/07/2018 à 00:48

Total respect pour Little Tom. L'unique et dernière véritable star de cinéma qui apporte une inestimable valeur ajoutée aux films dont il assure l'affiche.

ratararatar789999
26/07/2018 à 00:43

Quand je vois des Vin diesel Aka Baboulinet faire le dur à l’écran et qu'on regarde le reportage sur Babylon AD voir que le gars a besoin d'un cascadeur pour une petite scène de bagarre ou une petite explosion , je me dit qu'on a quand même de la chance qu'on ai Tom cruise ça nous évite des CGI ignoble des incrustation de tete crado ... Vive TOM

Christiane krauss
25/07/2018 à 23:23

Tom Cruise est un acteur formidable il n'hèsite à prendre des risques en faisant des cascades de plus en plus spectaculaires pour rendre le film plus reel, plus captivant. C'est un vrai professionel.J'ai toujours un grand plaisir de voir ses films.Pour moi c'est vraiment le meilleur acteur de cinéma d'action du monde.Il n'a rien à envier à d'autres acteurs même plus jeunes que lui.

Plus

votre commentaire