Les producteurs d'House of Cards nous expliquent pourquoi la fin ridicule de la série est en fait super

Mise à jour : 08/11/2018 10:05 - Créé : 8 novembre 2018 - Christophe Foltzer
Affiche saison 3
21 réactions

Ah ça, on peut dire qu'House of Cards revient de loin. Quasiment annulée l'an passé à cause du scandale Kevin Spacey, elle a tenu bon et nous offre aujourd'hui son ultime saison. Et quand on voit le résultat, on se dit que ce n'était vraiment pas la peine de se donner tant de mal. ATTENTION, SPOILERS !

Oui, parce que le final de la série qui a jadis permis à Netflix de s'imposer un peu partout dans le monde fait vraiment piètre figure face à ce qui a précédé. Evidemment le renvoi express de Kevin Spacey au moment de la mise en chantier de l'ultime saison a dû sévèrement jouer contre House of Cards mais on nous a quand même répété en amont que les grandes lignes du scénario avaient quand même été respectées.

 

Photo Robin Wright, Kevin Spacey, House of CardsImage d'antan

 

Le final, donc, nous apprend que c'est Doug Stamper (Michael Kelly) qui a tué Frank Underwood pour préserver son héritage et que Claire (Robin Wright) bute Doug parce que, quand même, c'est pas des manières correctes de mener une carrière en politique. Une conclusion vivement critiquée par nous et par d'autres, qui s'est faite bien démolir par une partie de la presse américaine et que les producteurs exécutifs Frank Pugliese et Melissa James Gibson tentent de justifier aujourd'hui au micro d'Entertainment Weekly :

"D'une certaine manière nous revenons à là où la série a commencé avec Francis qui abrégeait les souffrances du chien et qui ensuite regardait le spectateur pour l'embarquer dans cette relation. Et vous savez, c'est le même regard qu'a Claire à la fin de la série. C'est comme s'il y avait eu un basculement de sa foi, d'une certaine manière, parce qu'elle a quand même pris l'ascendant depuis la fin de la saison 5. Mais cela en rappelle à l'aventure qu'elle a vécue, aux prix qu'elle a dû payer et à tout ce que lui a coûté son ambition.

 

photo, Michael KellyDoug Stamper l'a un peu mauvaise quand même

 

Claire a débuté cette saison en déclarant son indépendance vis-à-vis de Francis. Littéralement. Quant à Doug Stamper, il est totalement lié à l'héritage de Francis parce que son identité est étroitement entrelacée avec lui. Et cela nous a permis de créer un conflit vraiment utile."

Evidemment, le fossé séparant Doug et Claire allait être le point d'orgue de la série, c'est logique, mais on peut quand même regretter qu'il n'ait donné juste que ça. Pourtant, les producteurs n'en démordent pas, la série reste ambigüe et c'est tant mieux :

 

photo, Robin WrightMais Claire ne se laisse pas faire

 

"La question posée à la fin, c'est juste Doug qui dit qu'il est une meilleure épouse que Claire, parce que c'est lui qui a tué Francis pour protéger son héritage. Et au même moment, est-ce que Claire n'est pas en train de libérer Doug en le tuant ? De le soulager de sa souffrance ? Ou bien est-ce qu'elle le tue pour d'autres raisons ? Pour régler le problème ? La question reste posée. Si cette conclusion laisse des portes ouvertes, c'est tout simplement parce que c'est la bonne fin pour cette histoire."

Permettez-nous de penser différemment...

 

Affiche

 

commentaires

Alyon 09/11/2018 à 11:19

Curieusement au fil des saisons j'ai trouvé que le personnage de Doug était le maillon faible du scénario trop caricatural au final assez peu nuancé dans ses doutes et ses souffrances … Pas très crédible.

RaidenX 08/11/2018 à 19:09

Saison catastrophique avec un final catastrophique. J'admets que sans Kevin Spacey je n'y ai jamais cru mais il y avait quand même des choses à tenter avec le personnage de Claire et le jeu satisfaisant de Robin Wright (un peu trop copié sur Frank Underwood quand même). Il auraient mieux fait de s'arrêter à la saison 5 qui pour le coup passe pour une saison fantastique à côté. Et Doug qui tue Frank, quelle blague.

Bibi 08/11/2018 à 10:35

A la base, ça devait même finir à la saison 2 (et ça se voit)

Zanta 08/11/2018 à 10:22

Vivement l'interview de Fincher où il désavoue le travail des saisons 5 et 6, et notamment ctte fin bidon. Le créateur et premier showrunner Beau Willmon voulait que la série se conclue à la saison 4, et est donc parti sur un épisode 4x13 proposant une fin bien plus satisfaisante.

votre commentaire