Thérapie de couples : Critique

Thomas Messias | 24 février 2010
Thomas Messias | 24 février 2010

Jason Bateman, héros de Arrested development. Vince Vaughn, roi des acteurs branleurs. Jon Favreau, auteur de Swingers et Iron man. Malin Akerman, géniale hystérique des Femmes de ses rêves. Et ainsi de suite. Soit une assez longue liste de véritables talents comiques ayant déjà fait leurs preuves par le passé. De quoi livrer une comédie enjouée et hilarante. En principe. Car Thérapie de couples révèle rapidement sa condition de pur film de vacances destiné à offrir un séjour tous frais payés à ses interprètes. On imagine qu'entre deux tournages d'Iron man, Favreau a eu besoin de décompresser en participant à l'écriture du scénario. Ce n'était peut-être pas la peine de nous en faire profiter.

 


L'idée de départ n'était pourtant pas plus idiote qu'une autre : quatre couples partis lézarder sur un atoll à moindre coût découvrent qu'ils sont en fait tombés dans un traquenard en forme de thérapie conjugale. D'où des gags absolument incroyables, avec notamment la scène où le gros noir finit tout nu et celle où le beauf qui se fait masser finit par attraper une érection carabinée. Si vous n'êtes pas déjà morts de rire, fuyez à grandes enjambées, car ce n'est pas la lourdeur absolue du traitement qui fera office de plus-value. Le gros problème de Thérapie de couples, c'est que les quelques situations prometteuses qu'il peine à mettre en place sont extrêmement bâclées et ne mènent finalement nulle part, si ce n'est à la séquence suivante. Même le duel final, qui se joue à coups de Guitar Hero, est sacrément sinistre.

 

 

On pourrait éventuellement tenter de se raccrocher à ce que le film a à dire sur le couple si le contenu n'était pas aussi conventionnel. Toute envie d'adultère sera irrémédiablement sanctionnée, chaque fantaisie gommée sur l'autel des concessions et du moralisme. Non content de n'être absolument pas drôle, Thérapie de couples est un film carrément plombant de par la vision tellement monolithique qu'il propose du couple. Visiblement conscients de l'inanité de la chose, les acteurs font la tronche, Kristen Bell et Jason Bateman en tête. Heureusement qu'il y a notre Jean Réno national : ce cher Jeannot est tout bonnement génial en love gourou made in France, qui dispense des conseils absolument prodigieux et remet à chacun son animal totem. Mais non, humour : aussi pataud que d'habitude, il réussit sans doute l'exploit d'être le moins drôle de tous. Impossible n'est pas français.

 

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire