Black Widow en négociations avec plusieurs réalisatrices

La Rédaction | 27 avril 2018
La Rédaction | 27 avril 2018

Le film Black Widow est de plus en plus tangible, et plusieurs noms de réalisatrices ont déjà filtré.

Marvel a décidé de marquer le coup pour son film solo consacré à l'espionne Black Widow interprétée par Scarlett Johansson : comme le projet Black Panther en son temps a été confié à un réalisateur afro-américain, celui-ci sera confié à une réalisatrice. Marvel est donc activement à la recherche de sang neuf et le Hollywood Reporter rapporte que trois noms sont sérieusement envisagés. Roulement de tambours.

 

Photo Scarlett Johansson, Black WidowBlack Widow à la montagne

 

La première des réalisatrices envisagées, et probablement la plus connue, est la franco-turque Deniz Gamze Ergüven, dont le premier film Mustang avait fait une grosse sensation à Cannes en 2015 et l'avait emmené jusqu'à une sélection pour un Oscar du meilleur film étranger. Elle est actuellement en salles pour son nouveau film Kings, un beau drame sur les violentes émeutes autour du procès Rodney King de 1992 à Los Angeles, porté par Daniel Craig et Halle Berry .

Chloé Zhao est également semble-t-il sérieusement envisagée. Tout comme Deniz Gamze Ergüven et comme d'habitude avec Marvel, c'est une réalisatrice avec une carrière très courte puisqu'elle n'a que deux films à son actif, Les chansons que mes frères m'ont apprises (produit par Forest Whitaker) et le très beau The Rider. Tous deux ont eu un parcours prestigieux dans divers festivals, notamment à Sundance et à Cannes.

 

Photo Scarlett JohanssonBlack Widow sur internet

 

Enfin, moins connue mais plus expérimentée et au parcours plus classique pour les standards hollywoodiens, Amma Asante est également en bonne position. On lui devait notamment A United Kingdom en 2016. Variety rapporte également que la réalisatrice Angela Robinson est envisagée, un choix judicieux puisqu'elle a notamment réalisé My Wonder Women, un excellent biopic engagé sur la création du personnage de Wonder Woman, qui lui donne donc une expérience solide dans le domaine des super-héroïnes et des icônes féministes.

Bref, tous ces noms font plutôt plaisir à entendre et laisse à entendre que le film sera mis entre de bonnes mains. Black Widow est pour le moment prévu en 2020 et pour la petite histoire, ça ne sera pas exactement le premier film du MCU réalisé par une femme puisque Captain Marvel est réalisé par un duo composé d'un homme et d'une femme : Ryan Fleck et Anna Boden. Et si Black Widow vous manque, sachez qu'elle est en ce moment dans Avengers : Infinity War.

 

Affiche française

commentaires

Saori
01/05/2018 à 13:19

"La bien pensance culturelle et gauchiste qui crie chaque jour au racisme pratique la discrimination positive en gros du racisme à l'envers."
La bienpensance, jusqu'à présent, c'était d'avoir les réalisatrices systématiquement reléguées aux petits projets. Autrement dit, la discrimination positive se faisait uniquement en faveur des hommes. On a la sensation en lisant ce genre de commentaire (tristement banal) que quand une femme, une seule, accède à la même chose qu'un homme, elle "prive" forcément des hommes de ce qui leur reviendrait de droit de par leur noble genre. Qu'est-ce que ça peut te faire qu'une femme réalise un film sur une super-héroïne dont tu te fous ?
Et puis tu mélanges tout avec ta bienpensance "gauchiste antiraciste". Cette bienpensance-là n'est pas du tout du côté des femmes.

Zanta
01/05/2018 à 01:16

Mouais...
Ça ressemble surtout à une victoire de Scarlet la méga-star dans ses négociations avec Marvel Studios plutôt qu'un choix créatif de la production.
D'autant qu'avec les X-Men qui s'annonce pour la phase 4, y'a des persos féminins intéressants qui s'annoncent.

corleone
27/04/2018 à 23:52

Je me questionne toujours sur la pertinence d'un tel film(si ce n'est de l'opportunisme maladroit). au niveau où ils sont, vu qu'elle se trouve être l'une des Avengers d'origine et aurait dû normalement avoir son film depuis longtemps. Je vois mal un stratège de la trempe de Kevin Feige valider un tel projet.

Thibault
27/04/2018 à 17:13

La bien pensance culturelle et gauchiste qui crie chaque jour au racisme pratique la discrimination positive en gros du racisme à l'envers.

STEVE
27/04/2018 à 17:06

Et un autiste pour réaliser un film mettant en scène un.autiste?
Un handicapé pour le film Intouchables?

Etc

C'est débile

Ghob_
27/04/2018 à 16:27

D'un côté j'ai envie de dire "oui", parce que les réalisatrices à la tête de gros blockbusters sont plutôt rares (exception faite du cas Kathryn Bigelow et encore, ses films ne sont destinés aux masses "tout public" comme les gros standards Marvel & co.), mais d'un autre côté, je n'aime pas cette logique du "faisons un film avec une femme héroïne réalisée par une femme". Car c'est encore l'une de ces démarches pseudo "ouverte" et "représentative" ou je ne sais quoi, histoire de se donner bonne conscience.
Pourquoi ne pas confier à des réalisatrices direct les rênes d'un Avengers ou d'un Captain America ? Pourquoi choisir un black pour réaliser Black Panther ? C'est censé être représentatif de quelque chose... ? Et cela veut-il que des réalisateurs étrangers ne sont pas à même de cerner les identités ethniques et culturels d'autres pays que les leurs ? Est-ce qu'un mec ne peut pas porter un regard féministe sur tel personnage ou histoire donnée ? Et à contrario, est-ce qu'une femme derrière une caméra ne peut-elle pas faire tout péter à la manière d'un Michael Bay... ?

Désolé mais question "ouverture d'esprit" et mixité, Hollywood a encore d'énormes progrès à faire. Le débat autour de Wonder Womam m'a beaucoup fait rire, car ce film ne contient aucun discours féministe d'encore sorte, hormis le fait qu'il met des femmes à l'honneur. Mais la manière de filmer et le propos derrière ne change pas grand-chose de ce qu'on a pu voir récemment sur les écrans en matière de super-héroïnes.

Après, ça ne veut pas dire que j'ai pas envie de voir de film sur Black Widow, qui reste un personnage important du MCU (et que j'apprécie, notez bien), mais la démarche derrière me laisse un goût mitigé en bouche...
Quand on aura autant de réalisatrices à la tête de ce genre de films, parlant de mecs ou de nanas à égale partie (sans parler de l'épineuse question des salaires), alors on pourra commencer à se "réjouir" peut-être de quoi que ce soit. Mais pour l'instant, j'ai juste l'impression que l'industrie de l'entertainment de masse essaie de se donner bonne conscience suite à l'affaire Wenstein et tout ce qui en a découlé. Peut-être juste les prémices d'un changement de mentalité, sur le long terme - c'est tout ce que je souhaite - mais pour le moment j'en doute très sincèrement...

votre commentaire