Bohemian Rhapsody : critique qui Queen

Christophe Foltzer | 30 octobre 2018 - MAJ : 30/10/2018 15:12

Avant même sa sortie, Bohemian Rhapsody a fait couler beaucoup d'encre. A cause de ses coulisses, du renvoi de son réalisateur Bryan Singer, sous le coup de plusieurs accusations d'agressions sexuelles quelques années plus tôt et des tensions entre Rami Malek et lui sur le plateau. Mais, au final, il y a le film et c'est lui que nous devons critiquer, en oubliant cette sordide génèse.

Affiche française
317 réactions

HERE WE ARE, BORN TO BE KINGS

Nous avions découvert une vingtaine de minutes du film l'été dernier et ce qui en ressortait, c'est que Bohemian Rhapsody s'annonçait comme un biopic bien propret de l'un des plus grands groupes de rock du monde, totalement dévoué à préserver l'aura mythique de Freddie Mercury son charismatique leader, qui plus est produit par l'un de ses membres, Brian May.

Donc, il ne fallait pas s'attendre à en découvrir les zones d'ombre, le gênant. Mais il ne s'agissait là que d'extraits épars, sans logique apparente, donc nous avions un gros droit de réserve sur le film et, surtout, sur notre ressenti. D'autant que tout ceci était montré en pleine période de crise, lorsqu'on ne savait pas encore si le film serait crédité sous le nom du réalisateur Bryan Singer ou de son remplaçant Dexter Fletcher.

 

photo, Rami Malek, Gwilym LeeRami Malek et Gwilym Lee, excellents Freddie Mercury et Brian May

 

Aujourd'hui, nous avons enfin vu le film, signé Bryan Singer donc, et le constat est le même : Bohemian Rhapsody ne bousculera personne alors qu'il servira la soupe aux artistes qu'il encense. Pourtant, tous les ingrédients sont là pour nous livrer un très grand biopic.

Nous y suivons en effet la création du groupe Queen, depuis l'arrivée de Freddie Mercury qui s'impose dans le groupe Smile en perte de vitesse, le changement de nom (véritable déclaration de guerre à l'ordre établi), les premiers tubes, la personnalité complexe et ambigue de son chanteur, pour finir en apothéose lors du concert historique Live Aid à Wembley en 1985 avec, en arrière-plan le diagnostic médical terrible de Mercury et l'annonce de son infection par le virus du SIDA. Il y avait clairement de quoi faire. Pourtant, le film échoue sur tous les plans.

 

photo, Lucy Boynton, Rami MalekFreddie et Mary aux premières heures de leur amour

 

ANOTHER ONE BITES THE DUST

C'est dans sa volonté de ne rien déranger que Bohemian Rhapsody rate le coche et risque d'énerver les fans. Véhicule hagiographique pour son chanteur-star, le film enfile les passages obligés du biopic calibré pour les Oscars, comme d'autres les perles. Nous avons ainsi droit à tous les clichés possibles et imaginables de ce type de films, amenés avec une subtilité pachydermique. Le film, d'ailleurs, ne déviera jamais de son plan classique avec, dans l'ordre, la formation du groupe, le succès fulgurant, la crise et l'errance de sa star pour, au final, une flamboyante rédemption publique. A la limite, ce ne serait pas trop grave si l'histoire grattait dans les zones d'ombre. Or, ce n'est évidemment pas le cas.

On hallucine quelque peu de voir ainsi Freddie Mercury (superbement interprété par un Rami Malek possédé, il faut bien avouer, quoi que trop chétif) toujours génial, qui pond des chefs-d'oeuvre comme on avale son café du matin, ou pleurant à l'écriture de ses propres textes parce qu'ils sont trop beaux. Ou encore le groupe Queen, génial de bout en bout, super soudé, réuni par la musique et que rien ne peut ébranler (scène gênante où ils s'engueulent mais Deacon parvient à les calmer en jouant les premières lignes de basse d'Another one bites the dust). Tout ceci est très artificiel au point que l'on a constamment l'impression de se retrouver face à une parodie ou devant l'extraordinaire Walk hard : The Dewey Cox story.

 

photo Bohemian RhapsodyToudou dou... dou... dou... Another one bites the dust...

 

Pourtant, le plus grave n'est pas là. Là où le film devient insultant pour son public et ses personnages, c'est bien dans le traitement de l'homosexualité de Freddie Mercury, vécue limite comme une malédiction, voire pire, comme un égarement sordide et immoral. Alors que le film tente de nous raconter l'histoire d'un homme terrifié par la solitude, marginal dans une société bienpensante et qui, de fait, va en explorer les zones floues pour se trouver avec, en arrière-plan, la figure castratrice du père, le film nous présente l'exploration homosexuelle comme quelque chose qui enfonce Mercury dans ses ténèbres.

Les exemples sont nombreux entre l'amant Paul Prenter filmé comme une figure du mal (contre-jours, cadres angoissants et tout le toutim), les aventures de Mercury dans les bars gays filmées comme un passage du Cruising de William Friedkin ou encore la scène où Mary, la femme de Freddie, l'implore, sous la pluie, de revenir dans le droit de chemin auprès des siens. Pire, en assénant encore au spectateur cette scène médicale particulièrement gênante où Freddie croise un sidéen et quitte la clinique comme le Christ (avec rai de lumière divin et tout), Bohemian Rhapsody contredit totalement son propos tout autant qu'il trahit son sujet.

 

photoUn autre petit concert pour la route

 

Tout ce qui pouvait être réellement intéressant sur la vie du groupe, tous ces moments troubles qui façonnent l'identité et la création de Queen, est évacué, lavé, raboté, suggéré. Comme s'il ne fallait pas en parler de peur de choquer le public. Non, à la place, Bohemian Rhapsody préfère nous montrer un Freddie Mercury ramené presque au statut de victime de sa propre homosexualité.

Un homme qui compose son titre-phare en regardant des vaches dans un pré, totalement soumis à sa Yoko Ono à moustache, suggérant par là-même qu'il existe des mauvais homos (qui portent des vestes en cuir, vont dans les bars chelous et prennent de la drogue) et des bons homos (qui prennent le thé, sont souriants et portent des polos). Une horreur.

 

photoBon, y a quand même quelques passages super hein

 

INNUENDO

Même en terme de spectacle, le film déçoit. Déjà, les fonds verts sont trop voyants et le Live Aid en fait douloureusement les frais. Ensuite, dans sa volonté de précipiter les événements pour remplir le cahier des charges, Bohemian Rhapsody échoue à nous faire nous attacher aux personnages qui n'ont de ce fait aucune personnalité ni aucun enjeux.

Les phases de créations sont bien maladroites et l'ensemble est particulièrement frustrant tant il refuse à nous proposer des chansons en entier avant le Live Aid et a toujours recours au même procédé de montage en alternance. A aucun moment, on ne ressent ce qui fait la particularité artistique et humaine du groupe. Et c'est grave.

 

photoRock stars un jour, rock stars toujours ?

 

Cela dit quelques morceaux de concert sont particulièrement réussis dans la première partie du film, même si la mise en scène n'est absolument pas inspirée et le changement de réalisateur est bien trop voyant pour donner une homogénéité à l'ensemble. Si les acteurs sont particulièrement convaincants dans leurs rôles respectifs, le film, dans son ensemble, se révèle bien malade et maladroit.

Au final, on ne sait pas à qui s'adresse le film. Clairement pas aux fans hardcores, qui vont s'arracher les cheveux. Pas non plus à ceux qui voulaient découvrir le groupe, rien ne leur parlera tant il fonctionne par clins d'oeil au public et est totalement dénué d'enjeux dramatiques et de suspense. Peut-être est-il destiné à ceux qui aimaient bien le générique de la série Highlander ou aux nostalgiques de Wayne's world. Mais là aussi, pas sûr que ça fonctionne.

 

Affiche française

Résumé

Produit en dépit du bon sens, Bohemian Rhapsody se tire une balle dans le pied alors qu'il a toutes les cartes en main pour être un grand biopic. Absence d'enjeux, réalisation paresseuse, propos limites sur l'orientation sexuelle de sa star, rien ne fonctionne. Et si Queen a voulu préserver son image à tout prix avec ce film, le groupe ne vient clairement pas de se rendre service. Au final, personne n'en sort grandi...

commentaires lecteurs votre commentaire !

Faaab
16/04/2019 à 15:13

Je suis entièrement d'accord avec la critique du film, que j'ai trouvé lisse, cliché et souvent embarrassant dans les dialogues ("Tu es une légende Freddie"!...) et les situations (les gros plans sur les personnages secondaires pendant le Live Aid ...) Je tiens à préciser que j'ai une affection particulière pour le groupe, que j'ai découvert et adoré quand j'avais 13 ans, c'était juste avant Nirvana! Finalement ce qui sauve le film, c'est la bande son, mais là je vous renvoie aux albums du groupe (d'ailleurs le but d'un tel projet n'est-il pas d'en vendre quelques containers supplémentaires ?). J'en arrive presque à regretter un biopic sur John Deacon!

tom's
25/03/2019 à 11:33

Pas vu et je dois dire que cela ne m'intéresse pas trop les sons de Queen mythique n'ont jamais été ma tasse de thé néanmoins je tiens a dire que le fait d'avoir lu votre critique y es pour beaucoup,je le sentais pas du tout et j'ai suivi les aléas du tournage (singer);votre critique est très bien faite; je crois que le fait d'être a contre courant de l'engouement général injustifié est essentiel dans notre socièté qui régresse car le fait de voir que des mauvais films et d'etre fan empeche d'avoir un regard lucide sur les choses vraie bref

joe Gillian
12/03/2019 à 17:35

Il y a tellement d’arrangement avec la vérité, bien romancé comme il faut pour plaire à tout le monde. Pour moi c'est le biopic type pour la ménagère de moins de 50 ans...

Lm57
25/02/2019 à 20:02

Bon ben 4 Oscars quand même... Pour un film ou rien ne fonctionne....

Andarioch
09/02/2019 à 19:28

La déception.
Attention, c'est pas mauvais, hein. Juste un peu chiant. En fait, le film ne raconte quasiment rien. Les rares anecdotes de création de morceaux sont bâclées. La vie de Mercury est survolée. Trop de place à la musique finalement, pas assez aux personnages (ça me fait mal de dire ça d'autant que j'en suis fou de cette musique).

Après EL vous critiquez le côté gay mal montré. Pas d'accord. La vie de Freddie n'est pas montrée comme étant gâchée par son homosexualité mais plutôt par ses choix (goût pour les fêtes excessives, son infâme boyfriend, ...). Votre remarque sur la représentation du bon homo contre le mauvais homo est d'autant plus ridicule que les deux se ressemblent pas mal et que vous n'auriez pas tiqué sur une opposition femme fatale bitchy / fille simple dans un biopic sur un hétéro. On est au bord de la discrimination là (aie! nooon, frappez pas! je plaisaaaaante)

La grosse patte de Brian May sur le film apporte le pire (les Queen ont sauvé l’Afrique à eux tout seuls) et le meilleur: l'affirmation, pour une fois, que le génie d'un groupe comme celui là ne tient pas uniquement au talent incommensurable de son charismatique leader mais bien à la combinaison de sensibilités différentes. Après tout May sans freddie c'est juste du hard rock de base et Freddie sans May ça devient de suite un peu de la soupe.
Je crois beaucoup en l’alchimie musicale et ce film est l'un des rares à l'évoquer.

Reste au final, quand même, la sensation d'avoir vu un très long clip qui n'a pas grand chose à dire

Lorraine
11/01/2019 à 00:00

Tout à fait d'accord avec l'analyse du film.
En revanche, curieusement, cela ne m'a pas empêchée de tomber amoureuse de ce film que j'étais venue voir par hasard (adolescente très sage jadis, j'ai appris seulement ce soir qui étaient Queen): peut-être grâce à la musique, nettement plus intéressante que j'imaginais, et aux performances d'acteurs déjà soulignées par la critique. On peut aussi trouver qu'il s'agit d'une exploration pas inintéressante des réalisations extraordinaire d'un adolescent de couleur dans le monde anglo-saxon des 1970s. Et puis, qu'un homme qui fasse la paix avec lui-même et boive du thé puisse aussi être incandescent à certains moments, ce n'est pas antipathique (à mon avis).

Margaret
09/01/2019 à 23:06

Critique écoeurante !!! J’ ADORE ce film ! Je l’ ai Vu 2 fois et j’ hâte d’acheter Le dvd

G.G
09/01/2019 à 20:44

Je ne sais pas qui a écrit cette critique mais je crois que l'on n'a pas vue le même film. Je suis une fan inconditionnelle de Queen et Freddie Mercury et je peut dire que ce film est un bijoux ! L'histoire tiens la route, les personnages sont attachants et très bien joué, les scènes sont très bien filmé. Il faut arrêter de voir des choses qui n'ont pas lieu d'être avec des jeux de lumières ou autres, c'est vraiment réducteur et sans aucuns intérêts....la critique est facile. J'ai adoré ce film et je vous conseil vraiment d'aller le voir !

lofertho
09/01/2019 à 14:32

J'ai absolument adoré ce film, oui c'est un film qui offre une extraordinaire dimension émotive, artistique, tout ce qu'un artiste peut ressentir, en particulier la solitude quand il quitte la scène, sa créativité, son rapport à sa sexualité, qu'il assume, son amour pour Mary. L'homosexualité de Freddie Mercury n'est pas montrée de manière choquante ou retenue. J'allais voir ce film pour découvrir un peu de la personnalité de Freddie Mercury et beaucoup de sa musique et de sa performance sur scène. J'ai vu un groupe, Queen, soudé, puis dérouté par le départ de FM puis le réintégrant - je ne connais pas la chronologie exacte mais ça me parait naturel qu'un groupe rencontre ce type de rupture puis de retrouvailles.
Les acteurs sont absolument formidables en particulier FM et les musiciens de Queen.
Bref allez voir ce film, que vous soyez fan ou que vous connaissiez peu Queen et Freddy M.!

Pieds dans le plat
07/12/2018 à 13:44

Pas d'accord avec votre avis mais bon j'ai l'habitude... Par contre mais c'est moi ou Bryan Singer qui a réalisé quand même les 90 % du film n'est absolument pas crédité au générique ? Ni au début, ni à la fin. Tout comme Dexter Fletcher d'ailleurs.

noem
04/12/2018 à 23:09

le meilleur film de ma vie.je n ai jamais ressenti autant de « puissance »au cinéma. Aucun sujet ne predomine sur un autre, tout est realiste.

lepas33
21/11/2018 à 08:21

Fidèle du site et souvent d'accord, je prends rarement la plume.

La critique sur le fim est assez juste quand elle concerne l'aspect cinéma pur. Ce n'est clairement pas du grand art car le film enchaine des passages stéréotypés, lisses et ne fait que gratter la surface de la part d'ombre de la vie du groupe et de son chanteur.
La plupart des critiques sont assez unanimes sur ces aspects.

Par contre, là où clairement la critique de Christophe échoue, c'est lorsqu'elle se met à la place des spectateurs, catégorie par catégorie, pour imaginer leur déception.

Sur les conseils d'amis, je suis donc allé me faire une idée par moi-même, et j'ai tout simplement été emballé comme rarement j'ai pu l'être. Car le ressenti devant une oeuvre (au sens large du terme) est quelquechose de profondément subjectif et se joue parfois de toutes les réalités objectives.
Et il a d'ailleurs assez amusant de constater l'écart entre les notes des critiques (souvent entre 2 et 2.5 / 5) et celles des spectateurs (4.5 en moyenne), écart somme toute logique car il montre le fossé entre la faiblesse cinématographique et la force émotive de ce film.

J'encourage donc tout le monde à se faire aussi sa propre idée et je parie que vous ne le regretterez pas. Je retourne le voir.

Paul
20/11/2018 à 22:54

Ho la la, vous êtes que des méchants

Maman tornade
20/11/2018 à 22:44

Tiens, comme c'est étrange, mon commentaire qui dit que votre critique est un ramassis de conneries a disparu !

Hasgarn
19/11/2018 à 16:03

J'ai aimé :
• le Live Aid. La performance est assez fidèlement reproduite et ne vous en déplaise, c'est en gros un medley de 20 minutes.
• Les acteurs : *o*
• il y a de très beaux plans.
• Paul Prenter était un gros con :)

J'ai pas aimé :
• le pathos : who wants to live forever sur fond de diagnostic du sida… Juste non…
• la trahison à propos des velléité de carrière solo de Freddie
• l'homosexualité est bizarrement représentée
• Un peu trop sage
• Freddie est un génie. En fait, il ne travaille pas, il se contente d'être :)

En bref, c'était un bon moment mais ça manque d'aspérité

McKagan
14/11/2018 à 14:49

Un très bon film, que l'on soit fan ou pas. certains passage de la vie du groupe rabotés ?? évidemment, sinon on fait un film qui dure 10 jours !
L'interprétation des personnages est excellente... Les musicos apprécieront aussi certains passages (Exit les scènes ou le guitariste ou le bassiste a la main figée sur le manche!... ).
En bref, allez voir ce film et ne vous souciez pas de cette critique un peu trop critique !

STEVE
14/11/2018 à 12:10

Arrêtez votre psychose à voir de l'homophobie ou du racisme partout (Epouse moi Mon Pote, Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu...).
Bryan Singer est gai. Donc je doute FORT qu'il voit l'homosexualité comme un mal.

Et même si le réal n'avait pas été homo faut arreter un peu de voir le mal partout.

Votre bien-pensance est malsaine.

Vous critiquez les bien-pensants de l'époque, ceux-là même jugeant freddie mercury, mais vous êtes pareils. Mais en extrême inversé.
Un simple reflet de miroir. Refusant toute nuance.

tartempion51
08/11/2018 à 11:00

je suis gay, j ai aime le film, je ne me souviens pas d un freddy mercury militant des homos et luttant officielement contre le sida? je ne crois pas! l homme etait complexe
! certains auraient donc voulus que ce film alligne des scenes orgiaques et la musique alors?Non la critique confond la critique du film avec celle de l homme et ses zones d ombre dont les medias n ont vraiment parle qu apres sa mort! Mais qu avez vous fait de son vivant les critiques! Parliez vous de ces exces? ce film n est pas a l eau de rose et la vie gay enfin assume de freddy mercury n y est pas decrite comme vous le dites! on n a pas vu le meme film!

balzac 24
06/11/2018 à 21:16

grand moment de cinéma tout en retenue et respectueux pour Freddy Mercury bravo pour l interprétation

Morgane
06/11/2018 à 14:35

Tout à fait d'accord avec la critique présentée par Ecran large. Ce film m'a profondément ennuyée, je l'ai trouvé sans finesse et presque comique : les musiciens semblent touchés par la grâce, chaque nouveau tube leur tombe du ciel comme par magie ! Tout semble étonnamment facile pour eux. On ne voit plus que le faux dentier dont a été affublé Rami Malek. Sans parler de l'omniprésence de Mary, qui devient vite plombante. Je m'attendais à vibrer avec l'histoire de Queen, dont je suis fan, mais suis restée totalement à distance de ce film. Je n'ai pas ressenti une once d'émotion et me suis sentie bien perplexe face à la jeune fille assise à côté de moi qui alternait rires et larmes, comme si ce film était réellement bouleversant.

James
06/11/2018 à 14:26

Le film est uniquement sur freddie c, est exactement ce qui était annoncé. Freddie était d, une grande sensibilité, beaucoup de douceur, merveilleux, généreux avec son entourage . 4 musiciens très soudés ce respectant mutuellement. QUEEN - LED-ZEPPELIN - LES STONES —— personne ne fera plus jamais ça . Plus personne ne vendra autant que ces 3 groupes . James Monaco ???????? ????????????????????

Simon Riaux - Rédaction
06/11/2018 à 13:32

C'est aussi l'histoire de la carrière de Jean Lefebvre.

Marcphi
06/11/2018 à 13:20

Un film qui est conspué par la critique et encensé par le public. N'est-ce pas la l'histoire de Queen qui se répète. Bravo à Brian Amy pour ce talent incroyable.

XIla
06/11/2018 à 10:24

Je suis d'accord avec la critique d'écran large. Quelle déception, moi qui suis fan de ce groupe. Je n'ai retrouvé aucune profondeur aucune émotion et surtout un Rami Malek qui a cause de ses yeux globuleux ne ressemble absolument pas à notre Freddie. Je respecte le jeux d'acteur (attitudes, mimiques) mais je ne m'attendais pas du tout à cette histoire aussi lisse que vide... L'homosexualité de Freddie est perçu comme une tare et on le voit comme imbus de sa personne quand il quitte le groupe pour de l'argent !! On ne voit pas le côté fêtard de Freddie qui aiment les gens qui se défoncent en profitant de la vie. On ne ressent pas non plus la profondeur des moments d'écriture des chansons et les liens (qui dépassaient l'entendement) entres les membres du groupes.
Je n'ai pas du tout aimé ce film.

Pitchy
06/11/2018 à 08:49

"Freddie Mercury ramené presque au statut de victime de sa propre homosexualité"... Pas du tout masi alors PAS DU TOUT.
Monsieur Christophe Foltzer, peut-être devriez-vous faire votre coming out ?

Consuerant
06/11/2018 à 07:23

Un très bon film aller voir. Évidemment ce film s'adresse au grand public. Les super fans de Freddie Mercury auraient préféré le voir se faire sodomiser dans des scènes hardcore plus dégueulasses les unes que les autres, mais ça, c'est leur problème, et ça n'a rien à voir dans ce type de film.
Ceux qui pensent mieux connaître Freddy Mercury que les propres membres de Queen. C'est assez hallucinant d'oser prétendre ça. Bien sûr le film à une structure très classique, mais il est néanmoins très bien réalisé, même si effectivement parfois, le fond vert a vraiment été mal géré et le Live Aids à la fin en fait les frais.

Cedric Gil_85656
05/11/2018 à 11:31

Super film. Des acteurs au top et un excellent rythme. N hésitez pas à aller le voir. Ça vaut vraiment le coup

dom
05/11/2018 à 11:02

les critiques sont pas justifiés un excellent film qui va avoir beaucoup de succès
j ai adoré ! depuis intouchable je n avais as vu un si bon film a la fin du film tout le monde a applaudi
magnifique

Ardub
05/11/2018 à 02:13

Un film vraiment exceptionnel, un Rami Malek méconnaissable dans le rôle d'un Freddy Mercury plus vrai que nature. Un grand moment de cinéma pour un des plus grands groupes de musique du monde. ????????????????????????????????????????????????

Momo Imzouren
04/11/2018 à 12:34

Ecranlarge est dure avec cette critique (et je respecte leur avis) et je peux comprendre qu'il manque certaine chose mais moi, j'ai malgré tout passé un bon moment devant ce film, les acteurs sont très bon, le scénario est simple mais efficace, pas mal d'émotion mais je pense qu'il aurait fallu rajouter peut-être 20 min de plus minimum ?!
Voilà, je le recommande malgré tout et je lui attribut la note de 3,5/5

Riku
04/11/2018 à 10:36

Si vous y allez pour entendre un best of de Queen en ayant un résumé plus ou moins proche de Wikipedia, vous aimerez. Si vous y allez pour voir un film, avec l'espoir qu'il y aura une vision, des partis pris, vous pourriez trouvez ça parfaitement fade et quelconque.

Sgat
04/11/2018 à 08:00

Si vous allez voir ce film pour les créations de Queen alors vous aimerez. Si vous y allez pour connaître les détails intimes de la vie privée de ses membres, vous serez déçu. Tout dépend de ce que l'on cherche...

Dany
03/11/2018 à 19:15

Tres bon film la critique est trop sévère je pense .

MissWoo
03/11/2018 à 05:36

Monsieur Farrokh Bulsara alias Freddie Mercury homme atypique au destin fulgurant, touché par la grâce parce que du génie il en avait qu'on soit fan ou pas il faut l'admettre ; ne passe que pour un être caractériel exubérant surfant sur le malsain, qui découvre tard son homosexualité. Gommage de sa profondeur et sensibilité, alors que tout n'était pas si simple dans ses affres, j'en doute. Bref il y avait matière! Or là le traitement en surface, les multiples inexactitudes, les clichés à tout va ; en font un film politiquement correct de sortie familiale alors que si conforme à la réalité, il serait déconseillé aux moins de 12 ans.... Les acteurs reprenant les rôles de Brian, Roger et John sont confondant de ressemblance... Par contre par moment j'avais plus l’impression de voir Mick Jagger que Mercury.... En conclusion je suis franchement restée sur ma faim !

Cass
02/11/2018 à 23:01

Un film rempli d’emotion avec beaucoup de sincérité, l’acteur jouant Freddy Mercury est vraiment incroyable.Un film a voir sans hésitation !!!

Jeancartoon
02/11/2018 à 20:13

Magnifique film ! Qu une hâte : retouner le voir une seconde fois. Le plus grand groupe du monde et son charismatique chanteur !

Isa
02/11/2018 à 20:04

J ai plus,qu adoré. J ai été le voir 2 fois. Et comme d habitude, je ne suis pas d accord avec la critique. J ai toujours tendance à aimer les films que la critique deteste

gigi397
02/11/2018 à 16:53

J ai été voir ce film hier sans avoir d apriori.jJ ai vecu le début de Queen et j en suis une fan depuis.
Ce film m a beaucoup touché,j ai adoré ainsi que mon amie.Rami Malek est époustoufla

Greg001
02/11/2018 à 16:49

Comme je suis très bien élevé je m'excuse d'avoir critiqué la critique mercredi car n'étant pas du métier je n'ai pu qu'adorer ce film, je ne suis donc pas parvenu à atteindre ce niveau critique qu'il semble falloir acquérir pour intervenir sur votre commentaire car moi aussi j 'ai adoré même si je n'ai pas applaudis à la fin.

Murata
02/11/2018 à 14:03

Vu hier soir avec mon épouse, qui a eu une (très) grosse émotion, mais je précise qu'elle est bonne cliente sur ce genre d'histoire. Je recommande de le voir, les acteurs sont au top, très ressemblants avec les membres du groupe, et quelle plaisir de réentendre les plus gros tubes de Queen. Là où je rejoins la critique, c'est que le film est parfois maladroit, pas très bien réalisé et donne l'impression de rester un peu en surface. Là où je ne rejoins pas la critique, c'est sur le traitement de l'homosexualité de Freddie Mercury Le film ne montre pas de bons et mauvais homos mais de bonnes ou mauvaises personnes. Je vois pas au nom de quoi une descente aux enfers avec drogue et partouzes avec des homos en cuir ne devrait pas être montrée telle quelle. Tout en réclamant de montrer les zones d'ombre. Alors oui, le film le montre sans s'y apesantir et montre également Freddie heureux avec un gay en polo qui boit du thé.

Piwi
02/11/2018 à 12:47

@Celine

"ne regardez pas des films comme philadephia, les nuits fauves ou d'autres dans ce cas, qui bizarrement ont tous ete de tres grands films."
Ou comment démontrer qu'on n'a pas vraiment compris ce que la critique raconte sur le sujet de la sexualité

Parker
02/11/2018 à 12:36

@Celine

C'est une blague ????

Vous avez vu comment c'est mis en scène ?
Comment c'est filmé ?
Ce que ça raconte ?

Les gens, en plus d'être des incultes, sont aveugles. C'est désespérant.

Celine
02/11/2018 à 12:34

Certes mais je parlais aussi de certains commentaires laisses par d'autres. Et dela a dire que la vision de sa sexualite est insultante dans ce film vous etes tres extremistes.... ne regardez pas des films comme philadephia, les nuits fauves ou d'autres dans ce cas, qui bizarrement ont tous ete de tres grands films.

Cervo
02/11/2018 à 11:41

Je crois qu'un de mes grands plaisir, c'est de lire des commentaires du style

"VRAIMENT CETTE CRITIQUE NE ME FAIT RIEN J EN AI RIEN A FICHE3

Alors que le commentaire prouve précisément le contraire. Continuez, ne changez rien.

Ah et le film est un énorme étron, un gros crachat au visage du cinéma, et de Queen. Ceux qui prétendent le contraire ont juste payé dix balles pour une séance Deezer avec des images mal branlées.

nanie84
02/11/2018 à 11:37

on s'en fout de votre critique qui décortique tout de manière chirurgicale ! moi j'ai adoré !!!!! je me suis laissée emportée. Je note également qu'il y a un fossé pour ce film entre la critique des spectateurs plutôt très favorable et la critique des soi-disant spécialistes !! de quoi s'interroger !!!

Kerrin
02/11/2018 à 11:02

Film génial, et je ne suis pas fan de highlander, la critique est insultante envers les nombreux spectateurs qui ont adoré ! Fan de Queen sans en être experte, j 'ai passé un excellent moment, sans m' ennuyer une seule seconde, allez-y si vous aimez leur musique !

john mcclane
02/11/2018 à 10:06

film génial , spectaculaire , magnifique . La performance de Rami Malek est impressionnante . A voir absolument...

warriors
02/11/2018 à 09:32

film génial a voir absolument

Christophe Foltzer - Rédaction
02/11/2018 à 08:03

@Celine :
Si on fonctionnait à l'émotion dans nos avis sur les films, ce ne serait plus à proprement parlé une critique, qui requiert une distance et une certaine analyse, afin de voir le bon et le mauvais de chaque oeuvre sans se laisser diriger par le coeur. C'est aussi simple que ça.

@Birdy :
Rassurez-vous, je ne suis pas vexé le moins du monde, sinon, comme l'a dit Simon, cela fait bien longtemps que j'aurai changé de métier si une ou deux critiques négatives concernant un de mes papiers me faisait flancher.
Le terme "rageux" n'avait qu'une fonction globale parce que pointer chaque intervenant un peu véhément à l'encontre de la critique aurait considérablement alourdi ma réponse à leurs commentaires toujours bienvenus.

Zaza
02/11/2018 à 02:57

Toute ces logorees me laissent indifférente. On essence l’acteur ?c’est la grande déception du film :
Il est plutôt taillé pour jouer Prince que Freddie Mercury ! Et l’oubli majeur du film : son rêve de chanter avec Montserrat Caballe. Sa performance était exceptionnelle alors qu’ il était malade ....
Mais j’ai malgré tout passé un bon moment ...

Flash
01/11/2018 à 20:28

Au vu de certaines critiques, je redoutais le pire, mais le film (malgré d'énorme bourdes chronologiques) est bon.
Quand au rapport de Freddie par rapport à ses orientations sexuelles le film en parle sans en rajouter des kilos.
Personnellement, je n'aurai pas aimer voir un film qui enchaîne les scènes de débauches.

Celine
01/11/2018 à 20:21

Au lieu de tout analyser de fond en comble, vous parler jamais avec vos emotions? A croire que certaines personnes analysent tout ce qui se passe dans la vie dans les moindre details! En quoi le rapport avec l'homosexualite est deplorable dans ce film? Il est juste tombe sur un c... qui ne l'a pas emmene sur le droit chemin. Et qui voit on a la fin? JIM.alors ou est l'irrespect envers sa sexualite?! En lisant certains commentaires et cette analyse du film j'ai l'impression de lire une dissertation de philo a la BHL denuée de sentiments et d'emotions!

Fifou
01/11/2018 à 11:16

Le film est génial ! J’ai adore . Si bien joué et de bon ton . On allait pas réduire la vie de FM juste à son sida. De plus il voulait tellement le cacher que ca aurait été un manque de respect à sa mémoire . Un super moment ! Ceux qui critiquent c’est pour critiquer car franchement on passe un merveilleux moment . Cette musique est éternelle !

Gaidon
31/10/2018 à 20:38

Pour une fois, au lieu de vous payer un ticket de ciné, (r)achetez vous le greatest hits en 3 volumes remasterisé, à écouter en boucle

Birdy
31/10/2018 à 16:51

Et au fait Queen est mon groupe préféré, autant dire que ce film me fait trèèèèèèès peur, et que je risque d'être plus impitoyable que CF.

Birdy
31/10/2018 à 16:50

Après pour rigoler y a pire : les fans de Star Wars. Là je souhaite bonne chance aux critiques pour survivre, que leur papier soit positif ( trahison vous avez vendu votre âme au diable ) ou négatif ( vous insultez leur madeleine de proust ).

Moi la dernière fois que j'avais la sensation de pas avoir vu le même film que le critique c'était la Forme de l'Eau, pour moi chiant et ultra pompé partout, sans génie. La critique était émerveillée. Il a bien de la chance.

So
31/10/2018 à 16:46

Critique parfaite en tous point.

Film déplorable. Si triste pour la mémoire et l'oeuvre et les prestations et la personne de Freddie Mercury.

En en ressortant il nous a fallu revoir un documentaire de Freddie Mercury pour redorer son image dans nos tête tant ce film est une horreur - on dirait un "Freddie bashing en tous points.

Merci pour cette critique qui me fais me sentir moins seule dans ma colère. Encore un biopic orchestrer pour tirer de l'argent (voire même se tirer la vedette concernant les personnages encore vivants).

Birdy
31/10/2018 à 16:42

@ Barbarella : oui je suis assez d'accord avec tout ça, beaucoup prennent la mouche très vite quand on égratigne un film qui leur plait. Question de maturité je suppose. Le ciné et la critique au sens large ne doivent de toute façon surtout pas créer un consensus. C'est sa diversité ( d'opinions aussi donc ) qui le rend riche.

@ Simon Riaux : Christophe réagit souvent à des critiques négatives, mais il répond, c'est déjà bien. Après sur le fond, si le film est une purge je serai sans doute plus dur que lui. Mais c'est un long débat : jusqu'où peut aller un critique qui n'aime pas un film ? Quand Serge Kaganski accuse Amélie Poulain d'être populiste et raciste, sincèrement, ça me fait doucement rire et ça le décrédibilise totalement. Les critiques ont souvent ce sentiment de supériorité face aux oeuvres et artistes, ils se donnent le droit de juger et couler un film sans recul. C'est le jeu. Nous on lit et on commente. L'impartialité et la neutralité du critique c'est très chiant aussi. Je ne pense pas que ce biopic et la critique qu'en fait CF mérite à ce dernier des insultes, on est tous d'accord.

Barbarella
31/10/2018 à 15:30

@ Birdy

Tu zappes néanmoins une petite étape dans ton discours : y'a d'abord des gens qui viennent pleurnicher car ils ont adoré un film et donc, si quelqu'un (ici le critique) n'aime pas, c'est qu'il est idiot, est snob, n'y connaît rien, etc. Si vexation il y a, c'est là. C'est là, qu'on a des gens qui n'acceptent pas l'avis en face, et pensent qu'au lieu de partager leur passion ou leur opinion, il est préférable d'essayer bêtement d'écraser l'avis en face - l'illusion de donner plus de corps à sa propre opinion ?

Donc l'arroseur arrosé, et l'ironie, c'est dans celui qui vient poster des commentaires énervés (à la chaîne parfois), et serait tout perturbé de voir qu'on lui répond de se calmer, sans prendre de gants. D'ailleurs, aucun d'eux n'est venu réagir, et entamer le moindre dialogue. Y'a que toi qui trouve ces "échanges" étranges.

Et pour t'avoir déjà vu sur ce site je crois, je pense que tu sais aussi bien que moi que les rédacteurs prennent très souvent le temps de répondre et discuter, avec ceux qui sont d'accord ou pas d'accord d'ailleurs.

Simon Riaux - Rédaction
31/10/2018 à 13:39

@Birdy

Mouais. Je crois que vous interprétez comme un message vexé ce qui ressemble plus à de la gentille moquerie envers des spectateurs ou des fans fragiles.

Birdy
31/10/2018 à 13:14

@ Simon Riaux : où ? plus bah dans le message de Christophe Foltzer "à tous les rageux". Je sais faire la part des choses, mais comment voulez vous éviter que les spectateurs ayant aimé ce film ne réagissent pas avec le couteau entre les dents vu la virulence sans pitié de la critique ? Encore une fois je n'ai pas vu le film, mais je ne m'étonne pas que les défenseurs du film ne se reconnaissent pas dans ce papier et se manifestent. Et comme il n'y a que 2 coms plus durs que les autres qui restent constructifs et juste pas d'accord, je m'interroge sur la réponse de CF.

@Barbarella : ça fait bien longtemps que les avis divergents du mien ne me choquent plus, rassure toi. Je parle plus de la forme que du fond. A mon avis tout ça c'est naturel, l'un aime, pas l'autre. Mais ça m'amuse de voir les critiques de cinéma se "vexer" quand quelqu'un n'aime pas leur travail alors que précisément ils viennent d'enterrer vivant un réalisateur et son film. L'arroseur arrosé quoi. Un peu d'ironie ne fait pas de mal...

