En plus du reboot, la saga The Grudge va-t-elle aussi avoir droit à sa série sur Netflix ?

Christophe Foltzer | 3 juillet 2019 - MAJ : 03/07/2019 10:52
Christophe Foltzer | 3 juillet 2019 - MAJ : 03/07/2019 10:52

S'il y a bien une chose dont on peut être sûrs dans ce monde, c'est que chaque époque a ses propres modes et que, généralement, tout cela fonctionne de manière cyclique.

Prenez le genre de l'horreur par exemple. Si aujourd'hui ce sont les  Conjuring et autres films d'horreur bien moraux et cathos qui dominent le box-office, il n'en a pas toujours été ainsi. Avant, c'était le found-footage avec Paranormal Activity et quelques années encore avant, c'était la J-Horror qui régnait sur nos cauchemars.

 

Photo KayakoC'était quand même autre chose que vos époux Warren, là...

 

Et on devait cette domination à deux films en particulier, et à leurs remakes respectifs : Ring d'Hideo Nakata et Ju-on de Takashi Shimizu. Deux oeuvres complémentaires qui ont introduit les fantômes japonais dans l'inconscient collectif occidental avant de se retrouver pressées par les studios et passées de mode.

La version américaine de Ju-On, The Grudge, devrait pourtant bientôt renaitre de ses cendres puisqu'un reboot, appelé simplement Grudge, réalisé par Nicolas Pesce, est terminé depuis un petit moment. Il attend patiemment que son studio veuille bien le sortir dans les salles, et tant pis s'il s'est déjà pris un gros retard.

 

photoPour l'instant, l'une des seules images du nouveau Grudge

 

Pourtant, ce ne serait pas la seule actualité de Kayako, le fantôme terrifiant à la colonne et à la gorge fracturées, puisque nous apprenons via le site Bloody Disgusting que Netflix serait en train de préparer une série télé adaptée de Ju-on, l'original donc. En cause, une page du site de la plateforme (que vous pouvez d'ailleurs consulter en France également) qui renvoie à une série télé japonaise d'épouvante avec ce simple résumé :

"La franchise culte du J-Horror, Ju-On, était en fait basée sur des faits réels qui se sont déroulés il y a 40 ans, et la vérité est encore bien plus terrifiante."

 

Photo Kadee StricklandBonjour le gamin turbo flippant

 

Un pitch qui ne nous avance pas beaucoup certes, mais qui donne déjà corps au projet. Même si le côté "histoire vraie" nous fait un peu flipper, vu que c'est un argument marketing usé jusqu'à la moelle et qu'on est espère que cette future série dépassera vite ce cadre bien cliché.

En ce qui concerne la diffusion, là encore, mystère. Le site Ramen Para Dos affirme cependant que la série faisait partie d'une des annonces de Netflix lors d'un événement au Japon le mois dernier et qu'elle pourrait arriver sur nos écrans au printemps 2020.

 

photo the grudgeEt bonne nuit à tous

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire