Hannibal saison 2 épisode 5 : Avis

Geoffrey Crété | 30 mars 2014
Geoffrey Crété | 30 mars 2014

L'univers de Hannibal évolue de manière dramatique dans l'épisode 5, intitulé Mokozuke. La disparition redoutée d'un des personnages principaux confirme l'avancée de l'Empire du Mal, qui pousse Will Graham dans ses retranchements.

ATTENTION SPOILERS

Avis :

L'inévitable mort de Beverly, tombée dans les griffes de Lecter à la fin de l'épisode 4, confirme que la deuxième saison sera impitoyable. Très bien mené puisque le personnage était devenu un soutien primordial pour Will, ce retournement scénaristique offre en outre une scène de crime terrifiante, qui rappelle le cheval de The Cell de Tarsem Singh.

Néanmoins, cette ouverture est écornée par la suite de l'épisode, qui use de ficelles trop classiques. Le retour de Freddie confirme que son personnage de journaliste arriviste a dépassé  sa date de péremption scénaristique, tandis que celui de Chilton va nécessiter quelques nuances pour ne pas tomber dans les facilités du docteur diabolique. Même chose pour Alana, reléguée sans raison logique au second plan depuis le début de la saison, et qui se contente d'apparaître pour rappeler son existence ; difficile de comprendre pourquoi les scénaristes n'utilisent ni son intelligence ni son lien affectif avec Will dans l'intrigue.

Enfin, si la tentative de meurtre sur Hannibal a une belle utilité dramatique, la rapidité avec laquelle est elle annoncée, amorcée puis arrêtée, laisse dubitatif. De même que la fameuse camisole bien connue des spectateurs, qui ressemble plus à un gros clin d'oeil qu'à un noble outil scénaristique - après tout, Will n'a jamais attaqué d'infirmier pour bouffer son oreille. Malgré un design sonore étourdissant et de belles visions du fameux cerf noir, ce cinquième épisode manque de force. 

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire