Disney+ : bugs, millions d'abonnés en 24h, bourse qui explose... retour sur les débuts du concurrent de Netflix

Alexandre Janowiak | 14 novembre 2019 - MAJ : 14/11/2019 16:44
Alexandre Janowiak | 14 novembre 2019 - MAJ : 14/11/2019 16:44

Disney+ débarque en fanfare dans le monde du streaming.

Netflix avait de quoi redouter cette fin d'année 2019 avec la concurrence folle qui l'attendait sur le marché de la SVoD. Alors que Peacock (la plateforme de streaming d'Universal) et HBO Max (celle de Warner) débarqueront au printemps 2020, c'est Apple qui a lancé la guerre avec son Apple TV+ le 1er novembre dernier.

Si la plateforme a balancé des séries de gros calibres pour ses débuts avec The Morning Show (notre critique des trois premiers épisodes ici), See (notre critique des trois premiers ici) ou encore For All Mankind (on en parle très bientôt), elle n'a pas forcément reçu un accueil très positif de la presse (à cause de son faible contenu) et ne semble pas avoir attiré beaucoup du grand public, selon les premières données.

En revanche, Disney semble avoir déjà marqué un coup durable sur le marché du streaming avec son Disney+, malgré quelques faux départs. Retour sur ce début en fanfare.

 

photo

 

BUGS À GOGO

S'il faudra attendre jusqu'au 31 mars 2020 pour avoir accès à Disney+ en France, la plateforme était attendue de pied ferme aux États-Unis (Canada et Pays-Bas aussi) ce 12 novembre pour son grand lancement. Et apparemment, Disney+ a eu quelques difficultés pour son démarrage.

De nombreux utilisateurs se sont ainsi plaints des multiples problèmes qu'ils rencontraient pour s'inscrire à la plateforme, lancer une vidéo, télécharger l'application sur leurs appareils, créer un profil... suscitant des réactions extrêmement négatives sur les réseaux sociaux et notamment Twitter, entre fans de Star Wars énervés de ne pas pouvoir mater le pilote de The Mandalorian (notre critique est là) et parents désespérés de ne pas pouvoir lancer La Reine des neiges pour calmer leurs bambins éplorés.

Si Disney+ n'a pas réagi dans un premier temps, elle a finalement fait savoir via son compte Twitter que c'était sûrement le nombre de demandes d'inscription, bien plus élevé que prévu, qui a provoqué ces bugs. Depuis, les problèmes semblent réglés.

 

 

MILLIONS D'ABONNÉS

Disney entend bien concurrencer durablement Netflix avec sa plateforme Disney+ et faire face à la force de frappe de la plateforme derrière Stranger ThingsDaredevilHouse of Cards ou BoJack Horseman. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que Disney+ est bien parti pour créer une vraie sensation sur le marché de la SVoD.

Dans un communiqué officiel, Disney a affirmé avoir déjà atteint "10 millions d'inscriptions depuis le lancement" reflétant clairement une "demande extraordinaire des consommateurs". Le cabinet MoffetNathanson, spécialisé dans les études statistiques, prévoyait, selon ses données, que la plateforme de streaming afficherait 8 millions d'abonnés d'ici la fin 2019 et 18 millions à la fin de l'année fiscale 2020 (soit fin juin aux États-Unis).

Disney de son côté, n'a fait que des prévisions sur le long terme, espérant attendre entre 60 et 90 millions d'abonnés dans le monde d'ici 2024. À titre de comparaison, Netflix comptait 158 millions d'abonnés dans le monde fin juin 2019 (dont 60,6 millions aux États-Unis et 5 millions en France).

D'après des chiffres d'Apptopia (spécialisé dans les données d'applications mobiles) repris par Deadline, Disney+ aurait été téléchargé 3,2 millions de fois sur iOS et Android, 89% provenant des États-Unis, 9% du Canada et 2% des Pays-Bas.

 

photo MandalorianDisney+ qui arrive dans ton salon sans frapper

 

Des chiffres impressionnants donc pour le lancement de Disney+, mais qu'il faut tout de même relativiser un chouïa. En effet, Disney+, à l'image d'Apple TV+, propose un abonnement gratuit pendant 7 jours. Il est donc tout à fait possible que de nombreux utilisateurs profitent de l'offre pour tester la plateforme et annulent leur abonnement avant l'échéance de l'essai gratuit. De facto, inscriptions ne signifient pas abonnements.

Par ailleurs, dans le cadre d'un partenariat commercial, le service est disponible gratuitement, aux États-Unis, à tous les abonnés de Verizon Wireless (un opérateur de téléphonie mobile) pendant la première année. Selon des chiffres annoncés à Observer par Bob Iger, le boss de Disney, il y a quelques semaines, cela représenterait une base de 20 millions d'utilisateurs avec Verizon.

Difficile donc d'estimer réellement le nombre d'abonnés réels pour Disney+ à ses débuts. Et la compagnie ne devrait pas nous faciliter les choses puisqu'elle a très clairement annoncé dans le même communiqué cité plus haut qu'à l'avenir, "il n'est pas prévu de publier les données des abonnés de Disney+ en dehors des appels de résultats trimestriels de The Walt Disney Company". Les prochains résultats devraient donc tomber aux environs de février au mieux.

 

photo MandalorianQuand Disney+ attend que Netflix riposte

 

BOURSE QUI EXPLOSE

Évidemment, la demande importante et les chiffres très positifs annoncés pour Disney+ ont rassuré les actionnaires de Disney. De facto, les actions de Disney auraient grimpé de plus de 7,32% ce mardi 12 novembre, atteignant un niveau record pour la société et provoquant la plus forte progression du titre depuis plus de six mois. En comparaison, selon les chiffres de MarketWatch, le titre d'Apple avait grimpé de 2% lors du lancement d'Apple TV+ le 1er novembre dernier.

