Critique : Matrix revolutions

Thomas Messias | 15 novembre 2007
Thomas Messias | 15 novembre 2007

À la fin de Matrix reloaded, le spectateur était quelque peu désarçonné, à la fois déçu par le film et alléché par un dénouement à suspense. Matrix revolutions allait-il signer un rebond salvateur pour la trilogie, ou marquer son déclin définitif ? Après un premier quart d'heure plutôt satisfaisant, c'est pourtant la deuxième alternative qui s'impose. Si Matrix revolutions n'atteint jamais le niveau de Matrix, il aurait au moins pu permettre de réévaluer Matrix reloaded. Las : encore plus bavard que le volet précédent, et bizarrement dépourvu de l'action qui faisait son jus, Matrix revolutions signe une conclusion scénaristiquement baclée, qui ressemble au mieux au pilote d'une série de SF, au pire à un plagiat bon marché.

 

 

On devrait vibrer, pleurer, se ronger les sangs devant cette apocalypse apparemment imminente ; mais non. Quant à la toute fin du film, elle prête malheureusement plus à sourire qu'à tomber en transe. Six heures de long-métrage pour en arriver là, ça sent quand même le gigantesque coup de bluff de la part d'auteurs qui semblent n'avoir jamais su où ils voulaient en venir.


Pour éviter de somber dans l'agacement et/ou le coma devant ce trop long spectacle, on évitera de s'apesantir sur les effets spéciaux (les rares scènes de combat puent le numérique et le dépassement de budget) et sur les rouages d'un scénario en berne ; on se focalisera uniquement sur les quelques scènes réussies qui parsèment le film. Celles du métro, notamment, permettent d'imaginer ce qu'aurait pu être la trilogie si les Wachowski avaient su dès le départ la concevoir come telle. On repart des regrets plein les valises devant cet insondable gâchis, pas détestable pour deux sous mais définitivement décevant.

Résumé

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire