Star Wars : Andy Serkis livre les toutes premières révélations sur le Supreme Leader Snoke dans Les Derniers Jedi

Jean-Luc Hassaique | 23 novembre 2017
Jean-Luc Hassaique | 23 novembre 2017

S’il y a bien un personnage dont on ignore encore à peu près tout, c’est le Supreme Leader Snoke de Star Wars. Ça tombe bien, Andy Serkis en a dit un peu plus sur le personnage.

Tout le monde voit logiquement en lui un prolongement de L’Empereur Palpatine, qui, à la manière de Snoke n’avait été qu’à peine dévoilé aux débuts de la saga, pour exister pleinement dès L'Empire contre-attaque, ce qui devrait être également le schéma des Derniers Jedi.

Pour autant, on ne connaît ni le passé, ni la personnalité de cet adversaire redoutable, incarné par Andy Serkis. Or, l’acteur vient justement d’en causer avec les petits gars d’Entertainment Weekly.

 

Photo

Smokin' Snoke

 

« Le truc avec Snoke, c’est qu’il maîtrise vraiment la Force, le côté Obscur de la Force. Il est terriblement puissant, bien sûr. Mais c’est aussi un personnage terriblement vulnérable et mutilé. Il a souffert, il a souffert dans sa chair. Son exploration des ténèbres est une réaction à sa condition. Sa haine de la résistance est nourrie par son expérience personnelle. »

Est-ce à dire que le personnage a été marqué ou traumatisé par les actions de la Résistance ? Peut-être. Quoi qu’il en soit, voilà qui pourrait creuser un peu plus avant le sillon creusé par Rogue One, qui interrogeait notamment le bienfondé de certaines actions des héros.

« C’est un peu un oligarque. Vous savez, il ne craint pas d’étaler ses atouts. Il a le goût du luxe depuis sa naissance… La façon dont sa cour est disposée, c’est très totalitaire et flamboyant. Il aime cette théatralité je pense. »

Star Wars : Les Derniers Jedi est attendu dans les salles obscures le 13 décembre prochain.

 

PhotoUne confrontation violente en perspective

 

Tout savoir sur Star Wars : Les Derniers Jedi

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
AlexKain86
26/11/2017 à 05:45

Hé ben, ça va être bien pourri.

Même dans leur création de personnages ils repompent les vieux films.
Car tout ça me rappelle fortement l'Empereur Palpatine en fait.
Lui aussi aimait bien que tout soit carré, totalitaire, luxueux, etc. Il se fait quand même une énorme salle du trône dans son Etoile de la Mort le mec.

Et oh, comme par hasard bah lui aussi il était tout vieux, tout ridé, tout mutilé dis donc.

Mais tout cela n'est très certainement qu'une coïncidence.


Putain, les pauvres scénaristes quand même. Payer pour faire des daubes et du repompage.
Je me demande combien ils touchent.

N'importe quel livre de Legend ou même des fan-fictions sont mieux foutus que ce qu'ils nous ont pondus. Ils nous prennent juste pour des gros naz, se tracassent pas trop, et engrangent la thune. (après ils auraient tort de se priver vu que ça marche, mais c'est juste triste)

Manquerait plus qu'il se fasse tuer par Kylo Ren tiens. Oh wait, ce sera ça, sûr à 99 % ! Désolé pour le spoil.

Suffisait de prendre un sith de sang pur, normal, classe, charismatique, imposant sa prestance à l'écran, et on avait un vrai dirigeant du Côté Obscur. Mais non...

Je sais pas ce qu'on les scénaristes avec les vieux tout ridé...

Kouak
23/11/2017 à 22:15

«Mais c’est aussi un personnage terriblement vulnérable et mutilé. Il a souffert, il a souffert dans sa chair. Son exploration des ténèbres est une réaction à sa condition.»...

Gollum ??

votre commentaire