Space Jam : Michael Jordan, Bugs Bunny et beaucoup (beaucoup) de pognon

Arnold Petit | 28 février 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Arnold Petit | 28 février 2021 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Avant les super-héros de l'univers de DC, les combats entre monstres emblématiques du cinéma et les remakes de films devenus cultes, Warner Bros. avait déjà eu le nez creux avec la rencontre aussi géniale qu'improbable entre Michael Jordan et Bugs Bunny dans Space Jam. Une oeuvre réalisée uniquement pour s'en mettre plein les poches, mais qui a aussi marqué toute une génération, relancé les Looney Tunes et encore un peu plus inscrit le joueur dans la légende.

Avec le temps, le film est devenu un petit classique, à tel point qu'une suite, Space Jam : Nouvelle ère, va arriver le 14 juillet 2021. Du coup, c'était l'occasion de lancer Space Jam sur Netflix, de renfiler le short et de retourner à Looney Tune Land...

 

photoÇa va être Looney 

 

DES DOLLARS DANS LES YEUX

Space Jam n'a pas été fait pour l'amour du cinéma, de l'animation ou du basket-ball. Tout est parti d'une publicité pour les Jordan VII, réalisée par Joe Pytka et diffusée en 1992 pendant le Super Bowl. À peine une minute pendant laquelle Michael Jordan croise Bugs Bunny et dispute un match de basket à ses côtés contre d'autres joueurs. Plutôt ironique de voir que le lapin concluait le spot publicitaire en déclarant que "ça pourrait être le début d'une belle amitié."

Une amitié qui pourrait rapporter gros. Et c'est exactement ce qu'a pensé David Falk, l'agent de Michael Jordan, quand il a été proposer l'idée d'un film entre le joueur et les Looney Tunes à Warner Bros. après une autre publicité en 1993, dans laquelle Michael Jordan et Bugs Bunny faisaient à nouveau équipe pour récupérer des Jordans que Marvin le Martien avait volées.

 

 

Si Warner Bros. n'était pas spécialement enchanté que Nike s'amuse avec Bugs Bunny, le studio cherchait désespérément à relancer ses personnages animés depuis quelques années. Les Looney Tunes commençaient à bénéficier d'un petit regain de popularité depuis que la firme avait rouvert son studio d'animation, mais ces publicités ont propulsé Bugs Bunny sous les projecteurs. Alors face à la renommée de Michael Jordan et aux bénéfices que les produits dérivés pourraient générer après ce qu'avait rapporté Batman Forever, le studio n'a pas mis beaucoup de temps pour laisser son lapin adoré gambader à côté de la superstar.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Tout savoir sur Space Jam

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire