Le Crime de l'Orient-Express : critique qui déraille

Alexandre Janowiak | 18 octobre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Alexandre Janowiak | 18 octobre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Quarante-trois ans après Le crime de l'Orient-Express de Sidney Lumet, le roman culte d’Agatha Christie revient sur le grand écran sous la houlette de Kenneth Branagh à la fois acteur, producteur et réalisateur. Avec notamment Johnny Depp, Michelle PfeifferDaisy RidleyJudi Dench ou encore Penelope Cruz. Cette deuxième adaptation est-elle à la hauteur du chef d’œuvre de l’écrivaine britannique ?

NOUVEAU DÉPART

En 1974, Le Crime de l’Orient-Express était adapté pour la première fois au cinéma. Mis en scène par le talentueux Sidney Lumet (12 hommes en colèreSerpico), l’ensemble était porté par un casting cinq étoiles : Sean Connery, Lauren Bacall, Vanessa Redgrave, Jacqueline Bisset, Anthony PerkinsJean-Pierre Cassel ou encore Albert Finney dans la peau du célèbre détective Hercule Poirot. Il avait même permis à Ingrid Bergman d’obtenir le troisième Oscar de sa carrière.

43 ans plus tard, l’affiche est un peu plus faible pour cette nouvelle adaptation. Au niveau du casting, les stars sont au rendez-vous. De Johnny Depp à Penelope Cruz en passant par Michelle PfeifferJudi DenchWillem DafoeOlivia Colman ou les étoiles montantes Lucy Boynton et Daisy Ridley, l’ensemble n’a presque rien à envier au long-métrage de 1974. En revanche, n’est pas Sidney Lumet qui veut… et sûrement pas Kenneth Branagh. Et malheureusement pour le film, une grande partie de ses défauts se joue là.

 

Photo Johnny DeppEn route pour l'enfer...

 

Kenneth Branagh a toujours adoré se mettre en scène. Un choix artistique qui lui a valu une prestigieuse carrière dans les années 90, grâce à ses adaptations shakespearienne Henry V ou Hamlet. Sauf que depuis quelques années, il semblerait que le Britannique ait perdu une grande partie de son talent. Ses trois dernières réalisations sont au mieux des films quelconques (Cendrillon et Thor) au pire des bouses infâmes comme The Ryan Initiative.

 

Photo Kenneth Branagh, Daisy RidleyMerci pour le thé

 

EGO TRIP 

Avec Le Crime de l'Orient-Express, il passe un nouveau cap. Réalisateur et producteur, il s'est également attribué le rôle du détective. Résultat, au lieu de mettre en avant le prestigieux casting présent dans son long-métrage, on a l'impression d'assister à chaque instant au one man show de Kenneth Branagh.

Dès son ouverture et sa petite enquête à Jérusalem, qui n'existe pas vraiment dans le roman, il est clair que le metteur en scène va et veut se donner en spectacle durant tout le film. Son accent belge est plutôt réussi et raccord avec le personnage du détective, malheureusement l'acteur en fait beaucoup trop dans sa façon de jouer. Continuellement dans la surenchère, il surjoue la grande majorité de ses scènes et finit par agacer voire ennuyer.

 

Photo Olivia Colman, Josh Gad, Willem Dafoe, Judi Dench, Daisy Ridley, Derek Jacobi, Michelle Pfeiffer, Leslie Odom Jr., Penélope Cruz, Johnny Depp, Kenneth Branagh, Tom BatemanIl y avait du beau monde à mettre en scène pourtant...

 

D'autant plus que le scénario écrit par Michael Green est plus que gênant. Là où le livre d'Agatha Christie était sobre et se déroulait dans un parfait huis clos, l'adaptation prend des libertés inconvenues, excessives et grandiloquentes. L'ouverture en Israël est inutile, ne fait qu'allonger la présentation interminable des personnages quand l'imposant tas de neige originel bloquant le train est ici transformé en avalanche ridicule...

En cela, la démesure du final marque l'apogée du grotesque de cette nouvelle adaptation avec sa mise en scène christique absurde, son ton moralisateur et surtout les dialogues minables déblatérés par les personnages. Tout cela sans parler de l'horrible teasing du Poirot-Universe que nous réservent sans doute les producteurs.

Enfin, ce n'est pas avec sa mise en scène sans identité que Kenneth Branagh peut rattraper la catastrophe qu'il produit. Sans style propre, il offre une réalisation tape-à-l'oeil où vue subjective, plan zénithal et plan-séquence désastreux se cotoient dans une structure chaotique et un amoncellement d'effets spéciaux imparfaits.

