The Dark Knight rises : le trailer décrypté

Simon Riaux | 2 mai 2012
Simon Riaux | 2 mai 2012

Le trailer du film le plus attendu de l'année (avec Prometheus) vient de débarquer, et aura eu le bon goût de ne pas nous révéler toutes les séquences spectaculaires, rebondissements et révélations de The Dark Knight rises. Pour autant, la bande-annonce demeure une mine d'informations et la source d'infinies spéculations, que nous tenterons ici de décrypter un peu plus avant. Tenez le vous pour dit, si vous désirez arriver dans les salles obscures l'esprit libre, ne lisez pas les lignes qui vont suivre.

 

 

Christopher Nolan a récemment annoncé que huit années s'étaient écoulées entre les attaques du Joker et le début de cet épisode. Huit années dont on découvre le poids dès les premières images du trailer, tant Bruce Wayne semble avoir pris un vilain coup dans les dents. Fatigué, les traits tirés, barbu, pour un peu, le plan semblerait extrait d'un tout autre film. Le playboy de Gotham n'a pas dû avoir la vie facile depuis que la police le traque pour le meurtre de Harvey Dent. Plus intrigant encore, Christian Bale arbore une pilosité bien entretenue, qui n'est pas sans rappeler celle de... Ra's Al Ghul. Impossible de dire à ce stade si la ressemblance fera sens, mais sachant que les conséquences de sa disparition devraient être au centre de l'intrigue, on ne pouvait manquer de relever ce détail.

 



Selina Kyle sait que Bane est sur le point de mettre Gotham à genoux, et ce plan la réjouit. Plusieurs possibilités quant à cette attitude. Soit la belle est ravie que Bruce Wayne fasse les frais des exactions du plus dangereux asthmatique de tous les temps, soit à ce stade de l'aventure, elle fait partie de ses recrues, à moins elle voit le bad guy comme un continuateur de Batman, qui fera payer à la cité ses vicissitudes. Détail qui pourrait avoir son importance, à moins qu'il ne s'agisse d'un clin d'œil, Anne Hathaway porte lorsqu'elle danse avec Bruce un collier qui ressemble singulièrement à celui de sa mère assassinée.

Le Joker était certes capable de faire de grands dégâts, le tout dans une relative anarchie, mais le plan de Bane semble autrement mieux conçu, à beaucoup plus grande échelle. Ponts, stades, mairie, salle de marché, le grésillant méchant n'épargnera rien n'y personne. La fin de la vidéo nous révèle un combat de rue à grande échelle (dont aucun figurant n'aura été répliqué numériquement), qui pose une autre question : Bane possède-t-il vraiment des troupes aussi nombreuses ? Comment a-t-il fait pour retourner les citoyens contre la police ? Se sont-ils convertis à sa cause ?

 



Nous espérions de tout cœur que les poster teaser nous dévoilant le masque de Batman déchiré n'était pas qu'un effet d'annonce. Visiblement il n'en sera rien, tant le combat entraperçu entre les deux adversaires semble violent, laissant Wayne brisé. On le voit traîné sans ménagement par des sbires, précipité dans un gouffre, où il subira probablement isolement, outrages et tortures. Nous découvrons également un échange avec le grand vilain qui fait écho à la réplique déjà connue : « Quand Gotham sera réduite en cendres, je t'autoriserai à mourir. » Il semblerait donc que Bane n'aille pas jusqu'à briser la colonne vertébrale du Dark Knight, quoi qu'il le fasse suffisamment souffrir pour que ce dernier envisage sérieusement de mourir.

 


 

Nous en découvrons un peu plus sur le mystérieux John Blake, interprété par Joseph Gordon-Levitt. Ce policier semble devoir se trouver au centre de ce qui pourrait être le tournant de l'intrigue, à savoir le retournement de veste de Catwoman. En témoigne ce bref dialogue où Selina avoue au gardien de l'ordre ne pas savoir ce qu'il est advenu de Batman, ou encore la mise en garde qu'elle profère, lui indiquant qu'il ferait bien de craindre Bane autant qu'elle. Blake est-il lui aussi un agent de Bane, prêt à changer de camp devant l'absolue violence qu'il déchaine ? À moins que, comme certains le supposent, il ne soit lié au commissaire Gordon, et donc un intime du chevalier noir, qu'il tentera par tous les moyens de secourir, quitte à prendre sa place ? Son destin tiendra une place à part dans le film, et pourrait bien s'avérer tragique, comme le sous-entend la confrontation avec Bane que l'on peut apercevoir.

 


 

Une question qui se pose, puisqu'Alfred lui-même sent le vent tourner, et la mort approcher. « J'ai assez enterré de membres de la famille Wayne, lance-t-il à son maître. Ce dernier n'en a visiblement cure, puisque lorsque Catwoman voudra le raisonner et lui expliquer qu'il n'a plus de dette envers les habitants de Gotham, la Chauve-Souris lui répondra : « Je n'ai pas tout donné. Pas encore. » Batman se prépare-t-il à mourir au combat pour le salut de Gotham ?

Quoiqu'il en soit, il ne mourra pas sans combattre, que ce soit aux côtés d'Anne Hathaway, ou dans un énorme engin volant, synonyme de destruction massive. Peut-être est-il à l'origine des nombreux véhicles détruits au sein d'un convoi massif, que l'on peut apercevoir plusieurs fois. Mais surtout, cette machine de guerre clôt la bande-annonce, en esquivant deux missiles. Mais bon sang de bon soir, qui  a les moyens de tirer des MISSILES sur Batman ?

Notons également que Juno Temple demeure invisible, son rôle est-il trop mineur pour apparaître ici, ou trop important pour être ainsi dévoilé ?

 



Enfin, Bruce Wayne aura bien droit à un love interest en la personne de Miranda Tate (Marion Cotillard), qui n'apparaît que quelques secondes dans cette bande-annonce, le temps d'échanger un langoureux baiser avec Christian Bale. Rappelons que l'actrice sera vraisemblablement la fille de Ra's Al Ghul, personnage qui dans le comics entretient une relation amoureuse avec le justicier, source pour lui de bien des tourments.


S'il serait inconsidéré de tirer d'ores et déjà des conclusions, The Dark Knight rises s'annonce comme une œuvre somme, complexe, ambitieuse et tragique, qui pourrait bousculer la mythologie du Caped Crusader tout en lui offrant son plus bel écrin.

 


 

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire