César 2006 - Palmarès

Laurent Pécha | 25 février 2006
Laurent Pécha | 25 février 2006

Révolution aux César pour cette 31e édition ! Cela faisait bien longtemps qu'un film n'avait pas fait une telle unanimité ! De battre mon cœur s'est arrêté récolte 8 trophées ! Après les digressions de ces dernières années, l'académie plébiciste enfin un film en adéquation avec le public, qui représente à tous les points de vue ce que le cinéma français a de meilleur et qui prend en compte tout ce que l'art cinématographique se doit d'être (une bonne histoire, de bons dialogues, une belle image, de bons acteurs, une belle musique, une vraie mise en scène...). Enfin, la critique, le public et les professionnels sont réunis autour d'un même film !

 

Que faut-il retenir plus en détails de cette soirée quelque peu retardée par les interventions des intermittents du spectacle ? Les « Merci mes petits chatons ! » de Valérie Lemercier qui ne s'en sort pas trop mal dans son rôle de «casseuse d'ambiance», et surtout les discours des deux César d'honneur, Hugh Grant et Pierre Richard, les seuls finalement vivants et spontanés. Standing ovation donc pour Pierre Richard, plus jeune, plus drôle, plus fringuant et malicieux que jamais ! On retiendra aussi dans la longue liste des discours de remerciements, celui très émouvant du réalisateur-scénariste de Va, vis et deviens, Radu Mihaileanu pour son amplement mérité César du meilleur scénario original. Pour le reste, la cérémonire des César ne change pas d'année en année : longue et ennuyeuse restent les principaux adjectifs pour la qualifier.

 

Le seul qui doit sérieusement l'avoir en travers de la gorge (et on le comprend !), ce doit être Romain Duris qui, malgré le plébiciste de De battre mon cœur s'est arrêté, ne remporte pas le trophée du meilleur acteur, alors qu'il porte le film sur ses épaules et se retrouve, chose rare, quasiment dans tous les plans du film, un comble ! Ce seront finalement quelques manchots (César du meilleur son pour La Marche de l'empereur) et feu Mitterrand (César du meilleur acteur pour Michel Bouquet dans Le Promeneur du Champ-de-Mars) qui auront empêché Jacques Audiard d'entrer dans l'histoire. Il aurait alors remporté autant de trophées que de nominations, soit 10 César, un record. Mais ici s'arrête le raz-de-marée... L'événement est déjà de taille !

 

 

Meilleur film français de l'année :
De battre mon cœur s'est arrêté
Joyeux Noël
L'Enfant
Le Petit Lieutenant
Va, vis et deviens

 

 

 

 

Meilleur réalisateur :
Jacques Audiard pour De battre mon cœur s'est arrêté
Michael Haneke pour Caché
Xavier Beauvois pour Le Petit lieutenant
Jean-Pierre et Luc Dardenne pour L'Enfant
Radu Mihaileanu pour Va, vis et deviens

 

 

 

 

Meilleur acteur :
Michel Bouquet dans Le Promeneur du Champ-de-Mars
Romain Duris dans De battre mon cœur s'est arrêté
Patrick Chesnais dans Je ne suis pas là pour être aimé
José Garcia dans Le Couperet
Benoît Poelvoorde dans Entre ses mains

 

 

 

 

Meilleure actrice :
Nathalie Baye dans Le Petit Lieutenant
Isabelle Carré dans Entre ses mains
Anne Consigny dans Je ne suis pas là pour être aimé
Isabelle Huppert dans Gabrielle
Valérie Lemercier dans Palais royal !

 

 

 

 

Meilleur acteur dans un second rôle :
Niels Arestrup dans De battre mon cœur s'est arrêté
Roschdy Zem dans Le Petit lieutenant
Maurice Bénichou dans Caché
George Wilson dans Je ne suis pas là pour être aimé
Dany Boon dans Joyeux Noël

 

 

 

 

Meilleure actrice dans un second rôle :
Cécile de France dans Les Poupées russes
Kelly Reilly dans Les Poupées russes
Noémie Lvovsky dans Backstage
Charlotte Rampling dans Lemming
Catherine Deneuve dans Palais royal !

 

 

 

 

Meilleur espoir masculin :
Louis Garrel dans Les Amants réguliers
Walid Afkir dans Caché
Gilles Lellouche dans Ma vie en l'air
Aymen Saïdi dans Saint-Jacques... La mecque
Adrien Jolivet dans Zim and co.

 

 

 

 

Meilleur espoir féminin :
Linh-Dan Pham dans De battre mon cœur s'est arrêté
Fanny Valette dans La Petite Jérusalem
Mélanie Doutey dans Il ne faut jurer de rien
Déborah François dans L' Enfant
Marina Hands dans Les Âmes grises

 

 

 

 

Meilleur premier film :
Le Cauchemar de Darwin
Anthony Zimmer
Douches froides
La Marche de l'empereur
La Petite Jérusalem

 

 

 

 

Meilleur scénario original :
Alain-Michel Blanc et Radu Mihaileanu pour Va, vis et deviens
Michael Haneke pour Caché
Xavier Beauvois, Guillaume Breaud et Jean-Eric Troubat pour Le Petit Lieutenant
Christian Carion pour Joyeux Noël
Jean-Pierre et Luc Dardenne pour L' Enfant

 

 

 

Meilleure adaptation :
Jacques Audiard et Tonino Benacquista pour De battre mon cœur s'est arrêté
Julien Boivent et Anne Fontaine pour Entre ses mains
Patrice Chéreau et Anne-Louise Trividic pour Gabrielle
Costa-Gavras et Jean-Claude Grumberg pour Le Couperet
Georges-Marc Benamou et Gilles Taurand pour Le Promeneur du Champ de Mars

 

 

 

 

Meilleure photo :
Stéphane Fontaine pour De battre mon cœur s'est arrêté
Eric Gautier pour Gabrielle
Willy Lubtchansky pour Les Amants réguliers

 

 

 

 

 

 

Meilleure musique écrite pour un film :
Alexandre Desplat pour De battre mon cœur s'est arrêté
Philippe Rombi pour Joyeux Noël
Emilie Simon pour La Marche de l'empereur
Armand Amar pour Va, vis et deviens

 

 

 

 

 

 

Meilleur son :
Gérard Lamps et Laurent Quaglio pour La Marche de l'empereur
Cyril Holtz, Brigitte Taillandier, Pascal Villard et Philippe Amouroux pour De battre mon cœur s'est arrêté
Olivier Dô Hùu, Benoît Hillebrant et Guillaume Sciama pour Gabrielle

 

 

 

 

 

Meilleurs costumes :
Caroline de Vivaise pour Gabrielle
Alison Forbes-Meyler pour Joyeux Noël
Pascaline Chavanne pour Les Âmes grises

 

 

 

 

 

 

 

Meilleurs décors :
Olivier Radot pour Gabrielle
Jean-Michel Simonet pour Joyeux Noël
Loula Morin pour Les Âmes grises

 

 

 

 

 

 

 

Meilleur montage :
Juliette Welfling pour De battre mon cœur s'est arrêté
Sabine Emiliani pour La Marche de l'empereur
Francine Sandberg pour Les Poupées russes

 

 

 

 

 

 

Meilleur court-métrage :
After shave de Hany Tamba
La Peur, petit chasseur de Laurent Achard
Obras de Hendrick Dussollier

 

 

 

Meilleur film étranger :
Million dollar baby
Match point
A history of violence
Mar adentro
Tu marcheras sur l'eau

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire