OZ : la série carcérale qui a tout inventé

Alexis Vielle | 28 avril 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Alexis Vielle | 28 avril 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Oubliez les Prisons Break, Orange is the New Black and co… On est clairement au-dessus ici. 

Pénitencier d’Oswald. Tim Mcmanus visionnaire utopiste, dirige un immense complexe où les détenus peuvent circuler librement et où chacun est dédié à un métier bien spécifique. Entre trafics de drogues, alliances, trahisons, la violence est présente à chaque barreau. Noirs, Aryens, Mexicains, Italiens, chacun tente de se raccrocher à sa lueur d’espoir…

Avant tout les Prison Break, Orange is the Black and co, il y avait OZ de ces génies d’HBO. HBO ou les rois de la série noire.

Bref, on devra attendre le retour de la série pour avoir le fin mot de l’histoire. En clair, ils ont tout inventé des séries à succès d’aujourd’hui. HBO c’est d’abord Boardwalk Empire, Six Feet Under, Les Sopranos...

 

tV

 

 

Mais avant tout ça il y avait OZ. Un Game of Thrones derrière les barreaux. Oubliez les Prisons Break, Orange is the New Black and co… On est clairement au-dessus ici. La série représente à elle seule tout l’esprit de la chaîne : irrévérencieuse,  sans concession, politiquement incorrecte, violente et mettant l’Amérique face à ses propres démons. OZ, ou quand Shakespeare rencontre le milieu carcéral. Quand une prison devient une immense scène de théâtre.

Laissez votre sensibilité à l’entrée et pénétrez dans ce que l’homme peut avoir de plus sombre, de plus violent.

Rappel de l’histoire. A l’intérieur d’une prison ‘village’ où les détenus sont libres de circuler, les gangs font la loi. Les Aryens, les Italiens, les Noirs, les Mexicains se battent, se truandent, s’allient, se trahissent dans leurs petit monde. Qui peut être vu comme un microcosme de notre société mondialisée, à la fois ouverte et oppressante. 

 

TV

 

 

Comment réhabiliter des hommes bouffés par le mal ? Sont-ils toujours considérés comme des hommes malgré le fait qu’ils soient enfermés, traités et se comportant comme des bêtes ? 

Tout ce qui fait une bonne série est réuni ici. Des bad guys charismatiques, un casting haut de gamme, un suspense jusqu’à en donner des sueurs froides…

Constamment au long de la série, on voit se dessiner, évoluer des personnages qui sont au bout, n’ont plus de raison d’exister sinon entre les barreaux. Des âmes sans rédemption, ne sachant que voler, trahir et tuer.

 

TV

 

 

Alors que les chefs de gangs ne cherchent qu’à s’affronter pour asseoir leur domination sur le territoire, certains ne cherchent qu’à survivre, sans coller à des gangs.  Simple représentation de notre société ultra-politisée ? Pendant que les chefs se déchirent, le peuple tente de recoller les morceaux brisés par tant de haine.

Ne sommes-nous pas nous aussi tous enfermés au même endroit ? 

 



Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
.....
02/05/2017 à 12:31

Qu'est ce qui passe? "l'article n'a pas été uploadé en entier? c'est un test et c'est à nous d'écrire la suite?

ats
29/04/2017 à 18:11

l'article ont dirait un synopsis ... pour une série tant aimé et révolutionnaire il faut développer les mecs...

Oulah
29/04/2017 à 14:16

Il est étrange cet article. Il se répète sans cesse ("oubliez Prison Break, on est loin de Prison Break, oubliez Prison Break"...) et ne dit finalement pas grand chose avec ses phrases toutes faites "Oz, ou..."
Bref, un monument de la télévision qui méritait bien mieux comme papier. Surtout quand on voit comment vous vous démenez quand il s'agit de pondre trois pages sur F&F...

Kiddo
28/04/2017 à 20:58

Un monument.

Alexiaaucarré
28/04/2017 à 20:12

C est vrai que je m attendais à un article plus long et étoffé ! Un passage de flambeau entre le style année 90 et 2000, dans toute sa structure.
Que j ai aimé cette série. .. qui commence à dater d ailleurs. ..

dany15
28/04/2017 à 19:37

énorme série, d'ailleurs on n'a pas fait mieux depuis dans le genre carcéral , une vrais pépite

Snake
28/04/2017 à 19:23

merci de mettre en lumière cette petite pépite de la télévision ! par contre c'est un peu léger comme article pour la faire découvrir non ?

votre commentaire