 

Affiche officielleL'affiche était belle... dommage

Résumé

Avec un one man show de Kenneth Branagh, une réalisation sans identité et des dialogues ridicules, cette nouvelle adaptation du Crime de l'Orient-Express n'est pas digne du roman culte d'Agatha Christie. 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(2.5)

Votre note ?

commentaires
Sylvain
19/10/2020 à 20:56

Par contre, contrairement à ce que j'ai pu lire dans certains commentaires, Hercule poirot n'est pas du tout un personnage exécrable : c'est un profond humaniste ayant un très grand sens de la justice et de l'empathie. Son altruisme n'est pas une posture mais est dû à une profonde foi en l'être humain et la justice. Le seul acteur ayant su parfaitement interpréter ce personnage légendaire est bien sûr le génial David Suchet. Brannagh en plus de son scénario catastrophique ne lui arrive pas à la cheville.

Sylvain
19/10/2020 à 19:57

Serait-il possible un jour de faire voter une loi interdisant à Hollywood de massacrer des chefs-d'oeuvre de la littérature européenne ? La pire adaptation d'Hercule Poirot ever ! Un massacre politiquement correct et américanisé. Agatha Christie a dû se retourner dans sa tombe...pitié pour elle.

beyond
19/10/2020 à 19:24

Jason Alexander. Le seul et unique acteur capable de reprendre le rôle de Poirot.

Les vrais savent.

pc
19/10/2020 à 15:32

Oups pas fini. Enfin bref, c'est nul et ennuyeux au possible malgré le casting et le budget conséquent. une vraie boursouflure.

pc
19/10/2020 à 15:31

Pas mieux que la critique et la majorité des commentaires. Kenneth Branagh semble effectivement avoir perdu son mojo et tombe da

Pacou
19/10/2020 à 10:43

Quel ennui!!!!! Il y avait tout, des décors somptueux, de bons acteurs, une intrigue superbe d’Agatha Christie... et bien non, un Poirot ridicule, le talent des acteurs absolument pas exploité aucun suspense, un film bâclé au final Kenneth Branagh aurait pu jouer seul c’était pareil. Ce film n’a fait aucune ombre aux deux magnifiques film avec Albert Finney et Peter Ustinov et surtout à la série avec David Suchet. Je me suis accrochée vraiment pour voir la fin. Mais quel effort!!!

Karlito
19/10/2020 à 09:11

Visuellement, je trouve que le film à une vraie identité visuelle et la grosse moustache, un peu surprenante au départ semble colle à cet univers. Il y a quelque chose de toc et pas vraiment sérieux dans le style. Est-ce voulu? Avec la belle brochette d'acteurs et actrices, je dirais oui pour ma part. Je ne me suis pas ennuyé, un peu agacé par les tics de Branagh À se mettre en scène. Ceci dit, je n'ai pas lu le roman...

Qc
19/10/2020 à 00:22

J'ai grandi avec l'adaptation de 1974
Qui était nettement mieux, bel effort Branagh mais une réception total.

Birdy
18/10/2020 à 22:58

J'ai grandi avec Poirot sur mon chevet pendant des années, pour moi c'était bien plus excitant que Sherlock Holmes, et je rends hommage à la série qui conserve un charme désuet inimitable.

Mais ce film tombe dans tous les pièges de la mauvaise adaptation tape à l'œil qui ne maîtrise ni son sujet, ni le polar, ni le huit clôt.
Le livre est un chef d'œuvre, comme le 1/4 des Agatha Christie. Son concept est osé et magnifiquement combiné à une galerie de portraits comme aucun cluedo ne saura dépasser.
Le fond est terrible, et la morale ambiguë.

Ce film semble, à force de vouloir moderniser un classique intemporel, réussit l'exploit de paraître dépassé et has been dès sa sortie, la où le roman sera toujours aussi génial pour ses 100 ans.

Paix à ton âme, Agatha, ne leur en veut pas, le génie ne se monnaye pas.

SpiderJ
18/10/2020 à 22:42

Ouais on se fait grave ch*er.
Rien a sauver, il y a sans doute mieux a faire de Poirot qu'un énième sous Sherlock.
J'ai jamais vu un huis clos autant sortir de son espace. Ca peut pas fonctionner, bien sûr.

Plus
votre commentaire