Semaine du 4 décembre 2019

Box-office France : Jumanji démarre fort mais ne parvient pas à détrôner La Reine des neiges 2

Mathieu Jaborska | 12 décembre 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
37
photo

C'était le duel attendu depuis quelques semaines : la bombe Disney hivernale contre la suite d'un des plus gros cartons de l'année dernière. Ready ? Fight !

And the winner is... La Reine des neiges 2, décidément indestructible. Pour sa troisième semaine et avec ses 666 salles, le long-métrage d'animation de Jennifer Lee et Chris Buck ne perd que 34,1 % de spectateurs et passe pour la première fois sous la barre du million d'entrées. Il en aura quand même récolté 945 814 tickets vendus supplémentaires sur la semaine. Elsa, Olaf et sa clique se libèrent et se délivrent de la concurrence, même quand ladite concurrence est emmenée par Dwayne Johnson et Jack Black.

 

photoOlaf est désormais Comte

 

Ainsi, le film dépasse les 4,5 millions d'entrées globales, un score impressionnant à ce stade de son exploitation. Ça lui permet de dépasser de justesse Toy Story 4 et ses 4,4 millions au classement des plus gros succès de l'année en France. La Reine des neiges 2 se hisse à la 5e place, talonnant désormais Joker (5,5 millions), encore à l'affiche après une carrière de 9 semaines. C'est énorme, mais pas encore assez pour faire mieux que le premier opus, plus gros carton de l'année 2013 avec 5,1 millions d'entrées.

Même s'il suivait le carton de Jumanji : Bienvenue dans la jungle et ses 3,3 millions d'entrées, Next level ne pouvait pas vraiment rivaliser avec une telle machine de guerre et d'amour, même pour son démarrage. Mais la comédie d'action de Jake Kasdan ne démérite pourtant pas : avec 785 636 entrées pour 676 copies, il réussit clairement son décollage dans nos contrées et continue de prouver que les pectoraux de Dwayne Johnson seront toujours rentables.

 

photo, Dwayne Johnson, Karen Gillan, Kevin Hart, Kevin Hart, Awkwafina, Nick JonasLes reines des neiges

 

Le premier opus avait connu un démarrage similaire, avec 623 931 entrées pour 545 salles. Néanmoins, il avait explosé pour sa deuxième semaine en frôlant le million. Ne bénéficiant pas du facteur nouveauté de son prédécesseur, on voit mal cette suite réitérer l'exploit et dépasser son concurrent gelé cette année. Dans tous les cas, le haut du classement ne devrait pas trop bouger jusqu'au 18 décembre, date où Star Wars : L'Ascension de Skywalker a prévu de récupérer le témoin Disney et de rafler tout ce qu'il est possible de rafler.

Loin derrière, La Famille Addams débarque chez nous en attirant 325 851 spectateurs dans 503 salles. Il n'est pas facile d'exister en tant que film d'animation en pleine Frozen-mania, mais l'essai de Conrad Vernon et Greg Tiernan s'en tire avec les honneurs, confirmant au passage la popularité de la famille macabre. Peu de chances qu'il atteigne les 1,2 million d'entrées de l'adaptation de Barry Sonnenfeld. Cependant, la comparaison n'a pas lieu d'être. En 1991, le réseau de distribution français était bien différent.

 

photoQuand tu sais que les ballons rouges sont rentables au box-office

 

La grosse nouveauté française de la semaine, c'est Le meilleur reste à venir, avec Patrick Bruel et Fabrice Luchini en guise de têtes d'affiche. Elle prend la 4e place avec 316 885 entrées pour 622 copies. La promotion jouait beaucoup sur la présence derrière la caméra de Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière, duo à l'origine de la comédie Le Prénom, immense succès ayant dépassé le million à son démarrage et au score final de 3,3 millions d'entrées. On est loin du compte, donc. Comme quoi, parfois, le meilleur n'est pas à venir.

 

photo, Patrick Bruel, Fabrice LuchiniPatrick Bruel ne fait pas toujours des coups de poker

 

Quant à Les Misérables, sa popularité faiblit peu pour sa 3e semaine, au point que ses distributeurs lui ont obtenu 269 salles supplémentaires ! Le choc de Ladj Ly est désormais diffusé dans 759 cinémas hexagonaux, où il attire 269 614 curieux. Cela lui permet donc de dépasser le million et de cumuler 1,2 million d'entrées. Le film enregistre quand même une baisse de fréquentation de 29,7 %, mais n'en demeure pas moins une petite réussite économique, qui pourrait bien être encore boostée par sa nomination récente aux prestigieux Golden Globes.

À noter l'arrivée cette semaine de Brooklyn Affairs, de et avec Edward Norton. Assez peu distribué (210 salles), il se classe 9e et fait 117 270 entrées, ce qui n'est pas énorme, mais toujours mieux que les 66 736 entrées de Last Christmas par exemple. Ce dernier se retrouve à la 12e place après à peine 2 semaines d'exploitation, perdant 50,1 % de son public au passage, malgré une distribution dans 304 salles. C'est peut-être bien le dernier Noël pour la carrière d'Emilia Clarke.

 

affiche

# Titre Entrées Semaine Evolution Cumul Salles
1 La Reine des neiges 2 La Reine des neiges 2 Voir la bande-annonce 945 814 3 -34,1 4 518 523 666
2 Jumanji : Next level Jumanji : Next level Voir la bande-annonce 785 636 1 - 785 636 676
3 La Famille Addams La Famille Addams Voir la bande-annonce 325 851 1 - 325 851 503
4 Le meilleur reste à venir Le meilleur reste à venir Voir la bande-annonce 316 885 1 - 316 885 622
5 Les Misérables Les Misérables Voir la bande-annonce 269 614 3 -29,7 1 212 740 759
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
Miami81
13/12/2019 à 12:22

945 814 billets pour la 3ème semaine. Il est fort probable que le 2ème volet de la reine des neige dépasse le 1er non?
il n'est plus qu'à 600 000 entrées du titre.

votre commentaire