Fifou
31/10/2018 à 12:04

J'ai adoré ce film. Fantastique !!

AlonzoBistro
31/10/2018 à 11:10

@Dan : "Ben moi, j'ai vu le film hier soir dans un cinéma de province, plein de bouseux crétins qui n'ont aucune hauteur de vue et qui ont applaudi à la fin de la séance.
Désolée, les esprits simples ont adoré !

Patrick Sébastien, sors de ce corps !

Barbarella
31/10/2018 à 10:57

@Birdy

Avec la même logique : si tu envoies dans les dents de la rédac juste parce qu'ils ont un avis (cette surprise, sur la critique d'un film...), fais pas s'étonner de recevoir une réponse claire et directe, sans petit bisous ni camaraderie.

Simon Riaux - Rédaction
31/10/2018 à 10:37

@Birdy

Où avez-vous l'impression qu'on s'offusque ?
Vous savez, si on prenait mal certains messages, on aurait changé de taf depuis un moment ;)

Birdy
31/10/2018 à 10:32

@ la rédac : vous sortez souvent les mêmes arguments contre la virulence ( parfois ) exagérée de vos lecteurs. Je peux comprendre que ça fasse mal ou vexe de se faire pilonner de la sorte, mais dans le cas de cette critique au vitriol ( peut être totalement justifiée, je n'ai pas vu le film ), que vous répondrait le(s) réalisateur(s) ?
Tout ça pour dire que ça marche dans les 2 sens : quand tu sors un film tu t'exposes, quand tu en fait une critique, idem. ne soyez pas si offusqués pour si peu...

Simon Riaux - Rédaction
31/10/2018 à 10:31

@Dan

Oh vous savez, à EL, il n'y a que des bouseux de province, alors l'attaque sur le parisianisme et le snobisme, elle nous fait bien marrer hein.

Simon Riaux - Rédaction
31/10/2018 à 10:22

@Gizmoket

La "cause gay", on ne voit pas bien ce que c'est.
Et comme on n'est pas foncièrement des essentialistes, la sexualité du premier réalisateur, en l'occurrence Bryan Singer, ne nous importe pas pour proposer une analyse de ce qui se déroule à l'image.
D'abord, parce qu'il s'agit d'un film de studio, sur lequel il n'a pas nécessairement la main, et ensuite, parce que l'orientation sexuelle d'un artiste n'influe pas nécessairement de la manière que vous sous-entendez.
Un bon exemple pourrait être la carrière de Roland Emmerich, homosexuel engagé et revendiqué, dont plusieurs blockbusters sont parsemés de gros clichés souvent très proches de l'homophobie (quand ils n'y versent pas totalement).
On ne juge jamais une oeuvre à l'aune de son auteur, mais bien en fonction de ce que raconte la mise en scène.

Dan
31/10/2018 à 10:21

Ben moi, j'ai vu le film hier soir dans un cinéma de province, plein de bouseux crétins qui n'ont aucune hauteur de vue et qui ont applaudi à la fin de la séance.
Désolée, les esprits simples ont adoré !

Touk
31/10/2018 à 10:13

@Gizmoket

Bryan Singer a été viré avant la fin du tournage, et si c'est un argument : niveau "gay" et rapport aux hommes, vu les affaires qui lui collent aux fesses depuis des années...
Et surtout qui est assez naïf pour croire qu'il avait le director's cut ? C'est un film de studio, comme 99%, dont le montage final et à peu près tout a été validé par des producteurs et pontes dans leurs tours d'ivoire.

Gizmoket
31/10/2018 à 10:07

Ahh.... Ecranlarge et la cause gay !
meme quand c'est réalisé par un gay lui meme, on y voit un traitement malsain contre les gay !
Sérieux... faut arrêter la parano là !

surtout quand apparement ça fait baisser la note !

AseptisationJ'écrisTonNom
31/10/2018 à 09:40

Je précise que je n'ai pas vu le film mais suivi son chaotique développement. J'étais très intrigué par la présence de Sacha Baron Cohen dans le rôle de Freddie Mercury. Cohen était intéressé par le fait de raconter et d'incarner le personnage dans toute sa démesure, dans toute sa flamboyance et ne rien cacher de ce qui pourrait éventuellement ternir l'étoile du chanteur de Queen aux yeux du grand public. Il était grand fan de l'homme et pensait que le meilleur hommage à lui rendre était de TOUT montrer. Ce à quoi je ne puis que souscrire.
Malheureusement, les autres membres du groupe, Brian May en tête, n'avait que pour seule préoccupation de sortir un véhicule promotionnel, une hagiographie bien polie, dont rien ne dépasse. Et c'est ce que le film semble être, in fine. La perf d'acteur de Rami Malek n'y changera sans doute pas grand chose, c'est l'objectif même du projet qui était vicié à la base et c'est dommage parce sur le gars qui chantait : "I'm a shooting star, leaping through the sky
Like a tiger defying the laws of gravity, I'm a racing car, passing by like Lady Godiva" il y avait moyen de façonner un bel objet cinématographique à la mesure de sa démesure !..

Andarioch
31/10/2018 à 09:15

Ce sera lisse, je n'en doute pas.
J'irais au moins pour quelques anecdotes, fussent-elles remaniées pour entretenir la légende. Et surtout pour la performance de Malek, ça me changera un peu des endives comme Pratt ou Gadot

Christophe Foltzer - Rédaction
31/10/2018 à 08:45

Bon alors, petit message à tous les rageux :
La critique n'a pas vocation à être une parole d'Evangile, elle ne reflète que l'opinion d'une personne et n'a pas d'autre but.
Ce n'est pas parce qu'on n'a pas aimé le film que ce sera pareil pour vous. Et c'est évidemment une très bonne nouvelle. C'est la diversité des opinions qui fait la richesse de l'échange. Quand il est poli, calme, mesuré et respectueux. En gros, pas comme ici.

Donc, on boit un coup, on se détend et on reste poli. Et on n'oublie pas surtout que ce n'est pas parce que nous n'avons pas aimé un film sur quelque chose que vous adorez que cela remet vos goûts en question. On critique un film pour ce qu'il est, on ne critique pas votre passion. Merci de ne pas l'oublier.

