Les Gérard 2013 : compte-rendu

Simon Riaux | 14 janvier 2014
Simon Riaux | 14 janvier 2014

Dans un pays dont la télévision fait régulièrement regretter aux téléspectateurs l'époque où elle n'était qu'un appendice gouvernemental, une cérémonie de la trempe des Gérards a des airs de salut public. Le show, de plus en plus connu et reconnu est probablement un des derniers espaces de transgressions accessible à un large public et désireux de bousculer sans armes ni haine ni violence un establishment qui a fait d'une médiocrité endémique sa carte de visite. Dans le monde tiède et neurone free de l'entertainment franchouillard, les Gérards sont une nouvelle fois venus chambouler les us et coutumes du petit monde de la télé, pour notre plus grand plaisir.

  

Lundi soir, La Cigale avait donc revêtu ses habits de Cérémonie déviante. Mine de rien, l'enjeu était de taille : en accueillant à la présentation une comédienne identifiée telle que Juliette Arnaud et en obtenant une diffusion en clair, Les Gérard de la télévision accédaient mécaniquement à une notoriété qui risquait grandement de limiter leur légendaire mordant. Et s'il faut bien l'avouer, les intitulés des prix comme les sketchs qui les accompagnaient avaient (très légèrement) perdu en agressivité, l'ensemble jouissait pour la première fois d'un excellent sens du rythme, et d'un duo de présentateurs au poil, bref d'un professionnalisme indispensable pour espérer rallier à sa cause des myriades de ménagères énamourées.

Les sketchs qui émaillèrent la cérémonie furent autant d'occasion d'admirer des lancers de poulet mort, une relecture hallucinée de Pascal le grand frère, ainsi que de nombreuses et violentes parodies de ce que la télévision nous a offert de plus stupide et roboratif. Doté d'une troupe comique impeccable et visiblement rompue aux exigences du Café Théâtre, Les Gérards ont une fois de plus proposé un happening scénique généreux et jubilatoire. Comme vous vous en doutez, l'attaraction principale en demeure bien évidemment la remise des prix de la honte, grand exorcisme national et accessoirement, seul et unique moment où la télévision française peut se targuer d'une relative dignité. Sans plus attendre donc, voici les grands gagnants de la soirée :


Gérard de l'animatrice : Alexandra Sublet


Gérard de l'animateur : Cyril Hanouna

 

 

Gérard de l'émission dont les producteurs auraient peut-être dû attendre les audiences avant de lui donner un titre : Jusqu'ici tout va bien, avec Sophia Aram, dont il convient de souligner le panache, puisqu'elle est venue chercher son prix, se livrant à un très bel exercice d'humour et de dégommage corporatif.


Gérard de l'émission qui nous rappelle le bon vieux temps où il n'y avait pas d'IPhone, pas de Facebook, pas de Roms, pas d'Arabes et pas de gays qui vont manifester dans nos rues pour se marier alors que c'est contre-nature : le JT de Jean-Pierre Pernaut.


Gérard de l'émission dont les chroniqueurs ne servent à rien, mais comme l'animateur non plus, ça se voit moins : Le Grand 8.


Gérard de l'émission jetée au chiottes par toutes les chaînes, mais apparemment les canalisations débouchent chez NRJ 12 : Allô Nabilla.


Gérard de l'émission que tu regardes si t'es seul chez toi en fin de droits, ou en fin de vie : Toute une histoire de Sophie Davant.

Gérard de l'émission dont les producteurs se sont dit « Bon ça fait 20 ans qu'on se la joue chaîne cool, chic et transgressive, mais on sait bien qu'en vrai on a un public de gros beaufs comme les autres, alors on y va, on invite Nabilla : Le Grand Journal.


Gérard de l'accident industriel : #Morandini.


Gérard de l'émission culinaire où les andouilles, les tartes, les quiches, les jambons et les pintades ne sont pas seulement dans les assiettes : Masterchef.


Gérard du quota : Mouloud Achour


Gérard du pléonasme : l'émission de NRJ 12 avec des gogols dedans


Gérard du journaliste de JT qui prend une voix genre film de boules pour t'annoncer qu'une maman a découpé ses gosses avant de les passer au mixeur : Xavier de Moulins

 

Vivement l'an prochain.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire