Arrested development, ou le suicide artistique

Simon Riaux | 17 février 2011
Simon Riaux | 17 février 2011
Mitch Hurwitz a bien connu les affres de l'annulation avec sa série Arrested development. Dans un entretien au Guardian, il livre avec beaucoup d'humour la recette pour faire annuler sa série.

Avoir un titre bizarre

Trouvez un titre inattendu qui vient peut-être du domaine de la psychologie, de le sorte le titre de votre programme est instantanément oubliable. Par exemple, si vous l'appelez Welcome Matt, le public comprend immédiatement le concept : on parle d'un personnage du nom de Matt, et il doit l'accueillir ou le rejeter. Si vous intitulez un programme Arrested development, c'est troublant et suffisamment désorientant pour garantir qu'une large audience ne découvrira jamais les fruits de votre travail.

 

Le public aime les grosses voitures et les super véhicules

Donc si vous mettez de machinerie lourde, genre un remonte escalier, ce ne sera pas facilement associé avec la vitesse ou du sex-appeal.

Ajoutez une pincée d'inceste

Ils ne l'admettront jamais, mais les spectateurs aiment le sexe. En fait, ils aiment tout type de stimulation, excepté l'inceste. Donc concentrez-vous là dessus.

Le public aime les personnages bien habillés. Et les personnages à poils.

Réglez ce problème en habillant votre personnage n'importe comment et arrangez-vous pour qu'il ne soit jamais nu. Pour les pros : n'hésitez pas à la recouvrir de peinture bleue. C'est un vrai repoussoir."

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire