The Last of Us : la série HBO a trouvé un nouveau réalisateur totalement inattendu

Gael Delachapelle | 18 janvier 2021 - MAJ : 18/01/2021 14:42
Gael Delachapelle | 18 janvier 2021 - MAJ : 18/01/2021 14:42

Après avoir été officiellement commandée par la chaîne, la série HBO The Last of Us a changé soudainement son réalisateur, et c'est plus qu'intrigant.

Après un premier opus devenu culte en 2013 et un second opus qui aura créé la polémique auprès de sa communauté de fans lors de sa sortie en 2020, il aura fallu peu de temps avant que la licence The Last of Us fasse l’objet d’une adaptation au format sériel.

En effet, l’annonce par Sony de la mise en chantier d’une série HBO revisitant le premier jeu a également soulevé quelques levées de boucliers de la part des fans, très frileux à l’idée de voir un jeu aussi culte être adapté sur le petit écran. Mais la présence de son créateur Neil Druckmann à l’écriture et à la production a un peu rassuré les fans, tandis que les cinéphiles ont été enthousiasmés par la présence du créateur de la mini-série Chernobyl, Craig Mazin, en tant que showrunner de la série.

 

PhotoChernobyl, une série "apocalyptique"... 

 

Depuis que le showrunner a rassuré les fans en promettant une adaptation fidèle au matériau d’origine, la série HBO semblait bien avancer la chaîne ayant officiellement commandé la série tout en dévoilant un synopsis officiel qui reprenait dans les grandes lignes les évènements du premier jeu. Et pourtant, The Hollywood Reporter a révélé que la série HBO avait échangé son réalisateur, Johan Renck, contre un autre réalisateur intrigant, à savoir le jeune cinéaste russe Kantemir Balagov, primé à Cannes en 2019 pour le film Une grande fille.

On ne sait pas exactement pour quelle raison ce changement de réalisateur aussi soudain a lieu, même si on peut supposer que le réalisateur de Chernobyl s'est retiré du projet pour pleinement se consacrer à l'adaptation de The Sparrowla série SF qu’il réalisera pour le créateur du Jeu de la dame. Toutefois, le choix de réalisateur pour le remplacer est plus qu'intrigant, surtout au vu de la courte filmographie du jeune cinéaste russe.

En effet, on ne voyait pas le talentueux cinéaste adepte des festivals d'auteurs s'attaquer au mastodonte des jeux vidéo. Pourtant, si l'on regarde de plus près son deuxième long-métrage, Une grande fille, qui raconte une relation sinueuse entre deux femmes, correspond totalement à l’atmosphère sombre et crépusculaire d’un The Last of Us notamment à travers son approche lente du drame.

 

photoUne grande fille et son ambiance mortuaire... 

 

Avec ce choix intrigant, la chaîne HBO semble vouloir mettre toutes les chances de son côté pour attirer à la fois les fans du jeu culte, mais aussi les cinéphiles qui souhaiteraient découvrir l’univers du jeu Naughtydog à travers les yeux d'un réalisateur primé et montantTous les ingrédients semblent donc réunis pour faire de la série The Last of Us une adaptation respectable, qui lorgnerait plus du côté du cinéma d’auteur, avec un cinéaste prestigieux à la barre.

Pour rappel, Craig Mazin, le créateur de Chernobyl, chapeautera le tout en tant que showrunner, tandis que le papa du jeu culte, Neil Druckmann, sera toujours à l’écriture et à la production de la série HBO, qui est donc entre de bonnes mains. En attendant d’en apprendre plus sur le projet, on vous dit pourquoi, selon nous, The Last of Us - Part II est une expérience ultime du jeu vidéo, avec notre critique du second opus disponible par ici.

Tout savoir sur The Last of Us

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Greg
18/01/2021 à 16:04

Ouais, enfin ça ne sonne quand même pas comme une bonne nouvelle !

rohlala
18/01/2021 à 14:49

Ca done presque envie d'y croire, hate de voir les premieres images

votre commentaire