La bande-annonce de The Predator présentée au CinemaCon serait étrange, explosive et sanglante

Christophe Foltzer | 27 avril 2018
Christophe Foltzer | 27 avril 2018

Ce qui se passe depuis quelques jours est très étrange. Alors qu'Internet nous a habitué à tout nous montrer, voilà qu'on parle de bandes-annonces invisibles. Et ça nous rappelle le bon vieux temps. Avec toute l'excitation et la frustration que cela implique.

Oui, l'époque où il fallait attendre un long moment avant de voir peut-être, un jour, une bande-annonce ou une nouvelle image d'un film qu'on attendait. Une époque où l'on devait se contenter d'écouter quelques privilégiés ayant vu ce que l'on désirait voir, au risque de les croire alors qu'ils racontent peut-être n'importe quoi. Bref, une époque où tout allait moins vite, où ce n'était pas aussi facile. Ça fait bizarre de revenir à ces temps-là, ça nous avait manqué.

 

Photo Reshoots

 

Et nous sommes bien contents que cette prise de conscience ait lieu avec The Predator parce que, quel autre film peut à ce point combiner deux époques en essayant de tirer le meilleur parti de chacune ? D'un côté Shane Black et son bagoût issu des années 80, et de l'autre, une franchise qui s'adapte on l'espère aux canons modernes. Si The Predator a profité du CinemaCon pour dévoiler son synopsis à base de rastas de l'espace modifiés génétiquement, il n'a pas fait que cela puisqu'il a également montré sa première bande-annonce à quelques journalistes privilégiés. Et comme ils sont sympas, ils n'ont pas gardé cela pour eux puisque Joblo vient de décrire ce qui avait été dévoilé. Et c'est assez étrange apparemment.

Le trailer commencerait donc avec le jeune Jacob Tremblay qui, chez lui, ouvre un carton en sort un gant de Predator. Il en détache une pièce et joue avec elle comme avec un avion et, sans le savoir, il contrôle à distance un vaisseau Predator qui, du coup, s'écrase sur Terre. Ensuite, nous retrouvons Boyd Holbrook en plein interrogatoire, à qui on reproche la perte de son unité, qui aurait été mise en pièces. On le voit ensuite en tenue de combat, s'approchant du vaisseau écrasé et se saisissant d'un masque de Predator.

 

Photo Sterling K. Brown, Trevante Rhodes, Boyd Hollbrook, Olivia Munn, Keegan-Michael Key, Jacob Tremblay, Shane Black

La fine équipe

 

On comprend alors qu'Holbrook est en fait le père de Tremblay. Puis, il y aurait une succession d'images explosives et sanglantes avec notamment un plan d'un Predator utilisant une arme de jet de type boomerang ensanglantée. la créature préviendrait les autres qu'elle est de retour pour leur faire passer un sale quart-d'heure. Enfin, Olivia Munn expliquerait comment les créatures évoluent génétiquement tandis que, dans un laboratoire, le Predator ferait un vrai massacre. Le trailer s'achèverait par Olivia Munn en train de tirer à l'arme à feu. Un des personnages lui demande où elle a appris à tirer et Munn répondrait le plus simplement du monde : "En Amérique."

S'il est vrai, que voilà un résumé qui laisse particulièrement perplexe. A ces quelques lignes on reconnait immédiatement la patte de Shane Black et il parait évident que le film oscillera entre le premier et le second degré. A noter qu'à aucun moment dans la bande-annonce nous n'aurions droit à une image qui nous offre la possibilité de voir le Predator en entier. On espère donc que le trailer sera bientôt rendu public pour voir cela de nos propres yeux. La sortie du film est toujours calée au 17 octobre sur nos écrans.

 

Photo

commentaires

rob
20/05/2018 à 08:10

il passe par les arbres , ses sa sont truc!!!

dav
20/05/2018 à 08:06

IL SAIGNE LE SALAUUUUUD!!!!!

dav
20/05/2018 à 08:05

aiguise moi sa!!!

BILLY
01/05/2018 à 08:33

J’ai la pétoche, Poncho!

87
29/04/2018 à 22:29

tous d accord la première édition était la meilleur !!!

grosse lunette
29/04/2018 à 22:18

j ai jamais vu bily avoir les choquottes

SCHWARZEE
29/04/2018 à 22:15

INTERVALLE 5 METRES

J'adore
29/04/2018 à 12:16

Aiguise moi ca!

Billy
28/04/2018 à 16:00

Je sais pas ce que c’est mais ça nous suit. Et je sais que c’est pas un homme... On va tous y rester.

Legazier
28/04/2018 à 13:49

Ça sent le réchauffement à bloc... Avec juste de nouveau Hunt... À quand l adaptation de minuit à jamais ou quelque chose dans le genre...

Plus

votre commentaire