Un début puissant pour Disney+ qui a fait flancher son principal concurrent : Netflix. L'action de la plateforme de streaming a ainsi baissé tout au long de la journée après le communiqué officiel de Disney sur les performances du lancement et a affiché un recul de 3,05% en clôture du marché. De quoi prouver que la guerre du streaming est bel et bien lancée et qu'elle ne fait que commencer.

 

Affiche US

 

commentaires

Bruh
11/12/2019 à 05:15

Ils sont mignons à tous se battre pour être LA plus grosse platforme de streaming, mais comme personne ne peut se permettre d'être abonné à tout le monde, le piratage va finir par l'emporter et ils auront plus que leurs billets pour se moucher.

Madolic
15/11/2019 à 14:55

Quand on joue au Jeu des Trônes, soit on gagne, soit on meurt.

Roby
15/11/2019 à 02:16

???? amazon vidéo ? Les meilleurs programme sont en VO !! Parfois même sans sous titrage. Rappelons que les Français sont des quiche en anglais donc marché de niche. Les films de chez Netflix sont chiant et se ressemble tous sur le fond. Quand tu regarde un film Netflix , tu peux deviner qu'il vient de chez eux sans même voir leur jingle au début du programme, de plus, leur foutu algorithme t'enferme dans une spirale de programmes que tu ne souhaite pas voir, masquant tout ceux succeptible de te plaire. Je pense que Disney + finira par l'emporter , ils en ont sous le coude, Hulu + la masse phénoménal de series de leur chaîne ABC qui finiront par être intégré sur la plateforme. En nombre de série , Netflix est très loin derrière, sans compter les nombreuses licence qu'ils sont en train de perdre car rapatrié chez les gros studio.

JP
15/11/2019 à 00:13

Il va y avoir des victimes dans les plateformes, ne resteront que les meilleurs, là dessus Netflix n'a rien a craindre aux USA avec 60 millions d'abonnés sur 83 millions de foyers ils sont à quasi saturation, mais dans le reste du monde ils ont de beaux jours devant eux. Disney est un bon complément mais trop gamin pour attirer aussi large que Netflix qui propose de tous de -7 ans à - de 18 ans. Reste ULULE que Disney compte proposer avec Disney pour 12,99 dollars avec un autre truc de sports. Mais Disney pour le moment appâte avec des petits prix mais ils vont augmenter de 1 euro tous les ans pendant trois ans. Netflix depuis que je l'ai en 2013 seulement deux fois 1 euro de plus pour pouvoir encore plus de productions, 9 Milliards en 2019, gageons que 2020 ça sera plus pour rester largement devant Disney qui va avoir du mal a ratrapper son retard en productions maisons, après son catalogue, mouis en plus en France pas question de voir les films comme aux US 3 mois après le ciné mais 3 ans ! Et n'autorise pas le partage de compte sur ce coup Netflix devrait réfléchir avant de vouloir le faire aussi c'est un plus. RDV dans 3 ans. Pour ma part je prendrais Disney pour voir après on verra sur le long terme, déjà Amazon Prime j'ai fait le tour en 1 mois depuis 2016 leurs productions sont faiblardes. Et finalement on l'imose avec le service livraisons, les malins, lol.

Selon moi
15/11/2019 à 00:12

Netflix va l’emporter
Ce qu’il faut savoir c’est que la plupart des gens qui s’abonnent à ce genre de service de streaming veulent avant tout des nouveautés.
Pour le moment Disney ne propose que leurs œuvres anciennes. Qui sont très bonnes certes mais que tout le monde a déjà vu en DVD en Blu-ray ou au cinéma.
Alors que Netflix prévoit énormément de programmes originaux .
De mon point Le deuxième ne sera pas Netflix mais Prime Video Qui propose des programmes de très grande qualité à couplé à une possibilité de ce qu’il s’y souscrivent d’avoir les avantages d’Amazon Prime .
Disney plus sera troisième

Cobalt
14/11/2019 à 21:42

Sur la longueur Disney+ va gagner cette guerre la question ne se pose même pas. Le catalogue impressionnant qu'il propose ne peut que faire pencher la balance, ils ont tellement de franchises... Espérons juste que Netflix tiendra suffisamment longtemps pour que Disney essaye de produire des trucs de qualité car lorsqu'il aura le monopole on va se retaper des trucs niveau Marvel/star wars de ces dernières années. Le seul concurrent que Disney pourrait avoir sur la durée est la Warner si et seulement si les exécutifs allument leur cerveau.

K.
14/11/2019 à 20:19

Mouais, pas vraiment un concurrent pour Netflix qui est à des années lumières de Disney + niveaux abonnés.

En fait, faut voir le monde des chaînes streaming avec Netflix qui est dans son univers et les autres qui vont batailler les miettes pour essayer un jour de potentiellement atteindre les 100 millions d'abonnés dans lllonnnnnggttteemmmps...

Liensun
14/11/2019 à 18:53

Le problème sils se font la guerre, c'est qu'ils vont se phagocyte les uns les autres pour finircavec deux groupes qui proposeront ce qu'ils veulent... mais quand on voit comment les clients accourent à la sortie d'un téléphone ou d'une chaine, ils réclament leur laisse.

Meh
14/11/2019 à 17:48

@herolde Curieux de savoir à combien ça reviendrait de s'abonner à tout, hypothétiquement.

Opale
14/11/2019 à 17:38

Pour ma part Disney+ ce sera sans moi, j'estime qu'il y a trop de films estampillés Mickey sur grands écrans alors si en plus il faut se fader ça sur les plateformes, non merci...

Plus

votre commentaire