Buried : critique en boîte

Jean-Frédéric Chaleyat | 19 mars 2018 - MAJ : 27/03/2019 23:56
Jean-Frédéric Chaleyat | 19 mars 2018 - MAJ : 27/03/2019 23:56

En général, les films à concept font autant saliver les studios qu'ils font fuir les critiques. En effet, cela donne souvent des films répétitifs et creux qui se contentent d'appliquer une bonne idée pendant une heure et demie sans prendre le temps de travailler le reste, mais si le public accroche bien, cela peut donner une juteuse franchise à peu de frais. Il suffit de voir l'avalanche de Destination Finale et de Saw pour s'en rendre compte. Sauf que Buried de Rodrigo Cortés est d'un tout autre tonneau. S'il est indiscutablement un film à concept (ou "high concept movie"), c'est avant tout autre chose un excellent long métrage.

Image 505678
223

ÇA SE DIT "BÉRID"

Buried, c'est l'histoire d'un mec en boite pendant 90 minutes non-stop. Paul, convoyeur du désert, se réveille atterré d'être enterré six pieds sous terre dans un cercueil Ikea, avec un Zippo, un Bic, un Blackberry. Cela flaire le film concept à plein nez, ça attire le chaland, ça attise le critique prêt à dégainer son itératif "cela aurait pu faire un sympathique court-métrage à la limite"...

Mais le temps de sortir ces balivernes, et déjà on gratte les parois avec l'otage, on suffoque, on s'affole, on se contorsionne en kit de survie, on cherche à savoir ce que ferait MacGyver à la place de Paul, on critique ses choix, on en valide d'autres, et surtout on respire avec parcimonie, car il va bien falloir économiser quelques bouffées d'oxygène si l'on veut tenir jusqu'à la fin, et savoir si Paul sera sauver ou non par ses appels (surtaxés) à l'aide.

 

Photo Ryan ReynoldsRyan Reynolds

 

DANS LA BIÈRE

Chiant ? Exigu ? Pas une seconde, car Rodrigo Cortés bouscule rapidement les gimmicks et les remparts de son scénario, c'est véritablement Indiana Jones dans un cercueil. Du travelling impossible, de la grue, des scènes d'action, d'autres de frayeur, des péripéties, et un mec au bout du fil : Ryan Reynolds. Celui-ci est plus que convaincant, dans ce qui est certainement à ce jour le meilleur film d'otages, sur la condition des otages, sur les manipulations autour des otages. Plus fort que les Cube, Open Water, en eaux profondesSaw ou FrozenBuried peut s'enorgueillir d'un discours très maîtrisé, et impossible de ne pas penser pendant le film au calvaire des otages d'ici et là qui crèvent dans les mêmes conditions sur BFM TV.

Définitivement pas une expérience qui se vit en Blu-ray sur un canapé avec Facebook sur les genoux. Buried se voit en salle, ou au moins dans l'obscurité la plus totale, dans la bièreRyan Reynolds se pressant toujours plus dans son mouroir boisée pour vous faire de la place, pour que vous puissiez doucement agoniser en sa compagnie.

 Image 516128

Résumé

Buried est bien le numéro uno du huis-clos comme le démontre sa liste de prix raflés en festivals.

commentaires

Rudy Mako
21/03/2019 à 16:41

L'humain a quand même des inspirations zarbi

Phil
21/03/2019 à 08:04

Le seul et unique film où j’ai eu du mal a respirer pendant quelques jours, tellement j’etais choqué de la manipulation de la victime.
Bon travail!

scienceguy
20/03/2019 à 14:16

Quelqu’un m'explique pourquoi le gars allume un zippo s'il lui reste 90 min d'oxygène ?
Il veut mourir plus vite d’asphyxie ?

lucthom
09/10/2018 à 13:16

Excellent film c'est vrai ! par contre " et savoir si Paul sera sauvé" c'est mieux!

sylvinception
09/10/2018 à 12:38

A noter deux autres très bon rôles dans la carrière de Ryan Reynolds : Smokin' Aces de Joe Carnahan, et Captives de Atom Egoyan.

Pseudo1
09/10/2018 à 10:59

Excellente claque que ce film, à voir impérativement dans le noir avec un bon matos sonore tant le mixage est bluffant et oppressant.

L'aspect sonore est d'ailleurs tellement travaillé et important dans ce film que Buried est clairement l'un des films qui m'aura donné des envies de meurtre quand je l'ai vu (sur le c*nnard qui raclait son seau de pop-corn derrière moi dans la salle). Ca me fait déjà bien iech en temps normal, mais sur un film comme Buried, ça te ruine complètement le film.

Zanta
08/10/2018 à 22:33

Excellent film.
Sans doute le meilleur de sa tête d'affiche - ok, c'est pas difficile -, et ce juste devant Mississipi Grind.

votre commentaire