Transformers 5 : The Last Knight - critique Schizotron

Mise à jour : 16/07/2018 15:44 - Créé : 13 juillet 2017 - Simon Riaux

Etrange objet que Transformers, saga née de la volonté de recycler une licence de jouets via un blockbuster aux airs de produit d’appel pour d’autres marques (notamment automobiles), autant que du désir de son réalisateur Michael Bay de se forger une franchise en forme de terrain de jeux à la hauteur de ses délires pyrotechniques. Série de films à la fois uniformes, contradictoires et profondément absurdes, ils échappent en grande partie à l’exercice critique traditionnel, tant en raison de leurs qualités que de leurs invraisemblables défauts.

Affiche
302 réactions

OPTIMUS TRIME

Transformers 5 ne détonne en rien par rapport aux thématiques agitées par ses prédécesseurs. On y retrouve une science-fiction de bazar, prétexte à rejouer un affrontement entre tenants du bien et envahisseurs débiles, une fascination morbide pour la figure du soldat et la représentation de la mise à mort, tout comme une propension souvent parasite du metteur en scène à sur-érotiser ses protagonistes féminins, sorte de morceaux de viande humides et suintants.

De même, le dernier chapitre en date essaie d’ajouter un nouvel étage à une fusée mythologique qui n’a désormais plus aucun sens. Pire, elle lance des idées rigolotes à défaut d’être malines (des grosses épées ! la légende Arthurienne !) pour ne jamais s’inquiéter de comment ces divers éléments vont s’imbriquer dans le récit, ou si ce dernier est bien fonctionnel. Et pour le coup, Michael Bay n’avait probablement jamais envisagé sa narration avec un pareil je-m’en-foutisme. Même quand il est question d’humilier un comédien réputé (ici Anthony Hopkins, après John Turturro et John Malkovich), il semble comme absent à lui-même. L’histoire qui nous est contée s’enchaîne ainsi sans jamais se soucier du spectateur, ne cherchant même pas à dissimuler sa vacuité.

 

Photo Anthony HopkinsBah quoi ?

 

SCHIZOTRON

Encore plus vide, incohérent et vain que les chapitres précédents, The Last Knight demeure néanmoins un terrain d’expérimentations passionnantes pour son auteur. Encore une fois, Bay repousse les limites de l’interaction entre trucages physiques surabondants et imageries numériques, le tout avec une attention apportée au montage et à la photographie indéniables.

Il n’apparaît pas tant incapable de gérer l’espace où se déroulent ses séquences les plus impressionnantes que désireux d’en remodeler les règles à l’infini. Le résultat est écrasant, parfois insupportable tant il provoque d’épuisement chez le spectateur, mais s’avère une signature qui tient à la fois du destruction porn gonzo et d’une forme d’euphorie juvénile qui n’a aujourd’hui aucun équivalent à Hollywood.

 

Photo Mark WahlbergMark Wahlberg, acteur le mieux payé de 2017, on rappelle

 

Signe que Michael Bay est bel et bien en train de questionner la structure et la forme de son art, on est surpris de voir combien il parvient à sortir du canevas traditionnel du blockbuster d’action. À la réflexion, si son métrage est émaillé de centaines de plans spectaculaires, s’il s’efforce de faire de la moindre image un condensé de composition hallucinogène, il ne cherche plus à organiser son récit autour de séquences d’action à proprement parler. Le résultat est à la fois déceptif – le film perd en punch – et intrigant, tant reste en mémoire l’impression d’assister à un work in progress, le développement d’une chrysalide monstrueuse.

Transformers 5 se regarde donc comme un OVNI, dont on ne sait trop s’il est le dernier survivant d’une espèce inconnue venue se désintégrer à nos pieds ou l’ambassadeur d’une nouvelle forme de vie, qu’il nous faudra encore quelque siècles pour comprendre.

 

Affiche

 

Résumé

Stupide et virtuose, abrutissant mais riche, Transformers demeure cet éreintant paradoxe, ce parangon de blockbuster décérébré étonnamment expérimental.

commentaires

Sharko 14/07/2018 à 19:45

A cause des changements de format de l'image, c'est irregardable.

Gégéleroutier 14/07/2018 à 09:32

C'est le seul épisode où je suis sorti de la salle avant la fin tellement je l'ai trouvé chiant. C'est même le seul film tout court qui m'a fait sortir avant la fin. J'ai d'abord pensé être trop vieux pour ce genre de film, mais juste après je me suis refait les 4 précédents à la suite et je les apprécie toujours autant.

zimmerfan 13/07/2018 à 22:18

la bande son est effectivement impressionnante et devastatrice,mais il faut reconnaitre que la musique de steve jablonsky est a la ramasse.ca me fend le cœur de dire ca car j'adore le travail du compositeur,surtout sur cette saga avec les themes immenses qu'il a créer .les morceaux sur les autobots et optimus sont a jamais graves dans l'histoire….

eric 13/07/2018 à 22:01

Michael bay est un génie...
Film pour mômes ados adulte totalement millièmes degrés et une réalisation destruction et de cascades monumentale!!,une photo sublime et je ne parle pas de la bande son fabuleuse...
Oui cest un gros délire, mais bay ne suit pas les productions calibre de Disney et ça cest que du bonheur!!

Bry.VIII 04/10/2017 à 21:45

J'adore ce film. Enfin je trouve des personnes ayant des même avis que moi
Les nouveaux autobots sont trop

malcolm 269 06/08/2017 à 11:08

le seul truc qu il ne va pas c est qu il y a des incoerenses sinon j ai bien aimé le film je l ais ais tous vues aucun ne ma decu il sont tous bons.

Chrismoplay 18/07/2017 à 21:27

Ce film est en sois bien mais beaucoup de scène me choque!!!!
Il n'ont pas du tout respecter les valeur du 4!

Ce qui ma le plis choqué c'est Megatron!!! Dans le 4,il ont transférer l'ame de Megatron dans un autre corps surnommé Galvatron.Ptn,il est oú Galvatron bordel!!!!!!

bernard 10/07/2017 à 07:10

Croire a des stupidité pareil n'importe quoi les gens !!

BANDE DE CONS ! 10/07/2017 à 07:08

Troop NUL de la grosse merde américaine !!

Lvy.S-B 30/06/2017 à 07:47

Sinon il n'y a pas que des critique le Graphisme vtraiment de haute qualité avec un gros budget ,les effets sont juste incroyable le film n'a meme pas besoin d'etre en 3D ,avec de tres belles scenes humouristiques et lequipe de Megatron etait au Top

Plus

votre commentaire