Castle Rock : Saison 1 - Episode 4 : L'Histoire sans fin

Christophe Foltzer | 4 août 2018 - MAJ : 09/03/2021 15:58
6
Photo Castle Rock

Après un épisode 3 bien pathétique, Castle Rock nous fait les yeux doux pour nous convaincre qu'il a encore quelque chose à nous raconter. Attention, SPOILERS.

 

MID-SEASON SUMMER DREAM

Henry commence à faire de sacrés cauchemars, en fait des souvenirs de sa disparition en 1991. Il se revoit enfermé dans une cage et ça fait beaucoup pensé au calvaire vécu par le mystérieux jeune homme qui attend toujours sa libération. D'ailleurs Henry a demandé une audience au juge pour le faire sortir mais le gardien Zalewski s'impatiente. Il veut en profiter pour dénoncer les conditions inhumaines des détenus, martyrisés par les gardiens et qui empirent tous les jours. Mais Henry le prévient que ce ne sera pas possible. Il ne verra qu'un juge, il n'y aura pas de jury et puis de toute façon ce n'est pas le sujet.

 

photo episode 4Zalewski n'est pas super en forme aujourd'hui, parce que...

 

Molly, elle, tente de lui dire que c'est elle qui a tué son père mais elle n'y arrive pas. Cependant, un lien fort s'est recréé entre eux et Henry passe la nuit avec elle. Bien joué gamin. Mais Henry a d'autres choses à faire. Déjà il se prend la tête avec son beau-père, Alan Pangborn, parce qu'il veut mettre sa mère en maison de retraite vers Houston contre sa volonté et qu'il comprend que les deux avaient une relation adultère depuis facilement 30 ans. Et puis, il fait aussi les démarches pour rapatrier le cercueil de son père à Castle Rock puisque le cimetière a été déplacé il y a quelques années. Assailli par ses souvenirs, Henry cherche aussi à comprendre ce qui lui est arrivé en 1991. Il retrouve la trace d'un suspect, un certain Desjardins, qui avait déjà un casier judiciaire et qui avait finalement été disculpé. Arrivant à sa maison il y découvre une petite cabane en bois contenant une gamelle et ça le trouble beaucoup. Le propriétaire le surprend mais il ne s'agit pas de Desjardins mais de son frère, Joseph. Reconnaissant Deaver, il lui sort son dossier de police et tout un tas d'éléments relatifs à sa disparition, il avait tout conservé depuis plus de 25 ans. Henry commence à se demander s'il n'est pas finalement coupable de la mort de son père mais il comprend aussi que le Desjardins impliqué dans l'affaire n'est autre que Joseph. Mal à l'aise, Henry se barre.

Le retour du cercueil à Castle Rock angoisse profondément la mère d'Henry qui, en plus, refuse d'aller en maison de retraite, tout comme elle refuse de parler de ce qui s'est réellement produit en 1991. Mais Zalewski va de moins en moins bien. Il veut changer les choses, il est dans un rythme avilissant et du coup, pétage de plomb : il prend son arme, parcourt les couloirs de la prison et descend l'un après l'autre les gardiens qu'il croise. Il arrive dans le bureau du directeur où, face à Deaver, il dit qu'il veut témoigner mais se fait abattre dans la seconde qui suit. Pour Henry qui lui avait dit qu'il allait laisser tomber l'affaire pour repartir au Texas, le séjour à Castle Rock risque de se prolonger encore un peu.

 

photo episode 4Henry enquête sur son passé, parce que...

 

C'EST PAS UN PEU FINI CES CONNERIES ?!

S'il fallait un bon exemple de la déception que constitue ce Castle Rock, on citerait sans hésiter un moment précis de l'épisode : Nous y découvrons Molly, tentant de vendre la maison de l'ancien directeur Lacy à des nouveaux venus. La série avait commencé chez lui, avec sa femme aveugle, qui était revenue un peu plus tard pour confronter Henry et la voilà qui disparait de l'histoire sans aucune explication. Ce n'est pas comme si un temps certain était passé, non les événéments s'enchainent et ce personnage prometteur dégage sans que la série n'ait su l'exploiter correctement.

Dans le même ordre d'idées, le tribunal des enfants de l'épisode précédent n'a aucune conséquence sur l'histoire, qu'il s'agisse de la trame globale ou du parcours de Molly qui a vécu la séance. Encore une fois, nous nous retrouvons dans la logique de Lost, les disparus avec pleiiiiiiin de pistes qui nous accrochent et nous intriguent sans jamais aller au bout de ce qu'elles installent. Et cela commence à devenir franchement énervant quand nous arrivons au milieu de la saison et que, globalement, nous en sommes au même point qu'au début.

 

photo episode 3Molly hésite à avouer la vérité, parce que...

 

Alors oui, on explore le passé d'Henry, mais cela est fait tellement maladroitement qu'il n'y a aucune justification. Pour un type qui ne semblait pas troublé plus que ça par ce qu'il a vécu étant jeune, le voir assailli de cauchemars et passer presque un épisode entier à découvrir ce qui s'est produit relève de l'artificilialité la plus énervante. Oui, Castle Rock a un potentiel certain, une bonne ambiance, des personnages intéressants pour la plupart, mais non, ce n'est pas ce que la série veut raconter. Le problème c'est qu'avec cet épisode, la série prouve qu'au fond, elle n'en a rien à carrer de Stephen King et qu'elle pourrait tout aussi bien s'appeler autrement que cela ne changerait pas grande chose. Alors oui, la fin de l'épisode avec la fusillade nous intrigue (à défaut de nous choquer), oui nous allons poursuivre notre visionnage jusqu'à la fin de la saison, mais mis à part gros coup de théâtre qui remettrait tous les enjeux en question, nous avançons en terrain connu et il y a peu de chances que nous y trouvions ce que l'on nous avait pourtant promis.

 

Castle Rock continue de se prendre les pieds dans le tapis en n'épousant jamais ce qui est pourtant son principe de départ. Volonté de nous balader, entreprise cynique ou peur de se confronter au mythe Stephen King ? La réponse reste à trouver mais, en attendant, on s'ennuie profondément. Heureusement qu'il fait chaud dehors.

 

Affiche

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Virage
08/08/2018 à 08:21

EL, je vous trouve un peu dur tout de même avec cet épisode.
D'abord nous ne sommes qu'à 4 épisodes sur 10 (donc mathématiquement pas encore la mid-saison :)) et ensuite je trouve quand même que nous avons eu le droit à quelques révélations et rebondissements intéressants, et cette fusillade de fin d'épisode 4 en fait clairement parti!.
Pour ceux qui ont lu Stephen King, ils savent que l'auteur aime, dans de nombreux romans, distiller une ambiance au compte goutte et faire lentement monter la pression avant une explosion finale dans les dernière pages (voir Carrie, Bazaar ou Shining par exemple). Je pense clairement que la série en prends la direction. A suivre...

Liugrunge
07/08/2018 à 16:44

Perso ,

De nombreuses pistes sont ouvertes en effet ,et le coup du tribunal des enfants et surement un prochain crime (saglant d'aprés la description des enfants) qui va étre commis par Molly...Si soudain le héros s'interesse à son vécu d'enfant,c'est parce que lui aussi est manipulé (comme le gardien) par cette "chose" dont on a réouvert la cage..suspens :)

Liugrunge
07/08/2018 à 16:04

Vous oubliez peut étre de mentionner quelque chose d'assez angoissant et important c'est que la scéne ou nous sommes témoins de la tuerie du gardien de prison ,nous renvoie directement à ce qu'il avait vu lui méme (ses collégues morts) à l'épisode un. Etait ce une prémonition personnelle ou un avant gout des ses crimes dont l'origine est la présence du prisonnier maléfique..Car il semble bien ,se réveiller d'un état second aprés la tuerie et alors ce ne serait plus sa raison et ses jugements de gardien dégouté qui en serait à l'origine mais lun téléguidage de ce personnage par le "mal lui méme"...Perso ,je me sens "dedans" et en attente de la suite..

Bibi
04/08/2018 à 20:30

Comparer LOst et Castle rock c es n importe quoi sa n'a rien à voir ,Lost es génial Grace à son ambiance et mystères sur l'île. Les acteurs sont géniaux. (Moi aussi je peux le faire :p)

Gus
04/08/2018 à 16:27

Comparer LOst et Castle rock c es n importe quoi sa n'a rien à voir , Castle rock es génial Grace à son ambiance et mystères sur la ville hate de découvrir la suite les acteurs sont géniaux ,juger une serie après 4 épisode c es bien du ecranlarge sa toujours à la ramasse

Zelda
04/08/2018 à 12:59

C’était quand même mieux que le trois, l’episode a renouvelé mon intérêt. Je vois pas le rapport avec LOST par contre. LOST a répondu à 95% voir plus de ses mystères et storyline. Y a que les gens qui ont pas comprit la série (les mêmes qui disent que WESTWORLD est trop confus sûrement) qui répètent ce refrain.

votre commentaire