Preview Série : Moonlight

Stéphane Argentin | 5 octobre 2007
Stéphane Argentin | 5 octobre 2007

C’est la rentrée des séries aux pays de l’Oncle Sam ! Sur la trentaine de nouveaux shows qui débarquent sur les cinq grands networks américains (ABC, CBS, FOX, NBC et THE CW), une poignée seulement parviendront à survivre jusqu’en fin de saison. Sur cette même trentaine, certains arriveront sur les écrans français dans les mois/années à venir. Alors, afin d’y voir un peu plus clair dans cette jungle, Ecran Large vous propose de découvrir dans les jours/semaines à venir une petite preview de chaque épisode pilot de ces nouvelles séries télés 2007/2008.

 

NB : Nous n’aborderons pour l’heure que les dramas (format 60min), les programmes courts (30min) parvenant beaucoup plus rarement et en beaucoup plus petites quantités jusque dans nos vertes contrées.

 

 

 

 

 

MOONLIGHT

 



 

 

Network : CBS

 

Genre : Bogart au pays des vampires

 

Créateur / Scénariste : Ron Koslow (Les Anges de la nuit), Trevor Munson

 

Réalisateur : Rod Holcomb (Urgences, Shark)

 

Acteurs : Alex O'Loughlin, Sophia Myles (Underworld 2), Jason Dohring (Veronica Mars), Shannyn Sossamon (Dirt, Chevalier)

 

L’histoire : Contrairement à ses semblables, Mick St. John use de son statut de vampire pour venir en aide aux humains et non pour s’en nourrir. Son travail de détective privé l’amène à faire la connaissance de Beth, une mortelle qui ne le laisse pas indifférent. Mais Mick est-il prêt à lui révéler son terrible secret…

 

Preview : Le principe de départ de Moonlight est simple : un cop show basé sur un duo d’enquêteurs (un privée, une journaliste) antinomiques (un vampire, une mortelle) mais néanmoins complémentaires et très vite attirés l’un par l’autre. À ce postulat sans grande originalité s’ajoute malgré tout des intentions premières fort louables.

 

D’une part, la série prend à contre-pied la quasi-totalité des légendes urbaines sur les vampires (soleil, ail, pieu…). Ensuite, la relation qui se noue peu à peu entre les deux personnages puise tout à la fois ses racines dans le mythe du protecteur / petite fille en détresse comme dans celui de la Belle et la Bête (Ron Koslow avait d’ailleurs œuvré sur la série éponyme avec Linda – Sarah Connor – Hamilton à la fin des années 1980). Enfin, sans doute conscient que le créneau du scientifico-médico-légal est déjà bien chargé (CSI, Bones, NCIS, Numb3rs…), les créateurs ont opté pour la bonne vieille méthode à nouveau en vogue (The Closer) du « petit poucet d’indices », le tout à la sauce « polar noir des années 1930/1940 ». Tous les standards du genre sont donc présents : le détective mélancolique et désabusé s’exprimant en voix-off, le cabriolet « roulant » en studio (rear-projection volontairement visible), le bureau du privé à l’ancienne (lettrage sur la porte vitrée)… Ce n’est pas un hasard non plus si, à la production de Moonlight, se trouve un homme déjà à ce poste sur une autre série, Veronica Mars, tout aussi influencée par ce genre cinématographique : Joel Silver.

 

Mais bien vite, les trois lettres « CBS », network spécialisé es procédural, reprennent leurs droits. Dans une succession (in)utile de plans accélérés/ralentis (sans doute en vue de souligner l’univers vampirique de la série) et de montage clipesque, le pilot n’a de cesse d’aller et venir aux quatre coins de la ville, au fil de la progression de l’enquête, avant de se refermer sur le quota d’effets spéciaux indispensables pour un tel sujet. Au milieu d’un tel déballage un peu foutraque, toutes les belles intentions de départ se retrouvent dès lors en partie annihilées, rabaissant de facto Moonlight au niveau d’un ersatz d’Angel à la sauce procédural.

 

Les chiffres : La baisse était également à l’ordre du jour du côté de l’audimat puisque le season premiere de Moonlight diffusé vendredi 28 septembre 2007 a rassemblé 8,6 millions de téléspectateurs, soit un peu moins que son lead in et son lead out de la soirée : le premier épisode de la saison 3 de Ghost whisperer, et celui de la saison 4 de Numb3rs (respectivement 8,7 et 9,2 millions). Mais surtout, Moonlight s’incline face à Las Vegas, de retour sur NBC pour sa cinquième saison, suivi par 9,3 millions de téléspectateurs.

 

Les photos : Retrouvez les premières photos de la série dans la galerie ci-jointe.

 


 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire