Preview Série : Life

Stéphane Argentin | 30 septembre 2007
Stéphane Argentin | 30 septembre 2007

C’est la rentrée des séries aux pays de l’Oncle Sam ! Sur la trentaine de nouveaux shows qui débarquent sur les cinq grands networks américains (ABC, CBS, FOX, NBC et THE CW), une poignée seulement parviendront à survivre jusqu’en fin de saison. Sur cette même trentaine, certains arriveront sur les écrans français dans les mois/années à venir. Alors, afin d’y voir un peu plus clair dans cette jungle, Ecran Large vous propose de découvrir dans les jours/semaines à venir une petite preview de chaque épisode pilot de ces nouvelles séries télés 2007/2008.

 

NB : Nous n’aborderons pour l’heure que les dramas (format 60min), les programmes courts (30min) parvenant beaucoup plus rarement et en beaucoup plus petites quantités jusque dans nos vertes contrées.

 

 

 

 

 

LIFE

 



 

 

Network : NBC

 

Genre : Flic zen et affûté après 12 ans de taule (à tort)

 

Créateur / Scénariste : Rand Ravich (Intrusion, Candyman 2)

 

Réalisateur : David Semel (Heroes, Dr House)

 

Acteurs : Damian Lewis (Band of brothers), Sarah Shahi (The L Word), Robin Weigert (Deadwood), Adam Arkin (Chicago Hope), Brooke Langton (Melrose Place, Friday night lights)

 

L’histoire : Après des années de prison pour un crime qu’il n’a pas commis, et grâce au soutien d’une très bonne amie procureur, le détective Charlie Crews reprend du service…

 

Preview : Le pitch de départ n’a, à priori, rien de très original ni même d’emballant, à l’image du CV du créateur / scénariste de la série. Et pourtant, dès les premières scènes du pilot, une attention toute particulière a, de toute évidence, été apportée à Life en vue de se démarquer, sinon du cop show traditionnel basé sur le duo de flics antinomiques, du moins de la concurrence féroce qui règne sur le créneau de la série policière. Outre l’excellente idée d’inclure, à intervalles réguliers, des micro-interviews où les anciennes connaissances de Charlie évoquent leurs affinités avec l’ex taulard, le détective en question est campé par un Damian Lewis tout simplement magistral et sur les épaules duquel reposent, en grande partie, toute la réussite du show grâce à la performance multicouches du comédien / personnage.

 

On trouve tout d’abord « Charlie le flic », fin limier dans la lignée d’un Columbo (pourquoi un chien attendrait-il à plusieurs mètres de son maître abattu ?). Ensuite, on trouve « Charlie le clown » qui toise de haut les remarques cinglantes à son encontre à grands renforts de zen-attitude apprise, à la dure, en prison ou encore qui s’émerveille tel un gosse de 10 ans devant un jouet à chaque nouvelle trouvaille technologique. Enfin, on trouve « Charlie l’homme meurtri » qui rappelle alors les grandes heures d’Andy Sipowicz (Dennis Franz) dans le fleuron du genre qu’est NYPD Blue (cf. la scène avec la mère éplorée par la disparition de son fils). Des blessures que Charlie entend bien panser un jour ou l’autre en découvrant le fin mot de l’accusation à tort dont il a fait l’objet (cf. la scène finale en travelling arrière très excitante pour la suite).

 

Pour peu qu’elle parvienne à maintenir ce haut degré de synergie entre policier, drame, humour et fil rouge (la tapisserie d’ensemble du plan final), Life pourrait bien se révéler être la bonne surprise pluridisciplinaire de la saison 2007/2008.

 

Les chiffres : Le démarrage s’annonçait difficile pour Life avec un series premiere confronté au season premiere de la saison 4 des Experts : Manhattan. Mais Life a de toute évidence grandement profité du succès de son lead in de la soirée, Bionic woman, puisqu’il termine en effet n°1 auprès des 18-49 ans en dépit d’une troisième place en nombre total de téléspectateurs : 10,1 millions contre 10,4 pour Dirty sexy money et 12,7 pour Les Experts : Manhattan. Une première place dans cette tranche démographique clé de bon augure pour la suite.

 

Les photos : Retrouvez les premières photos de la série dans la galerie ci-jointe.

 


 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire