Marvel : comment le planning chamboulé met une pression énorme sur Wandavision

Antoine Desrues | 7 janvier 2021 - MAJ : 07/01/2021 10:55
Antoine Desrues | 7 janvier 2021 - MAJ : 07/01/2021 10:55

La série WandaVision a la lourde responsabilité de débuter la Phase 4 de Marvel à cause du coronavirus. Que révèle cette décision de la part de Disney ?

L’épidémie de la Covid-19 a eu des effets dévastateurs sur de nombreux secteurs d‘activité, et le cinéma n’a pas été épargné. Mais Disney a connu un problème assez unique. En effet, en étant parvenu à construire une saga connectée et réglée comme une horloge avec le Marvel Cinematic Universe, le studio en a payé le prix, en devant repousser une bonne partie de son planning dans les salles.

Paradoxalement, alors que les autres majors comme Warner ou Universal ont échoué à construire leur propre franchise étendue, Marvel n’a cessé de planifier de nouveaux projets, aujourd’hui décalés ou réorganisés. Et la situation est devenue encore plus problématique avec le bulldozer Disney+, qui a offert à Marvel la possibilité de compléter les béances de son univers cinématographique avec moult séries (même si d'aucuns ont pu y voir un timing parfait au vu de la fermeture des salles de cinéma).

D'ailleurs, après une année 2020 privée de sorties super-héroïques, c’est bien la série WandaVision qui a le devoir d’ouvrir la fameuse Phase 4 du MCU, succédant au titanesque Avengers : Endgame et à Spider-Man : Far from Home.

 

photo, Paul Bettany, Elizabeth Olsen"Souriez, tout va bien se passer !"

 

Le réalisateur Matt Shakman est d’ailleurs revenu sur cette responsabilité dans une interview pour SFX Magazine, et n’a pas hésité à admettre une certaine pression : “C'est un honneur et c'est terrifiant à la fois. C'est surréaliste, comme tout le reste.”

Et on le comprend. Pour rappel, la Phase 4 aurait dû s’ouvrir avec le film solo dédié à Black Widow, avant de voguer vers les horizons spatiaux et prometteurs des Eternals. À vrai dire, WandaVision n’aurait même pas dû être la première série Disney+ à être disponible, puisque Falcon et le Soldat d'hiver devait débarquer durant l’automne 2020, mais sa production complexe a été frappée de plein fouet par la pandémie, et a donc été retardée.

D'autre part, les productions de Marvel ont, depuis le départ, imposé certains effets d’annonce, à l’instar des fameuses scènes post-génériques, souvent pensées pour teaser de nouveaux enjeux et protagonistes pour les films suivants. Pour prendre un exemple concret, l’introduction de Captain Marvel s’est fait au travers d’Avengers : Infinity War, avant que le personnage n’ait son origin story l’année suivante, annonçant elle-même Avengers : Endgame. Cette mécanique bien huilée pourrait expliquer pourquoi Black Widow n’a pas pu être repoussé au profit de sorties plus urgentes, malgré son statut assez indépendant dans la timeline.

 

photo ancien planning phase 4Tellement has-been ce planning, c'est so 2019 !

 

Dès lors, le planning du MCU s’en est retrouvé fortement chamboulé. Mais comme le studio a toujours su retomber sur ses pattes, la sortie prématurée de WandaVision n’a pas totalement déplu à son réalisateur :

“Le fait que nous soyons la première entité du MCU à sortir sur les écrans depuis Endgame (sans compter Far From Home, ndlr), c'est dingue. Je n'aurais jamais pu imaginer cela lorsque nous avons commencé à travailler sur ce projet. [...]

Mais c'est une merveilleuse façon de lancer l'univers Marvel dans le monde du streaming. Une série qui est une lettre d'amour géante à l'histoire de la télévision, c'est un moyen idéal pour le créateur des plus grands blockbusters de cinéma d'arriver à la télévision. WandaVision transpire d'amour et d'admiration pour l'histoire de la télévision, alors c'est finalement assez logique qu'on soit la première à sortir sur le petit écran... même si ce n'était pas prévu au départ.”

 

photo, Kathryn HahnAllez, on boit pour oublier !

 

Néanmoins, il est évident que Marvel a entamé un passage charnière de son histoire. Après avoir terminé l’arc narratif de certains de ses personnages majeurs, le studio doit de nouveau marquer son hégémonie sur le genre super-héroïque.

Si certains ont pu craindre que le public ne se perde sous l’avalanche de contenus de la firme, la sortie de WandaVision aurait dû coïncider avec celle de Doctor Strange in the Multiverse of Madness de Sam Raimi, dans lequel notre chère Wanda Maximoff (Elizabeth Olsen) est censé apparaître, sans doute pour introduire le concept de mondes parallèles dans le MCU, aux côtés du Maître des arts mystiques. La question se pose alors : est-ce que ce décalage entre les sorties ne va pas poser un problème de cohésion sur le long terme ?

Néanmoins, on attend toujours de pied ferme la série pour le 15 janvier 2021. Et en attendant, si vous êtes en manque de Marvel, on vous renvoie à notre classement de tous les films de la saga.

Tout savoir sur WandaVision

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

RobinDesBois
07/01/2021 à 18:11

S'ils vont vraiment au bout de leur délire ça peut être très bon. Mais j'ai un peu de mal à imaginer Disney prendre des "risques".

Mariokebab
07/01/2021 à 14:04

Je le sens pas du tout le "Docteur Strange" de Sam Raimi....

l'autre
07/01/2021 à 13:50

Je le sens pas du tout ce Wanda "soap" Vision...un mauvais pressentiment mais franchement je serai ravi d'avoir tort !

votre commentaire