Star Trek : Discovery plonge dans la mythologie culte avec une bande-annonce spectaculaire pour la saison 2

La Rédaction | 21 juillet 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
La Rédaction | 21 juillet 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58

La saison 2 de Star Trek : Discovery arrivera en 2019.

C'est la sixième série tirée de l'univers culte créé par Gene Roddenberry, après Star Trek l'originale, La Nouvelle GénérationDeep Space Nine, Voyager, Enterprise - sans compter la renaissance de la saga au cinéma depuis 2009 avec J.J. Abrams. Et c'est une des bonne surprises récentes, tant Star Trek : Discovery, créée par Bryan Fuller et Alex Kurtzman (producteur et scénariste des deux films d'Abrams), est portée par de belles ambitions, une direction artistique souvent excitante et des personnages solides.

Le Comic-Con a été l'occasion pour la série de dévoiler une première bande-annonce de la saison 2. Et de vendre un spectacle encore plus épique.

  

 

La saison 2 de Star Trek : Discovery va plonger pour de bon dans la mythologie culte puisqu'à la fin de la première saison, l'équipage croisait la route de l'Entreprise, le vaisseau mythique de la série originale, avec le fameux capitaine Pike à bord.

Christopher Pike était le capitaine dans le pilote de la série originale avant l'arrivée de l'incontournable James T. Kirk. La nouvelle série se déroulant une dizaine d'années avant la première, les scénaristes ont un joli terrain de jeu devant eux.

Sonequa Martin-Green et Doug Jones mènent à nouveau la danse, tandis qu'Anson Mount (The Inhumans) sera Pike, et viendra chambouler l'ordre établi. Notons l'arrivée d'un nouvel alien au look très intrigant, qui rappelle la qualité des maquillages dans la série, et le casting de Rebecca Romijn (X-MenFemme fatale) qui reprendra un rôle bien connu des fans : Number One. 

Diffusion prévue début 2019.

 

photo, Sonequa Martin-Green, Star Trek : Discovery

Tout savoir sur Star Trek : Discovery

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
PBST
29/07/2018 à 01:54

Discovery est pire série Star Trek de tous les temps !!! Une catastrophe avec des klingons autistes babouins et dégénérés ... On est à mille années lumière de Star Trek. Discovery n'a pas le mérite de s'appeler Star Trek. Quelle connerie, une série sans âme, ni imagination ry sans l'esprit roddenberry. Beuark

Touk
23/07/2018 à 14:13

@Alan

Eh ben, tout ça pour ça.
J'ai surtout envie de te dire que si t'aimes pas Discovery c'est pas grave. Et que c'est pas grave si je réponds à ton message original pour dire que moi j'aime pas du tout The Orville (et que je trouve la comparaison parfaitement inutile, vu que comme tu le dis très bien, ya une série familiale "humoristique" et une série "sérieuse").
Ce faux débat ("tu n'aimes pas l'humour ?" : mince, je suis démasqué) m'ennuie, j'ai piscine, donc salut et rdv à la prochaine news Discovery pour que tu étales les mêmes "arguments" que la dernière fois.

Alan Smithee
23/07/2018 à 14:08

@Touk

Déjà tu accuse The Orville d'être en pilote automatique ce qui n'est pas le cas chaque épisode raconte une histoire en développant des thèmes et le faisant bien avec sérieux. Ensuite tu dis que ce n'est pas original et qu'on a déjà vu les persos? Oui mais et alors? Je préfère une série au concept non original avec des persos déjà vu qui fait son taf correctement à savoir me raconter une histoire avec des thèmes bien développés à chaque épisode avec une excellent exécution sans prétention, la série a une esthétique CAMP comme les premières série Star Trek prouvant qu'elle a conscience comme ses séries de son absurdité et préfère vous divertir qui de vous ennuyer.
Ensuite tu dis ça comme si Discovery était original ce qui n'est absolument pas le cas, il y a rien d'original non plus dans cette série, rien qu'on ne l'ait déjà vu dans une autre série de Space-Opéra.
D'ailleurs au passage le terme <<originalité>> est surcoté.
Tu n'aimes pas l'humour? C'est une série familiale, ce qu'était les premières série Star Trek et aussi un signe que cette série ne se prend pas au sérieux comme les premières série Star Trek (esthétique CAMP)
Et enfin Galaxy Quest est une parodie des fans de Star Trek (en particulier ceux qui prennent cette série au sérieux et ne cale pas que les premières séries Star trek n'a jamais été conçu pour être pris au sérieux), ce qui n'est pas le cas de The Orville qui est une série qui rend hommage à Star Trek mais avec un traitement plus humoristique qui ne moque pas le matériaux auquel il rend hommage.

Touk
23/07/2018 à 13:48

@Alan Smithee

Donc là faut répondre que The Orville est une série écrite en pilotage automatique, sans originalité, avec des personnages de pacotille vus milles fois déjà, que c'est pour les gens qui ont un humour pas difficile à combler et que c'est limite plus agréable de revoir Galaxy Quest ?
Et que non Discovery c'est pas ennuyeux ou pompier blabla ?

J'ai l'impression que c'est pas la première fois que quelqu'un vient utiliser ces arguments sur un article Discovery et mène sa petite gueguerre contre cette odieuse série ;)

Alan Smithee
23/07/2018 à 13:44

The Orville n'est pas paresseux et n'est pas naze. C'est une série fun, ludique qui capture mieux l'esprit et les valeurs de Star Trek que Discovery qui n'a de Star Trek que le nom.
Discovery c'est une série ennuyeuse, pompière et pompeuse qui veut être pris au sérieux, qui n'a pas conscience de son ridicule (et donc ne s'en amuse pas) avec des personnages absolument pas attachants. Bref une série pour les gens qui se prennent trop au sérieux et non pas conscience de leur ridicule en ne comprenant pas qu'une œuvre n'a pas être sérieuse pour être pris au sérieux

Touk
23/07/2018 à 13:09

Sérieusement The Orville c'est paresseux au possible et naze.
Regardez Discovery (qu'elle énerve si violemment certains prouve bien qu'elle n'est pas transparente), ou au pire aucun des deux.

Alan Smithee
23/07/2018 à 10:12

La saison 1 était horrible! Regardez The Orville c'est le <<vrai>> Star Trek. Sérieusement The Orville c'est génial!

Joe Staline
23/07/2018 à 08:46

Discovery est une catastrophe, qui ne porte de Star Trek que le nom. Elle sera oubliée dans quelques années.

mmarvinbear
22/07/2018 à 18:26

La vraie force de ST, c'est sa capacité à s'adapter à son époque et à traiter les sujets les plus actuels dans un contexte de fiction parce qu'il faut bien savoir cela : la vraie SF, c'est en réalité une critique en creux de notre époque, pas juste une suite d'histoires inventées avec son monstre hebdomadaire comme dans Cosmos 1999 et bien d'autres séries.

La série Classique a permis de poser le questionnement aux USA des droits des minorités noires avec la volonté affichée de Roddenberry d'avoir une femme noire qui faisait autre chose que le ménage. Bon, Uhura était loin d'être une figure de premier plan mais pour l'époque, c'était une révolution.

Le mouvement s'est poursuivi avec Next Gen et sa critique en creux dans certains épisodes de l'homophobie et même des thérapies de conversion.

C'est aussi intéressant de voir les tabous de l'époque du tournage et la façon dont les auteurs contournaient le problème. Un vrai manuel de sociologie médiatique appliquée.

Le reboot des films montre lui l'influence des films d'actions et leur écriture sur le reste de l'industrie cinématographique.

Discovery va même plus loin dans la lutte contre les tabous en présentant un Starfleet plus sombre, moins fleur-bleue et idéaliste certes, mais infiniment plus crédible. Un officier supérieur qui provoque la perte de son vaisseau et la mort de dizaines d'hommes par sa désobéissance ne va pas se faire punir d'une tape sur la main, n'en déplaise à certains.

Il faut voir, pour les séries les plus anciennes, au delà des effets spéciaux et des acteurs au visage passé au cirage pour figurer les Klingons. C'est clair, on reconnait d'épisodes en épisodes les mêmes rochers en polystyrène, les mêmes cieux orangés peints sur une toile et les filles qui vont passer un moment dans la cabine de Kirk ( avec le score qu'il a eu, c'est pas possible qu'il n'ait eu qu'un seul fils...). Mais on s'en fiche. On sait très bien que ce n'est pas le vaisseau qui est touché par une torpille mais que c'est la caméra qui bouge et les acteurs qui tombent façon Neymar. Mais les acteurs sont si bien briefés et si bien dirigés qu'on y croit même si on voit les fils en nylon pour l'impesanteur façon "Trou Noir" de Disney.

Et c'est cela qui importe !

Daweb
22/07/2018 à 14:22

@Fredworf
> La franchise la plus longue et cohérente de l'histoire de la SF ; un vrai régal.

Jusqu'à Enterprise...
Et depuis la cohérence et le "crédit" scientifique sont partis à la poubelle (propulsion sporique !!!), Vulcain détruit à l'époque de Spock dans les films... Un commandement de Starfleet qui condamne à perpétuité... tout à l'encontre de l'esprit startrek...

Plus
votre commentaire