The Haunting of Bly Manor : le labyrinthique épisode 5 de la série Netflix décrypté par une des actrices

Geoffrey Nabavian | 13 octobre 2020
Geoffrey Nabavian | 13 octobre 2020

Alors que The Haunting of Bly Manor fait un carton sur Netflix, l’actrice T’Nia Miller, qui incarne l’intendante Hannah Grose, est revenue en détail sur l’épisode 5. Attention, spoilers.

En ce mois d’octobre 2020, un peu avant Halloween, Mike Flanagan, qui avait su marquer les esprits deux ans plus tôt avec The Haunting of Hill House, série d’horreur dont il était créateur, cartonne à nouveau sur Netflix avec The Haunting of Bly Manor. La série s’inspire, entre autres, du Tour d’écrou, classique de la littérature d’angoisse signé par Henry James.

Au fil d’un scénario qui élargit les perspectives du récit original, on y suit donc le parcours d’une gouvernante (Victoria Pedretti) arrivant dans un manoir britannique isolé pour s’occuper de deux enfants. Un lieu habité par d’autres personnages, qui ne peuvent le quitter, car ils sont en fait morts, victimes d’événements dramatiques.

L’épisode 5 de la série, L’autel des morts, a su en impressionner certains par sa maîtrise narrative. Il est centré sur l’intendante de la maison, Hannah Grose, qui apparaît dotée de la capacité de revisiter les souvenirs de manière extrêmement réelle. On la voit ainsi notamment revivre sa première rencontre avec Owen, le cuisinier de Bly Manor (joué par Rahul Kohli).

 

photo, T'Nia MillerEst-ce rêve ou réalité ?

 

L’interprète du rôle, T’Nia Miller, a confié à Collider que le travail fait pour cet épisode-ci l’avait menée, en tant qu’actrice, à des moments de confusion semblables à ceux de son personnage :

« Ça m’a chamboulée. Je me suis assise avec Liam Gavin [le réalisateur de l’épisode] et on s’est appliqués à mettre les choses en place. Il avait avec lui un storyboard très clair et nous l’avons parcouru. Nous devions juste garder en tête en quelle année nous étions et ce qu’il se passait pour le personnage en ce temps, et ensuite juste jouer chacun des souvenirs sincèrement vis-à-vis de ces éléments mémorisés.

Et garder tout cela en tête pour les sauts mémoriels intermédiaires – parce qu’évidemment nous ne tournions pas dans l’ordre, donc il y avait le risque que je lâche Bon, on reprend d’où ? au milieu d’un moment de tournage. Il y a donc eu beaucoup de répétitions. Bon, qu’est-ce que j’ai fait auparavant ? Où sommes-nous ?, c’était très égarant. Mais c’était parfait, car Hannah elle-même devait se sentir très perdue [rires] ! Je me suis sentie très sincèrement déstabilisée beaucoup de fois. »

 

Photo T'Nia MillerVous allez prier pour ne pas avoir peur...

 

Cet épisode 5 démarre en faisant directement suite à la conversation autour du feu concluant l’épisode 4, qui voit les morts de Bly Manor être évoqués. Une conversation qui mène Hannah vers une série de sauts mémoriels plus intenses que ceux qu’elle a vécus auparavant, comme l'a expliqué T’Nia Miller :

« Je pense que dans la mesure où Hannah est morte, ce qui est le plus dur et le plus intense pour elle est de refuser la réalité, et je pense que c’est ce qui arrive autour du feu, vous voyez ? Parce que le dernier saut mémoriel qu’elle vit dans l’épisode la montre revenant au feu alors qu’Owen va s’en aller. Cela s’est littéralement produit dix minutes avant, mais elle a été ailleurs dans tout l’épisode, et elle est donc en retard pour lui dire : ”J’irai à Paris avec toi. Je t’aime. Ayons une histoire ensemble” dans les dix minutes où précédemment elle était partie des années en arrière, vous comprenez ? »

 

 

Elle visite aussi un souvenir qui n’est pas le sien. Elle revoit la nuit où Peter, le jeune homme trouble (Oliver Jackson-Cohen) est tué alors que Flora et Miles, les deux enfants (joués par Amelie Bea Smith et Benjamin Evan Ainsworth) regardent. L'interprète décrit ainsi ce saut temporel là, au cours duquel son personnage croise Mademoiselle Jessel, celle qui la précéda (jouée par Tahirah Sharif), et aima Peter :

« Mademoiselle Jessel dit à Hannah : ”Pourquoi êtes-vous là ? parce qu’elle s’enfonce de plus en plus profondément dans les souvenirs, vous suivez ? Cela arrive quand Owen dit : Quelque chose ne va pas chez Miles”. Dire cela, c’est un déni – toute la série parle de déni – donc Hannah continue à s'enfoncer dans les souvenirs. C’est bizarre. Il y a ces deux différents domaines qui existent en même temps, avec d’une part ce monde fantôme et d’autre part ce qui est réel, et ils basculent l’un dans l’autre. Ça ressemble aux règles du type certains fantômes peuvent toucher le monde réel, d’autres non, certains ont un visage, d’autres sont effacés. C’est plutôt complexe ! »

Pour pousser plus loin le décryptage de la série d’horreur de Netflix, lisez notre critique de The Haunting of Bly Manor, notre dossier sur les origines et inspirations de son histoire, et visionnez notre vidéo consacrée à la série

commentaires

naholyr
15/10/2020 à 15:40

Ça veut la jouer 6e sens, mais à partir du moment où on s'accorde le droit d'avoir des fantômes de chair et de sang, c'est un peu facile :/
Plutôt déçu de ce twist qui ne sort de nulle part.

Mementonuel
14/10/2020 à 23:56

Pourtant je tenet vraiment à le comprendre ????

sylvinception
13/10/2020 à 12:27

Cet épisode... je m'suis cru chez Nolan!! lol

votre commentaire