Star Trek : Discovery saison 2 - et si c'était ce qui était arrivé de mieux à la saga depuis longtemps ?

Geoffrey Crété | 22 avril 2019 - MAJ : 22/04/2019 16:49
Geoffrey Crété | 22 avril 2019 - MAJ : 22/04/2019 16:49

commentaires

CHFAB
04/05/2019 à 13:13

Comment a-t-on pu confier des personnages principaux (Burham -pourquoi lui donner un prénom masculin?-, Tyler, Saru, Sarek, Spock) à des acteurs aussi nuls...? Peut être aussi parce qu'ils n'ont aucune épaisseur... Que leur arc narratif n'a aucun intérêt... Même Michelle Yeoh jour comme un pied, plus occupée à prononcer l'anglais correctement qu'à jouer quelque chose. Ce qui fonctionnait avant tout, dans Star Trek, c'est son scénario, sa littérature, ses dialogues, ses interrogations, son fond philosophique, anthropologique, son questionnement culturel, sociologique, bref, tout ce qui fait la spécificité et la profondeur d'une oeuvre d'"anticipation et de science-fiction... Là, depuis JJ Abrahms, il n'y a plus rien; personnages creux, direction artistique molle, scénarios vides, tout juste le prétexte de la manipulation du temps histoire de justifier n'importe quoi... La saison 1 était lamentable, la deux tout autant... La trois n'ofrrira rien de plus, tant qu'Alex Kurtzman sera aux commandes. Ce type n'a rien compris à Star Trek, et n'a rien à comprendre tout court, visiblement...

Lecteur depuis l’origine
28/04/2019 à 23:32

Mauvaise série car incohérente déjà avec elle même.
Une intrigue faite d’emprunt à droite et à gauche.
Une saison de retcon. Pourquoi pas mais on n’y gagne en définitive rien.
Le Burnham centré est ridicule et lourd.
En tant que série Trek, c’est très mauvais car changeant des fondements importants et qui était essentiels pour Star Trek. Pour nous fourguer de la fantasy.
Et en définitive, aucun véritable propos.
Quand aux moyens pour tenter de en recoller un canon détruit en mille morceaux, ils sont de beaux ratages car Star Trek n’est pas un univers de fantasy simpliste.

Vu l’incompentence de ces gens, et leur communication, aller au 32ieme siècle n’est pas synonyme d’espoir.

Une saison 2 qui était prévisible, qui le fut durant tout son déroulement.
Ruiner une saga, c’est toujours des moments tristes.

Danny
27/04/2019 à 17:33

Je suis une amatrice de science-fiction et de Star Trek de longue date. Imaginez, j'écoutais Star Trek, la toute première télé série d'où est tout parti avec Leonard Nimoy dans le rôle de Spock !

Je n'avais pas eu autant de plaisir à écouter une série ou un film dérivé de la télésérie initiale depuis longtemps. Et c'est encore mieux depuis l'arrivée de ce Spock. Bien que je sois une femme et une féministe, qui plus est, je ne suis pas fasciné par Michael. Je ne lui trouve rien de bien transcendant.

Mais je vais donner une chance à Star Trek Discovery en écoutant la saison 3.

GalopaWXY
27/04/2019 à 09:41

Perso je suis juste ravie d'être enfin débarrassés de Tyler. C'est un perso bancal, qui n'a plus aucune raison d'être passé la saison 1, qui en plus est très mal interprété (déso l'acteur, c'est pas ton meilleur rôle du tout), et qui est d'une envergure tellement moindre que Michael qu'on se demande d'où il se met avec en dents de scie. WTF. J'aurais carrément trouvé plus cohérent qu'elle finisse avec Saru ou Tilly, ou encore qu'elle fasse partie des héroïnes inaccessibles comme Yoko Tsuno par exemple.

Okerampa
27/04/2019 à 01:04

Assez d'accord à chaud au sortir du final de la saison 2.
Sauf pour la remarque sur le côté soit disant "épisodique" de la saison 1.
Justement, la saison 1 n'est pas du tout épisodique, et c'est peut être ce qui manque aussi : cet effet "problème du jour" est aussi l'essence de Star Trek, c'est à dire des questionnement philosophiques qui sont développés en un épisode.
Là, on a un gros truc sur le voyage temporel, qui est sympa et qui manquait à la saison 1.
Alors non, aucune des deux saisons ne propose de vrai contenu épisodique (à part une ou deux tentatives dans la saison 1 avec Mudd par exemple).

MIKEY LINTHER
24/04/2019 à 03:37

Arrêtez vos délires!!! Moi j'adore et Star Trek et The Orville, à tel point que j'ai sauvegardé tous les épisodes...Jusqu'à présent, je ne suis pas déçu...

Flemmard
24/04/2019 à 00:21

Donc je me suis maté deux saisons pour rien, la série commençant réellement à la saison 3. Mais je crois que ce retard à l'allumage est une malédiction qui a touché pas mal de séries Star Trek (dont l'originale elle même mais pas d' un tel niveau).
C'est bizarre, j'ai l'impression que ce qui a sauvé cette série (et mon intérêt) ce sont ses passerelles avec la série "mère" mais en même temps, et vous l'expliquez dans votre article, ça a été aussi un frein. Alors j'espère que ce nouveau départ corrigera les défauts de ce Discovery parce que là ça a été souvent difficile. J'attends de voir ce qu'ils vont faire en 3400 et quelque chose :)

Difah69
23/04/2019 à 16:14

Decu par discovery très beau visuellement mais niveau cohérence et réalisme a revoir
mais Michael je peut pas j ai vraiment du mal

Difah69
23/04/2019 à 16:08

Nombre 6 pour te rassurer je confirme que la série commence vraiment au milieu de la saison 2 et a partir de la saison 3 ça devient addictifs étant moi-même fan de star trek je mets entreprise en 2ème position après ds9

Simon Riaux - Rédaction
23/04/2019 à 14:25

@Fucktrek

Battez-vous Fucktrek, vous laissez pas faire !


Ne laissez pas s'éteindre la flamme de la liberté !

NO PASARAAAAAAAAAAAAAAN !

Plus

votre commentaire