L'Homme qui tua Don Quichotte : le film de Terry Gilliam est ENFIN autorisé à sortir en France

Prescilia Correnti | 18 mai 2018
Prescilia Correnti | 18 mai 2018

Le dernier film de Terry Gilliam a réussi à se débarrasser de ses embrouilles judiciaires. Et confirme sa date de sortie dans les salles françaises.

C’était une sale affaire qui tenait en proie Terry Gilliam pendant plusieurs années. L’ex-membre du groupe des Monty Python s’était lancé dans l’œuvre de sa vie, L'Homme qui tua Don Quichotte. Un film à l'aura maudite, comme le fascinant Lost in La Mancha l'a illustré. Après des années d'annonces et de tentatives, le long-métrage qui lui tient tant à coeur émerge des ténèbres et ressuscite. Un casting tout neuf avec Jonathan Pryce et Adam Driver, et un projet qui renaît de ses cendres.

Sauf que tout ne s'est pas passé comme prévu. Terry Gilliam est parvenu à un point de désaccord  avec son producteur de l'époque, Paulo Branco. Après un moment de calme plat, ce dernier réapparaît comme les mauvais méchants de série B. Et à partir de là, l'affaire prend une tournure assez compliquée.

 

Photo Jonathan PryceJonathan Pryce sur le tournage de L'Homme qui tua Don Quichotte

 

Les deux hommes ne se supportant plus l’un l’autre, rompent leurs contrats. Paulo Branco poursuit Terry Gilliam en justice. Ce dernier réclame l’intégralité des parts du long-métrage, la suspension de la distribution du film et l’interdiction de sa sortie en salles. Le motif : il estimait avoir les droits sur cette production qu'il avait achetée en 2016.

Toute cette histoire remettait alors en cause la venue de L'Homme qui tua Don Quichotte au Festival de Cannes et de sa sortie en France. De plus, ce pauvre Terry Gilliam avait été victime, à 77 ans, d’un petit accident vasculaire il y a deux semaines. Cette vie, cette sale race. Mais fort heureusement, des fois la vie octroie quelques surprises. Le tribunal de grande instance de Paris, saisi en urgence, a débouté la demande du producteur portugais.

" C’est une grande victoire, nous sommes très heureux et très soulagés ", s’est exprimé Christophe Ayela. L’avocat de la société Star Invest Film, la société qui distribue le film en France.

 

Photo Joana RibeiroFallait pas toucher à Terry Gilliam

 

En conclusion, L'Homme qui tua Don Quichotte sera bel et bien projeté en clôture du Festival de Cannes, samedi soir. Terry Gilliam sera également présent. Malgré sa réputation de film maudit qui traîne depuis plus de vingt ans, l’ancien humoriste sera sans doute heureux d’apprendre que sa grande œuvre pourra enfin être vue de tous. 

L'Homme qui tua Don Quichotte avec Jonathan Pryce et Adam Driver sort donc demain. Alléluia.

 

affiche

commentaires

brucetheshark
20/05/2018 à 10:06

C'est amusant, tout le monde regrette Jean Rochefort alors que moi, la version qui va vraiment me manquer est celle avec Michael Palin, qui est selon moi un magnifique acteur mais n'a pas vraiment eu de rôle pour prouver la totalité de son talent

Karlito
19/05/2018 à 13:53

L'affiche française déserve complètement le film. Monochrome, l'élégance du titre ne se marie pas du tout aux images photoshopées et donne le ton d'un film d'été au rabais (on dirait une cascade en scooter) . Rien que la photo de Jonathan Pryce dans l'article d'EL à plus de pêche et d'imagination. Navrant.

père colateur
18/05/2018 à 20:16

Autrement on peut aussi rester chez soi , se mettre du collyre dans les mirettes, et se revoir une 28e fois les avengers !

Zach
18/05/2018 à 19:34

Quand on voit la laideur de la chose, avec des acteurs qui ont l'air gêné, on peut se demander si Paulo Branco n'a pas voulu interdire le film pour nous protéger de voir ce truc qui pique les yeux.

FredFred
18/05/2018 à 19:32

Un grand salut à Terry Gilliam pour son opiniâtreté. Son AVC démontre, s'il en était besoin, que la réalisation d'un film se paie au prix fort pour la santé du réalisateur.
J'espère que les festivaliers et les critiques seront indulgents avec ce grand monsieur du cinéma.

Dirty Harry
18/05/2018 à 18:52

si ça se trouve c'est pas fini la malédiction : le soir même la pellicule va bruler !

Number6
18/05/2018 à 18:47

J'aimerais tellement que ce film soit bon, bien reçu et marche bien. Et pour Gilliam que j'adore, et pour nous qu'on puisse enfin en profiter. Reste que je regretterais toujours jean rochefort

votre commentaire