Justice League : le producteur Charles Roven trouve que gérer le DCEU est une (trop) grosse tache

La Rédaction | 22 janvier 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 22 janvier 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Le producteur Charles Roven a visiblement souffert de l'ampleur de la tâche quand il était producteur de Justice League.

Charles Roven est un producteur vétéran à Hollywood. Il a en effet commencé dans les années 80 et a sur son CV plus d'un tournage compliqué, de L'Armée des 12 singes avec son budget trop serré et ses reshoots pour corriger des erreurs de continuité à la grosse galère qu'a été Rollerball de John McTiernan, en passant par Les Rois Du Désert et ses problèmes de caméra, conduisant à des pertes totales de rushs et de journées de travail.

Bref, le mec a lui cuir épais, d'autant plus qu'on vous a gardé le meilleur pour la fin : il s'est aussi occupé de la trilogie Batman de Nolan. Un choix tout indiqué donc pour Warner, qui lui a donné une grosse partie des rênes du DCEU au départ en lui confiant Batman v Superman, Suicide Squad et Justice League.

Et pourtant, Charles Roven lui-même le reconnaît : le DCEU est loin d'être une partie de plaisir et il a dû abandonner une partie de ses responsabilités.

 

photo charles roven

Charles Roven, on la lui fait (presque) pas

 

En effet, un autre mouvement a eu lieu en coulisses après le remplacement de Geoff Johns par Walter Hamada à la tête du DCEU, et Charles Roven a été relégué à un rôle moins important. Il ne s'occupera donc désormais que des suites des films qu'il a déjà produit.

Et apparemment, comme il le déclare à Deadline, il le prend plutôt bien, voire pense que c'est même une meilleure idée :

"Je crois que mon rôle pour le moment est de me concentrer sur ces  suites mais vous savez, il y a quelques années, j'étais producteur sur tous les films Justice League et les films solo de ces super-heros, mais il est devenu très clair qu'être producteur sur tous ces films dans les temps imposés par Warner était un job bien trop gros pour une seule personne."

 

Photo

Suicide Squad

 

Si on comprend que la tâche est en effet titanesque, on a envie de lui répondre que Kevin Feige, le big boss du MCU, y arrive bien lui. Après, on ne sait pas exactement à quel point les têtes pensants de Warner viennent mettre des bâtons dans les roues de leurs propres films en précipitant les choses. Après tout, c'est peut-être juste une histoire de bon sens et d'organisation. Ou de cupidité.

 

Affiche

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Tousen
23/01/2018 à 16:25

Faudrait vraiment qu'un autre gros rachète les droits du DCU chez la Warner... Pas disney mais je sais pas , un Universal ou Colombia...
C'est déprimant....les meilleurs scénarios ne sont heureusement pas adaptés encore (Darkseid, Flashpoint, Red Hood,Braniac)...Ce qui leur laisse de l'espoir

tom,s
23/01/2018 à 01:06

QUAND on vois justice league avec toutes les infos a notre dispo cela met en avant choses enormes ,l'incapacité pour warner de géré correctement le dcu c'est la honte pour le studio qui restait historiquement parlant celui dont l'etoile brillait le plus, il faut vraiment remettrent pendules a l'heure et s'excuser publiquement de nous avoir présenté cette version pathétique qui n'est ni celle de snyder ni celle de joss whedon de toute évidence chaque plan ou scene as été validé par des éxecutifs sans passion, il n'ya pas un plan a sauver ou marquant a 300 millions ca crains,étriqué dans un format anti spectaculaire vraiment a chier! donc oui une alternative du niveau de bat vs supes director's cut serait le meilleur moyen de se refaire une ethique,car passé 12 ans si tu me dis c'est bien je doute de ta santé mentale,perso j'attend wonder woman 2 car jenkins devrais etre assez libre de ses choix au vu du hit du 1er que perso jestime avec man of steel etre le best du dcu,pas parfait mais bien pour moi gal gadot est top dans ce role.

Karkass
22/01/2018 à 14:26

Il le dit lui-même : "être producteur sur tous ces films dans les temps imposés par Warner était un job bien trop gros pour une seule personne", la Warner a voulu aller vite, et ça n'a pas aidé. Et j'ajouterai que s'ils avaient fait confiance à Snyder, celui-ci les laissaient avec un Univers DC ouvert et parfaitement opérationnel en seulement trois films.

votre commentaire