Insidious : Chapitre 2 - critique qui tique

Mise à jour : 15/10/2018 20:38 - Créé : 10 octobre 2017 - Simon Riaux

Insidious premier du nom était un très efficace film de trouille, qui avait su détourner avec malice les clichés les plus usés des maisons hantées chères à nos souvenir. Glaçant, le film souffrait néanmoins du recours un peu systématique à certaines facilités, ainsi que d'un dernier tiers beaucoup moins convaincant que ses deux premiers actes. Il n'empêche, le projet et sa bonne réception tant publique que critique assirent définitivement James Wan sur le trône de réal dédié à l'effroi old school et premier degré. Depuis, le style et l'orientation de l'ensemble ont été largement repris par la concurrence (à commencer par Sinister) et par Wan lui-même, à l'occasion d'un Conjuring dans la droite lignée de son prédécesseur. Les sièges de votre cinéma n'ont pas encore eu le temps de refroidir que déjà voici que débarque Insidious : Chapitre 2.

Photo Patrick Wilson
0 réactions

INSIDIEUX WAN

Inutile de couper les goules en quatre, cette suite est un ratage absolu, qui piétine férocement tout ce que le premier épisode s'était évertué à mettre en place. Tout d'abord parce que le choix d'embrayer directement dans la continuité du métrage précédent oblige le scénario à s'enfoncer plus loin dans les concepts et idées discutables qui s'entassaient Insidious premier du nom, mais surtout parce qu'il apparaît évident que le réalisateur se moque éperdument de l'histoire qu'il raconte.

Du principe simple et redoutable de l'œuvre d'origine, James Wan fait fi pour nous mettre désormais du fantôme à toutes les sauces, en toutes circonstances, à tel point qu'il n'y a quasiment aucune scène dépourvue d'apparition ou d'interaction surnaturelle. Tant et si bien que la source de tension se dilue, tandis que le metteur en scène peine terriblement à renouveler les situations. À moins que vous ne soyez tout à fait terrifiés par les jouets musicaux à destination des enfants, il y a fort à parier que les soixante premières minutes vous paraissent interminables.

 

Image 660699Le mystère du hors-champ

QUOI MA GOULE ?

 

Chaque séquence semble pensée selon une règle paroxystique et contre-productive : les jump-scares sont aussi innombrables que prévisibles, les rares idées sont répétées ad nauseam (le medium fan de scrabble a de quoi faire enrager un Suisse). Quant au rythme – outil indispensable à la création de l'angoisse – il est beaucoup plus proche de celui d'un slapstick que d'un film d'effroi.

 

Du coup, les acteurs se sentent en vacances, à commencer par Patrick Wilson, visiblement impatient d'en finir avec sa carrière. Autre symptôme de nullité apparente, la pratique honteuse consistant à réutiliser plusieurs minutes du film précédent pour gagner du temps – et de l'argent – dont Wan abuse, quitte à rendre son film particulièrement confus et opportuniste. Difficile de se remettre les zygomatiques du pillage en règle de Psychose, exécuté avec la finesse d'un hippopotame chargé au démérol.

 

 

Image 659313On sourit pas

 

Reste la capacité indiscutable du réalisateur à générer le frisson, à mettre en place un univers à la frontière des époques et des genres. On lui doit quelques éclairages intrigants, un usage de la lumière souvent hypnotique et une poignée de très beaux cadres. Mais il en faut plus, beaucoup plus, pour générer ne serait-ce qu'un soupçon d'angoisse mais surtout le début du commencement d'un signe d'intérêt chez le spectateur.

 

Image 661005

Résumé

Insidious 2 est emballé à peu près n'importe comment, à moins qu'il ne s'agisse d'une première incursion dans le registre de la comédie.

commentaires

real 11/10/2018 à 15:16

Suis-je le seul à trouver - de souvenir - Insidious 3 plus réussi que le 2 ?

eric 11/10/2018 à 13:43

Pour ma part je le trouve largement mieux que: Annabelle , la none, dans le noir, insidious 3 ...
Exellent moment .

prof west 11/10/2018 à 13:26

1,5 étoiles faut pas abuser tout de meme reste pas le meilleur de la saga mais quand meme !

Amnorian 11/10/2018 à 10:20

C'est amusant parceque vous soulignez que le réalisateur à une indiscutable capacité à générer de l'angoisse et pourtant vous mettez 1 étoile 1/2 en parlant d'un ratage absolu.
J'ai découvert insidious sur le tard et il est évident que le premier qui à la base était présenté comme une possession était au contraire un astucieux jeu de piste sur un autre monde et une perception différente avec les pouvoirs parapsy du père.
La suite est justement dans sa continuité avec les boogeyman récurent et la porte rouge (excellent choix esthetique). Insidious est l'une de se plus grande réussite tout comme insious 2..
Conjuring était gentil la ou conjuring 2 est encore bien mieux et à rapporcher avec insidious 2.
La série insidious se poursuit depuis quelques temps avec un insidious 4 franchement raté mais je l'espère un insidious 5 qui prendra la suite directe d'insidious 2 et plus les prequelles.

votre commentaire