Tremors : la géniale série B devenue culte sur le tard avec Kevin Bacon

Mathieu Jaborska | 10 octobre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Mathieu Jaborska | 10 octobre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Avant que les vers géants de Dune ne débarquent sur les écrans, on revient sur les petits formats prédisposés à la série B : les féroces Graboids de Tremors de Ron Underwood et avec Kevin Bacon.

 

photo, I Fred Ward, Kevin Bacon, Finn CarterSpoiler : Kevin Bacon ne se fait pas charcuter

 

underground resistance

« Tout a commencé avec mes amis Brent Maddock et Steven Wilson, il y a un certain nombre d’années. […] Nous voulions faire un film ensemble. Nous faisions des films pédagogiques. Et Steve a eu cette idée farfelue, qu’il a appelée ‘Les requins de la terre’ »

À la fin des années 1980, le souvenir des Dents de la mer hante encore beaucoup d’artistes et de cinéphiles. Pourtant, entre-temps, la formule spielbergienne a été détournée à toutes les sauces, d’abord en changeant d’animal marin (Orca, Piranhas, Tentacules), puis en changeant d’animal tout court (Razorback, Anaconda, le prédateur). Mais l’idée derrière Tremors, telle que la décrit son réalisateur au début du premier making-of consacré au film, est bien d’adapter un squale à la terre ferme, bien avant que The Asylum et consorts ne sortent leurs soporifiques Sand Sharks et autres Ice Sharks.

 

PhotoÇa, mais sous terre

 

Selon le Steve en question, promu scénariste, son inspiration vient surtout de son emploi dans la Navy, pour laquelle il montait des films. « Je faisais ça au beau milieu du désert en Californie, où ils ont une base, où ils testent des choses. Et pendant les week-ends, je partais et je me promenais dans la zone, quand ils ne tiraient pas dessus. Et j'ai grimpé sur de la roche un jour, j’étais assis sur un rocher, et j’ai noté sur un bout de papier : ‘et s’il y avait quelque chose dans le sol, et que je ne pouvais pas quitter ce rocher’. » Une partie de chat perché bien vénère en gros, idée bien visible dans le produit fini.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

Accèder à tous les
contenus en illimité

Sauvez Soutenez une rédaction indépendante
(et sympa)

Profiter d'un confort
de navigation amélioré

Tout savoir sur Tremors

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Opale
12/10/2020 à 14:31

Bah culte, oui, tout à fait!!!!!

Ray Peterson
10/10/2020 à 23:26

@ r
Mais bien sûr!
Mea culpa sur le terme "doubleur". Et encore plus sur Pascal Renwick.
Juste souligner le fait que le doublage à cette époque était de qualité et que cela m'avait accrocher étant gamin et encore à la revoyure maintenant.

Dae-Soo Ho
10/10/2020 à 22:07

Tremors.
Un titre que j'ai vu passer un nombre incalculable de fois, et jamais je ne me suis décidé à le voir.
Mais après avoir lu cet article, ça va sûrement changer.
Merci !

amds films
10/10/2020 à 21:12

Un petit bijoux, modeste et ambitieux à la fois :)

Mx
10/10/2020 à 21:06

l'un des meilleurs monsters-movies, la grande époque, comme razorback, d'ailleurs cela fait au moins deux articles que vous mentionnez ce dernier, un petit dossier "pas si nul que sa", ou un article rétro-vintage sur les films de bêtes agressives serait intéressant!!

r
10/10/2020 à 20:35

@Ray Peterson , le comédien et pas "doubleur" c'était Pascal Renwick, hélas décédé en 2006, qui a été la première voix du Terminator, Morpheus dans Matrix, Hans Gruber dans Piège de Crystal, Freddy Krueger dans la série télé et dans Freddy contre Jason, Arès dans le jeu God of war etc... un très très bon comédien, bon vivant et sympathique.

Ray Peterson
10/10/2020 à 19:39

Ben rien que pour "Venez voir, j'ai trouvé son trou du cul", ce film vaut son pesant de cacahuètes
.
@flash, Fred Ward, la classe incarnée. Je l'ai adoré dans "Sans Retour" de Hill et aussi (oui) dans Y a t-il un flic pour sauver Hollywood. Revue dans True Détective je crois. Mais sinon plus rien et quel dommage. J'adorais son doubleur dans le film en vf!

alulu
10/10/2020 à 18:51

Le mot culte n'est pas galvaudé, une chouette série B. Un bon dosage entre humour et flippe, des seconds rôles attachants et un duo qui fonctionne à merveille.

Flash
10/10/2020 à 11:55

Excellente série B, et puis il y avait Fred Ward qui était une de mes «gueules» favorites dans les années 80. Il aurait fait un impeccable Frank Castle.
D'ailleurs qu'est t'il devenu?

votre commentaire