Bryan Singer dément les accusations d'agressions sexuelles et prépare sa contre-attaque

Christophe Foltzer | 11 décembre 2017
Christophe Foltzer | 11 décembre 2017

La dinde risque d'avoir un goût étrange cette année pour pas mal de personnalités accusées de méconduite sexuelle ces derniers mois, et pour Bryan Singer en particulier. Mais, pas frileux, il décide de prendre deux fois des marrons.

On parle beaucoup d'Harvey Weinstein et de Kevin Spacey, mais Bryan Singer est aussi dans la tourmente, et pas qu'un peu. Imaginez un peu : viré du plateau du biopic sur Queen Bohemian Rhapsody (suite à des absences pour des raisons familiales ou à cause de son comportement insensé, selon les sources), viré des bureaux de la Fox (qui a tout intérêt à agir ainsi vu le climat et les négociations avec Disney), il a été accusé de viol sur mineurs (et ce n'est pas la première fois).

 

Photo X-Men : Days of Future Past

Bryan Singer

 

TMZ a en effet révélé il y a quelques jours que l'acteur Cesar Sanchez-Guzman accusait le réalisateur de l'avoir violé lorsqu'il avait 17 ans (Guzman, pas le réalisateur), en 2003, rappelant ainsi l'affaire Michael Egan qui avait éclatée en 2014 et qui lui reprochait le même crime avant de retirer sa plainte et finir condamné à deux ans de prison pour diffamation.

Face à ces nouvelles accusations, Singer a décidé une nouvelle fois de se défendre en niant purement et simplement les faits, comme nous l'apprend le communiqué de son attaché de presse :

 

procès

Michael Egan, lors du procès en 2014

 

"Bryan nie catégoriquement ces accusations et défendra de façon véhémente sa position judiciaire jusqu'au bout. Malgré son passif, le même avocat s'en prend à nouveau à lui. Nous sommes confiants dans la perspective que cette affaire tourne court comme cela avait été le cas pour celle de Michael Egan. Une fois que ceci sera fait, Bryan déposera lui-même plainte pour diffamation."

Donc, comme par le passé, Bryan Singer est prêt à se battre, que les allégations soient vraies ou non. En plus, ce n'est pas comme s'il n'avait pas le temps maintenant. Oh que nous sommes mauvais... 

 

X-Men

Prêt pour la bagarre !

commentaires

David Lynche
13/12/2017 à 10:30

@ Silik :

que faites-vous de l'enquête qui a révélé que Singer avait un alibi en béton et que donc son accusateur de 2014 était un gros menteur ??

Silik
13/12/2017 à 00:24

J'ai du mal a comprendre certains messages qui prennent la défense d"un pédophile !
Le méme état d'esprit qui a permis a Singer de s'en tirer en 2014 et a pu continuer en toute impunité

Si vous avez des doutes, une ex amant mineur quand il a rencontré Singer, a raconté sa vie avec lui et c'est peu reluisant

Moi
12/12/2017 à 16:47

@Euh!

donc si je comprends bien, si la justice innocente Singer c'est qu'elle est corrompue. La vindicte populaire a forcément raison. C'est ça ? Les "on dit" sont des parangons de vérité ?
Belle mentalité là encore.

Joe
12/12/2017 à 09:01

@Geoffrey, aucun soupçon pour ma part, juste une phrase qui m'a fait tiqué, je ne te fais pas un procès en le soulignant :)

F4RR4LL
11/12/2017 à 22:06

Bryan should stay in the kitchen.

Geoffrey Crété - Rédaction
11/12/2017 à 17:59

@Towerose @Steph @Joe

Oula, c'est une tournure de phrase maladroite absolument accidentelle, merci. On a écrit suffisamment d'articles clairs sur le sujet pour ne pas pouvoir être soupçonné de quoi que ce soit de ce côté...

mmarvibear
11/12/2017 à 15:34

@ Joe

Non, il ne s'est pas fait violer. En tout cas par Singer. Il l'a accusé de l'avoir fait mais manque de chance pour lui, Brian avait un alibi en béton car il était à ce moment là au Canada et non à Hawaii comme son accusateur l'affirmait.

Cela est apparu au moment de l'enquête policière et l'accusateur a été contraint de retirer sa plainte.

Joe
11/12/2017 à 15:11

Au passage, si tout ceci se révèle vrai, y'a un type qui à pris 2 ans de prison pour s'être fait violer...

Joe
11/12/2017 à 15:09

L'honneur des violeurs, belle tournure de phrase...

Euh!
11/12/2017 à 14:15

Ah bah ils peuvent être confiant... c'est difficile de croire que justice soit rendu, comment ne pas penser que Singer ne soit pas protégé par des gens haut placé dans le système judiciaire et que le silence de la victime ne soit acheté au mm titre que les victimes de Weinstein.
Ca commence a faire bcp d'histoire autour du sujet pour lui et comme on dit il y rarement de la fumée sans feu.

Plus

votre commentaire