Nos films préférés de Bruce Willis

La Rédaction | 25 juin 2010
La Rédaction | 25 juin 2010

Avec Top Cops, Bruce Willis revisite, tant bien que mal, le personnage de flic qui a fait son succès à Hollywood et qui a bercé nombre de spectateurs. Et à 55 ans, l'action man des années 80 et 90 a tourné, beaucoup, pas loin de 80 films. Quels sont les meilleurs ? La rédaction d'Ecran Large a fait son choix.

Sandy Gillet

Piège de cristal

On l'a dit, écrit, crié, répété... Piège de cristal a révolutionné le genre. Depuis il n'y a pas un film d'action qui ne s'en inspire pas d'une manière ou d'une autre. Par contre ce que McTiernan avait saisi tout de suite quand beaucoup d'autres ont encore du mal à comprendre, c'est que la meilleure réalisation possible sera toujours orpheline si à l'écran on n'a pas un personnage de la trempe d'un John McClane. Véritable force brut de décoffrage mais crédible jusque dans sa musculature, Bruce Willis s'impose d'emblé et nettoie l'écran avec tout ce qui lui tombe sous la main et ce jusque dans les moindres recoins. Pour autant il fallait à McTiernan une sacrée imagination pour envisager que l'acteur certes déjà connu du petit écran dans Clair de lune et vu aussi dans la comédie de Black Edwards Boire et déboires, puisse s'imposer comme « l'action guy » qu'il est devenu par la suite... C'est ce que l'on appelle un tour de force à tous les niveaux. L'homme / l'acteur est depuis la star que l'on sait mais franchement il n'a jamais fait mieux que dans le rôle de ce flic muée par la seule obsession de tirer un coup avec sa femme.

 

Didier Verdurand

Incassable

Plus un thriller qu'un film de super-héros, Incassable est aux yeux de nombreux cinéphiles le meilleur Shyamalan (la concurrence n'est pas très forte, certes). Grâce à un traitement à double-lecture, les super-héros ne cessent pourtant de planer au-dessus du film et c'est ce qui le rend certainement à la fois si complexe et fascinant. Les cadres notamment sont très labellisés "comics" et un simple imperméable flottant prend vite des allures de cape. Peut-être pas la meilleure interprétation de Bruce Willis (très bon au demeurant) mais certainement l'un de ses films qui vieillira le mieux, car ses richesses visuelles et spirituelles en font un classique indémodable. Allez, on va même employer le mot chef d'œuvre !

 

Patrick Antona

Boire et déboires
Quand celui qui a triomphé à la TV dans la série Clair de Lune se retrouve pour son premier grand rôle au cinéma sous la direction de Blake Edwards, le maître du slapstick, on peut dire que sa carrière part sur de bons auspices. Cavalier malchanceux d'une Kim Basinger qui devient incontrôlable une fois alcoolisée, son talent comique explose lorsque lui aussi pète les plombs une fois la pression accumulée dans un dernier tiers du film complètement déjanté et hilarant, vengeant ainsi tous les employés de bureau qui sont obligés de faire profil bas. Une star du cinéma était née, et en plus on avait l'impression qu'il pouvait être aussi bien notre pote dans la vie...

Stéphane Argentin

Une journée en enfer
Bad guy iconique, duo Willis - Jackson inoubliable, humour omniprésent, rythme effréné, réalisation explosive, séquences anthologiques (Central Park). Non content d'être le meilleur opus de la saga, Die Hard 3 est tout simplement l'action movie ultime.

 

Julien Welter

Le Dernier Samaritain

Pour Bruce Willis, John McClane a toujours été une aubaine et un problème. C'est autant le personnage capable de le renflouer que l'alter ego sans lequel il n'existerait pas. D'entre tous les pseudo-McClane que Bruce a pu incarner, Le dernier Samaritain est sûrement sont plus grand, son plus rock'n'roll et son plus hilarant grâce au contrepoint goguenard de Damon Wayans. Et en plus c'est un Tony Scott !

 

Laurent Pécha

Armageddon

Bruce Willis en sauveur de la planète, what's else ! Le digne héritier de John Wayne et Clint Eastwood dans la figure de l' « action hero  made in USA » que Michael Bay n'a de cesse de magnifier entre deux plans syncopés de destruction. Et parmi les nombreuses morts que le comédien aime jouer au cinéma (vous en connaissez des stars de son calibre qui meurent autant dans leur filmographie ?), celle de Armageddon est la plus belle, la plus émouvante.

 

Vincent Julé

Pulp Fiction

Bruce Willis n'est jamais aussi bon qu'en héros malgré lui, et encore plus lorsqu'il n'est pas la vedette ou la tête d'affiche. Il se fait désirer, vole chaque scène, et prouve que de rôles principaux à simples apparitions, il est devenu une vraie icône du cinéma moderne. Rarement un film n'en a eu si conscience, et a su le gérer et s'en amuser, que Pulp Fiction. Tout est dans le titre.

 

Damien Virgitti

Le Cinquième élément
Dans la la filmo de Bruce Willis, il y a John Mclane ET Korben Dallas. Film quasi parodique de toute sa carrière, Bruce Willis s'en donne à cœur joie sans jamais se prendre au sérieux, et ça fait du bien. L'un des grands films naïfs de Luc Besson, complètement assumé, qui déborde d'idées, d'humour, d'imagination et qui enchaîne les séquences folles comme celle de l'opéra interstellaire. Notre frenchie n'a pas volé son César.

 
 
 
Et en bonus, Marc-André Grondin qui évoque son souvenir d'ado de Bruce Willis :
 
 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire