Retour vers le futur III : pourquoi il faut revoir le moins bon film de la trilogie

Mathieu Jaborska | 17 octobre 2022 - MAJ : 18/10/2022 10:32
Mathieu Jaborska | 17 octobre 2022 - MAJ : 18/10/2022 10:32

En 2022, la nostalgie est le point névralgique de la pop culture, et le culte de la référence est devenu religion. Mais il serait un peu hâtif de voir cette tendance comme le mal de la décennie, car la citation a toujours été au coeur du cinéma américain. L'avènement des franchises a parfois tenté d'occulter cette manie, mais ça n'a pas pour autant empêché les cinéastes hollywoodiens d'étaler plus ou moins subtilement leurs influences.

Retour vers le futur III est un cas d'école. Après deux longs-métrages ayant façonné une franchise culte, Robert Zemeckis s'est amusé à faire ce qu'il voulait, c'est-à-dire composer une ode de fanboy à son genre préféré : le western. Résultat : cet opus est peut-être le film le moins apprécié de la trilogie. Mais il n'en reste pas moins un sacré morceau de cinéma populaire.

 

photo, Christopher LloydQui est-ce qui critique Retour vers le futur 3 ?

 

Back to back

Il est amusant de constater que la plupart des amateurs de cinéma populaire américain considèrent Retour vers le futur comme une trilogie plutôt que comme un film et ses suites. Une perception de la saga de Robert Zemeckis qui tient à plusieurs facteurs. D’une part, les trois opus multiplient les runnings gags, les correspondances et les références temporelles. D’autre part, le refus catégorique du cinéaste et de son équipe de doter la franchise d’une suite, d’autant plus ironique que sa productrice Kathleen Kennedy a supervisé la descente aux enfers made in Disney de Star Wars, donne l’impression d’une saga intouchable, se suffisant à elle-même et surtout pensée dès le début comme une trilogie.

Pourtant, lorsque le producteur Bob Gale a cette idée d’une génération visitant la précédente (avec ce que cela implique d’inceste détourné), il ne réfléchit pas une seule seconde à la postérité de son œuvre. Retour vers le futur est pensé comme une comédie légère unique, dont aucun studio ne veut, d’ailleurs. Finalement, il se paye une sortie en 1985, avec un budget de moins de 20 millions de dollars.

 

photo, Christopher LloydLà où tout a commencé

 

C’est après son succès monstrueux (388,7 millions de dollars de recettes) qu’Universal envisage une suite. Très ambitieux, Zemeckis propose alors un scénario intitulé Paradoxe, rapidement scindé en deux films pour ne pas s’engouffrer dans les innombrables... paradoxes qui s’invitent déjà dans le second volet. Les deuxièmes et troisièmes films sont donc directement envisagés ensemble, et visent à prolonger l’expérience, tout en exploitant encore un peu plus l’univers à la disposition des scénaristes Bob Gale et Robert Zemeckis.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Tu dis non
22/10/2022 à 16:23

J'ai appelé mon fils Marty je crois que la question est vite répondu meilleur trilogie ever je suis impatient de pouvoir regarder les films avec lui

La Classe Américaine
19/10/2022 à 09:54

Malheureusement c'est l'episode en trop après avoir réussi l'exploit d'un RVF 2 meilleur que le premier. Ce numero 3, mis en chantier uniquement pour des raisons lucratives, est tres faible dans le récit, passablement ennuyeux et apporte une simili-conclusion qui ne sera jamais a la hauteur des précédents. Dommage de finir une deux merveilles de cinema sur un raté.

cmtdp
18/10/2022 à 17:39

@zeboss : en effet, je l'ai revu hier pour la première fois depuis longtemps et l'aspect western jure un peu avec les 2 premiers. Je n'y pensais pas enfant mais une fois Marty arrivé en 1885 on se retrouve presque à mater un western classique. Alors ok, il y a une De Lorean et l'overboard mais ce que je veux dire c'est que dans les péripéties on se retrouve avec un "simple" western. Ils devraient réparer une diligence au lieu d'une voiture que cela ne changerait pas grand chose.

Il reste un très bon divertissement tout de même. Pour finir, je me souviens clairement que dans les 90's ce film était moins aimé que les 2 précédents, le titre de l'article n'a en ce sens rien de choquant.

Zeboss
18/10/2022 à 15:37

Je pense que le 1er et deuxième films et ressemblent mais le troisième aurait dû être dans la même lancé avec une autre approche mais pas au tant du western qui je pense fait un peu moins parti du lots des deux premiers avec un peu moins de gags

rientintinchti2
17/10/2022 à 23:27

@alulu
vidéo amusante en effet.
Elle est plutôt bien foutue dans le genre.
Bel exemple de concordisme.
Comme toutes les vidéos concordistes, on peut en faire mille autres lectures.

alulu
17/10/2022 à 22:49

Blasphème, cette trilogie, c'est comme la sainte Trinité, ils ne font qu'un.

@rientintinchti2

"Dommage que le premier soit grossièrement propagandiste avec l'image des lybiens."

Mais non ce n'est pas de la propagande, c'est juste une prédiction....la preuve est là :)

https://www.youtube.com/watch?v=P1ULjJ3EqyY

Eddie Felson
17/10/2022 à 21:19

@Rientintin
Tu as oublié de prendre tes pilules!

Eddie Felson
17/10/2022 à 20:43

J’ai toujours préféré le 3 au 2!
Podium : 1. 3. 2.

Fuze
27/12/2020 à 23:07

Quand je lis un titre pareil, j'ai aucune envie de continuer!

corle
22/12/2020 à 11:47

vous êtes gonflé vous ! le moins bon de la trilogie ! cette fin est juste grandiose et apres être aller dans le futur les année 50, et la le far west c'est juste magnifique, titre compelmtent idiot est infondé, retour vers le futur se regarde du 1 au 3 basta ! en grand film divisé en 3 partie c'est tout !

Plus
votre commentaire