Chris
31/10/2018 à 07:52

Je suis du même avis quel le critique. Ce film est trop décousu on ne sait pas ce qu'il veut nous raconter. Queen et Freddie méritaient mieux. Ils veulent nous faire croire que Freddie était le vilain petit canard et les autres membres du groupe des anges.

Py
31/10/2018 à 02:31

Film vu ce soir et un plaisir à redécouvrir le groupe.Interessant,rythmé, performance des acteurs.Les goûts du critique sont plus ombrageux que le film lui même.

Gwen
31/10/2018 à 02:22

« La presse me hait, mais je hais aussi la presse. Ça va dans les deux sens », disait Freddie Mercury. ... il avait raison
Quant à moi, j’aimais déjà pas les journalistes, mais ce n’est pas aujourd’hui que cela va changer. Critique acerbe gratuite et surtout analyse pourrie. On voit bien que le mec qui a écrit cet article inutile ne connaissait pas le groupe.

Piètre analyse du film d’un homme qui devrait se destiner à autre chose.
Ce film est franchement bien réalisé même si pour les connaisseurs du groupe, quelques détails supplémentaires auraient pu être mentionnés. Tout comme l’apogée du groupe qui serait plutôt Wembley 86 plutôt que live aid 85. Mais bon le film dure quand même 2h15, dur de synthétiser une carrière aussi remplie .

Au final, allez voir ce film , vous ne le regretterez pas.

L3m59
31/10/2018 à 01:06

Quelle critique négative! Nous n avons pas dû regarder le même film. Je l ai vu en avant première et j ai adoré! Une belle histoire qui nous apprend plein de choses sur l histoire du groupe et de freddy mercury! Fans de rge queen allez y!

Gilou
30/10/2018 à 21:32

Fan de Queen depuis que je suis tout gamin, je pense que je ne vais pas y aller. Ce film n'est pas vraiment une daube mais ça y ressemble beaucoup (trop)..

Mechanic
30/10/2018 à 19:39

C'est les stagiaires du distributeur qui viennent allonger tant de commentaires en mode ouin ouin méchant critique ce film est super top de fou et pour toi public ?

Greg001
30/10/2018 à 19:16

Monsieur Christophe Foltzer, désolé mais il faut changer de métier vous vous êtes perdu dans votre critique....

Greg001
30/10/2018 à 19:09

en tant que fan depuis trés longtemps j'ai adoré ce film arrive au bon moment avec les bons ingrédients.
Alors merci queen !

Greg001
30/10/2018 à 19:04

Cool la critique, vraiment à l'image des critiques que subissait le groupe à ses débuts !
Du coup j'ai encore plus envi d'aller le voir merci les gars !
Réfléchissez c'est leur œuvre qui est présenté sous forme de film et non pas autre chose...

Number6
30/10/2018 à 18:21

M'en fout, moi Queen c'est pas Highlander, mais ze master of universe....

Greg
30/10/2018 à 17:40

Aussi loin que je me souvienne, je suis fan de Queen. Mais ce projet sent mauvais depuis longtemps. Le départ de Baron-Cohen pour divergence avec les membres originels du groupe était le signe que ce film ne donnerait rien de bon.
À trop vouloir contrôler et lisser leur image, le groupe est aller dans le sens inverse de ses intérêts et de celui du film.
Le choix de Bryan Singer (mauvais) et son départ en cours de tournage (forcément préjudiciable) ont fini de m'enlever le peu d'espoir qui me restait.

Leo
30/10/2018 à 16:48

Le seule question qui vaille de nos jours: Y a t-il d'autres beaux films à voir en ce moment? Ne vaut-il pas mieux un film moyen sur un sujet et des personnages grandioses?
Et puis, pourquoi chercher toujours les zones d'ombres? Seraient-elles pour autant crédibles?

FanQueen
30/10/2018 à 16:34

Ce film est exceptionnel je ne comprends pas pourquoi vous écrivez une aussi mauvaise critique. Ce film est important car il montre à la jeunesse d’aujourd’hui comment à l’époque d Quenn était la vraie musique. Ce film permet de faire vivre encore Freddie Mercury et il mérite une meilleure critique.

Birdy
30/10/2018 à 16:25

Eh ben dans le genre critique à charge, je cherche encore une qualité au film... je ne vais pas me permettre de critiquer la critique, je n'ai pas vu le film, et si ça se trouve je serai encore plus impitoyable. Mais 2 étoiles pour un tel naufrage, je me demande bien où elles sont passées.

Dutch Schaefer
30/10/2018 à 16:15

Rien que la (mauvaise!) BA ne m'inspire pas du tout....

Christophe Foltzer - Rédaction
30/10/2018 à 13:35

@Musashi1970 :
Merci beaucoup pour ce retour personnel. :)

FM
30/10/2018 à 13:20

La seule chose plus extraordinaire que sa musique c’est son histoire !?
A croire qu’il ont pas tout à fait vu l’affiche après avoirs réaliser ce film digne d’une très moyenne série télévisé. Adapté du groupe depuis toujours, je dois dire que certains reportages réalisés par la BBC sont bien plus parlant quand on veut parler de son HISTOIRE !

Jonathane
30/10/2018 à 12:43

Étant un grand fan je suis très déçu de ce produit marketing. La dentition de Freddy est exagérée en plus...

Musashi1970
30/10/2018 à 12:43

Visiblement, l'auteur de cette "critique" n'a rien compris au film et à une vision bien personnelle de ce que doit être une biographie au cinéma. Des critiques complètement incohérentes écrites déjà à l'avance au vue des échos mitigés du film. Perso, fan de Queen et de Freddie Mercury, j'assure à ceux qui sont fan du groupe et à ceux qui vont aller voir le film, que ca vaut vraiment la peine, que c'est touchant, émouvant, hilarant, que Mercury et les autres membres du groupe sont bien décrits, le scénario, classique, n'est jamais ennuyeux ni pompeux et les scènes de concert majestueuses. Un vrai bon film hommages que les petits critiques n'ont pas compris ou attendait autres choses visiblement.

Hank Hulé
30/10/2018 à 12:14

et pourtant deux étoiles...
va comprendre.

votre commentaire