Peacemaker : les premières critiques de la série spin-off de The Suicide Squad sont tombées

Mathieu Victor-Pujebet | 4 janvier 2022 - MAJ : 04/01/2022 15:38
Mathieu Victor-Pujebet | 4 janvier 2022 - MAJ : 04/01/2022 15:38

Les premières critiques de la série sur le Peacemaker de The Suicide Squad sont tombées, l'occasion de voir si James Gunn n'a pas perdu de sa subversion.

Après un The Suicide Squad fun et violent, et son malheureux échec au box-office, James Gunn retrouve le personnage interprété par John Cena pour une première excursion dans le monde sériel produit à une échelle de blockbusters. Ces huit épisodes suivent les aventures du Peacemaker, après les évènements et rebondissements de la fin de The Suicide Squad.

Cette fois, l'anti-héros patriotique doit faire équipe avec une bande tout aussi haute en couleur composée, entre autres, de Freddie Stroma et Danielle Brooks. Si le format filmique embrassait complètement la folie et la méchanceté de son personnage dans le long-métrage de 2021, est-ce que cette série sera aussi fun et acide ?

Les critiques américains ont pu la découvrir et leurs retours nous donnent une petite idée de ce que cette nouvelle création du réalisateur de Horribilis et des Gardiens de la Galaxie a à nous proposer. À noter que les extraits des textes ci-dessous ne contiennent pas de spoiler sur le récit même de la série.

 

 

"Pour être clair, Peacemaker n'est pas une irrémédiable bouse, bien que son plus gros problème subsistant après coup soit la sensation d'un spin-off que personne n'a demandé et réalisé à la place d'une nouvelle histoire audacieuse. Cependant, grâce à la force de l'ensemble, ainsi qu'à certaines séquences d'action parmi les plus folles que l'on puisse se remémorer récemment, la série offre beaucoup de joie, tout en rappelant que le travail de Gunn en tant que conteur continue de mûrir et s'améliore." Conséquence

"Il y a pleins de problèmes ici. Cependant, la série fonctionne comme une sincère étude d'un personnage et de son héroïsme imparfait - et les malencontreuses âmes qui doivent travailler à ses côtés - juste assez pour que la blague ne s'use pas tout à fait. Même dans un marché sursaturé par les histoires d'hommes et de femmes surpuissants qui se frayent un chemin vers la justice, Peacemaker se démarque." Rolling Stones

 

Peacemaker : affiche"Je ne suis qu'amour..."

 

"Peacemaker rend le personnage plus aimable, quitte à le rendre moins intéressant... Parmi toutes les séries qui explorent la nervosité, celle-ci se démarque de la ligne tracée de ses prédécesseurs. Ce n'est pas complètement à son désavantage - ça fait de Peacemaker quelque chose de plus confortable que vraiment challengeant. Un côté trop familial tout au long de la saison, qui mène cependant à une série qu'il est facile de regarder sans prise de tête plutôt qu'une qui serait trop difficile à regarder d'un coin de l'œil."  The Hollywood Reporter

"Ce qui fait de Peacemaker un personnage aussi intéressant et captivant s'est son impénitente atrocité, et le choix de la série de rétropédaler sur ce qui aurait pu être les caractéristiques propres de ce personnage la transforme en un simple, mais sympatoche, complément agressif." Collider

 

John Cena : photo, PeacemakerJohn Cena qui regarde le score au box-office de The Suicide Squad

 

"Oui, il y a un certain nombre de petits problèmes, mais ceux-ci sont amplement surpassés par les éléments créatifs et divertissants que la série réussie. Comme les innombrables produits DC Comics des années 1980, Peacemaker rappelle un point essentiel à propos du DCEU : lorsque vous mettez en avant les marginaux les plus étranges de cet univers fictionnel, l'univers entier en ressort plus grand et plus fort." ComicBook

"Cena et Gunn prennent clairement du plaisir en trouvant de nouvelles façons pour Peacemaker d'être méchant. La diffusion hebdomadaire de la série permettra aux personnages secondaires d'avoir une chance d'être développés également. Si The Suicide Squad n'était pas pour vous, Peacemaker ne le sera pas non plus, mais les fans du film ne devraient pas être contre une suite à cette série." UPI

 

Peacemaker : Photo , John CenaL'Amérique mesdames et messieurs.

 

Les critiques américaines de ce Peacemaker sont donc plutôt mitigées, louant autant une série bienvenue qu'une création aux desseins bien flous. Le problème relevé par la quasi-totalité des textes se trouve être centré sur la méchanceté du personnage qui semble s'être adoucie par rapport au film. Ce changement rendrait la série plus familiale, donc plus aimable en soit, mais l'amputerait de sa complexité et de son âpreté.

Et en effet, il serait assez décevant que la série ne profite pas du format sériel pour s'amuser un peu plus avec ses personnages et leur violence, les créations sérielles (télé ou plateforme) répondant à moins d'impératifs de rendement de par leurs budgets plus réduits. Pour se faire notre propre avis, il faudra attendre la sortie de la série en France, dont la date et le moyen de diffusion n'ont pas encore été révélés. Aux États-Unis, la série débutera le 13 janvier sur HBO Max.

Tout savoir sur Peacemaker

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Simon Riaux - Rédaction
17/01/2022 à 15:57

@Relou

Ce ne sont pas des critiques françaises.

Ces dernières sont plutôt très favorables à James Gunn.

Relou
17/01/2022 à 15:51

Ah les français est là critique facile... Pufff ça devient RELOU aller salut les ploucs


08/01/2022 à 12:27

@Pulsion73 Un peu de douceur dans un monde de brutes? :)

Nathan Lane
05/01/2022 à 04:42

Je vois pas des critiques mitigé perso, a part une ou deux qui pointe du doigt l'adoucissement du perso.

Ils on l'air assez complet conquis par la proposition. Malgré que le perso soit moins radical (mais sans doute logique au vu de la fin du film).
Assez impatient, je l'avais adoré, et le film de Gunn aura été l'une des meilleurs surprise côté CBM.

Gregdevil
04/01/2022 à 23:48

Moi j'ai hâte ! J'ai adoré le film.

Kay1
04/01/2022 à 20:28

Le personnage est déjà pas intéressant le film The Suicide Squad, en plus de n'être au final qu'un simple soldat ? Je le considérais pas comme un méchant alors si il est encore plus édulcoré, la série ne sera pas pour moi .
Par contre, j'ai rien contre Cena, je trouve qu'il s'améliore de plus en plus , on est loin de l'époque The Marine.

Flōrens 2.0
04/01/2022 à 19:10

Le film de James Gunn était déjà un beau navet, alors une série sur un personnage sans intérêt non merci

zetagundam
04/01/2022 à 17:48

Pourquoi suis-je à peine étonné de ces retours négatifs ?
Peut-être parce que Cena est tout sauf un acteur ?
Peut-être parce son personnage ne servait déjà à rien dans le médiocre SS2 ?
Peut être parce que le style James Gunn atteint très vite ses limites une fois sortit de son humour pi_pi kk ?

Rico
04/01/2022 à 16:33

Mouais, le film était déjà pas bien dingue…

Pulsion73
04/01/2022 à 16:20

Cette manie d'adoucir les méchants.

votre commentaire