24, le film après la saison 5 ?

Zorg | 1 février 2006
Zorg | 1 février 2006

Ce n'est décidément plus un serpent de mer, c'est tout simplement le futur qui se concrétise sous nos yeux ébahis. En effet, tels des Nostradamus des temps modernes, les producteurs de la série culte et Kiefer Sutherland déclarent à qui veulent bien l'entendre qu'ils sont dans les starting-blocks pour transmuter 24 La Série en 24 Le Film.

Nous connaissions déjà 24 comme étant la pierre philosophale de la télévision contemporaine, mais les producteurs semblent réellement décidés à en rajouter une couche. Ils ambitionnent ainsi d'enchaîner le tournage du film dès qu'ils auront fini celui de la cinquième saison, actuellement en cours de diffusion aux États-Unis, pour ensuite remettre le couvert dans la foulée avec la sixième saison. De là à dire que le (ou les) scénariste(s) devra(ont) sortir un script en 24 heures chrono, il n'y a qu'un pas que nous nous garderons bien de franchir.

L'acteur / producteur au centre de 24 a déclaré à ce propos qu'il était convaincu que le public serait prêt à passer du petit au grand écran pour de nouvelles aventures : « Je crois réellement possible d'envisager un concept de 24 en tant que film qui serait complètement indépendant de la série. J'entends par là que les personnages pourraient être différents. Ils pourraient n'avoir aucun lien que le concept serait toujours efficace. »

Ces propos pour le moins courageux n'engagent bien évidemment que leur auteur. Il est déjà suffisamment difficile d'imaginer la série sans Jack Bauer au centre des événements, alors un film sans aucun lien avec la série paraît pour l'instant difficilement concevable.

Même s'il est bien trop tôt pour commencer à spéculer sur une éventuelle intrigue de film, on se demande bien quelle tâche herculéenne Jack Bauer (ou son hypothétique alter ego sur grand écran) pourrait avoir à accomplir en deux heures de film. Les idées les plus folles circulent d'ailleurs déjà dans les imaginations les plus fertiles. Devra-t-il retrouver ses clefs de voiture perdues ? Ou bien aller chercher son costume au pressing avant la fermeture un jour de grève de métro ? Ou emmener Poupette, son teckel laineux, chez le vétérinaire de toute urgence ? Tout est permis. C'est ça la magie du cinéma.

Source : StarPulse

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire