Westworld - saison 1 épisode 5 : Evan Rachel Wood fait tout péter

Simon Riaux | 31 octobre 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
4
épisode 5 Evan Rachel Wood

Après quatre épisodes visuellement somptueux, intrigants mais souffrant de la production chaotique du show, ainsi que d’un syndrome du surplace handicapant, Westworld se décide enfin à remuer un peu.

ATTENTION SPOILERS.

Voilà un épisode diablement riche. Certes, comme tous les précédents,  alourdi par un très grand nombre de personnages, il est incapable de faire progresser son intrigue à un rythme soutenu, mais au moins parvient-il à proposer à chacun de ses protagonistes de véritables enjeux, et une évolution palpable.

 

épisode 5

 

Girl with Gun

Enfin, l’ingénue candide et lisse interprétée par Evan Rachel Wood envoie balader sa programmation. Alors qu’elle suit toujours Williams et son boss/beau-frère, elle entend de plus en plus de voix, jusqu’à assumer tout à fait sa recherche du labyrinthe. Changeant, symboliquement et réellement de costume, elle se débarrasse de la personnalité candide de son programme pour devenir une rebelle éminemment badass, qui sauve in extremis son compagnon/invité et love interest.

Mais ce n’est pas tout, au cours d’un dialogue avec Ford, il nous est donné de comprendre qu’elle est le dernier androïde en service à avoir connu Arnold. Non seulement nous apprenons qu’il l’a conçue dans le but d’en faire la cheville ouvrière d’une révolution, mais également qu’elle est sans doute la copie d’une femme qu’Arnold et Ford ont connue dans le passé.

 

épisode 5 Evan Rachel Wood

 

Dès lors, les suppositions ne manquent pas. Ford a-t-il tué Arnold, pour l’empêcher de détruire Westworld et contrôler seul son propre rêve ? Quels rapports entretenaient-ils avec la vraie Dolores, elle qui « n’est pas du tout une amie » ?

Autre élément fondamental, Evan Rachel Wood, juste après son dialogue avec Anthony Hopkins, dialogue manifestement avec les voix dans sa tête. Son ton, le contenu de ce qu’elle vient de dire à Ford, tout indique que c’est bien avec Arnold qu’elle discute.

 

Homme en Noir et grosse pétoire

Mais Dolores n’est pas la seule à avoir les honneurs d’un dialogue constructif avec Anthony Hopkins. Ed Harris aura droit lui aussi à sa confrontation. Si le dialogue peut sembler déceptif de prime abord, il est néanmoins riche d’informations. Nous découvrons ainsi que la programmation de base des cyborgs les oblige à protéger Ford à tout prix.

 

épisode 5

 

Ensuite, L’Homme en Noir annonce ni plus ni moins qu’il est le patron de Westworld. En effet, quand il rappelle au détour de la conversation qu’après la mort d’Arnold, le parc a bien failli disparaître et n’a dû qu’à lui de survivre, il semble évident qu’il est le patron de la société qui possède le parc de Ford, et le fait surveiller si étroitement.

Voilà qui explique son accès illimité au parc, mais aussi la rencontre dans le précédent épisode avec deux « fans » de sa carrière d’entrepreneur. Puisqu’il semble désormais établi qu’il est humain, reste à savoir quel est son but véritable. Pourquoi par exemple tente-t-il de provoquer le dévoilement des secrets enfouis par Arnold ? Le connaissait-il personnellement ?

 

épisode 5

 

Espionnage Industriel

Ô surprise, voici un rebondissement qu’on n’attendait absolument pas : la découverte dans le corps de l’androïde qui a tenté de tuer une technicienne (et possiblement dans celui de Dolores), d’un système d’espionnage satellitaire. Pour le moment, tout cela ressemble furieusement à de l’espionnage industriel, le gadget étant manifestement un outil d’extraction de données. Mais on suppose que cette découverte va nous amener ailleurs.

En effet, Westworld n’a pas besoin d’une sous-intrigue supplémentaire, et encore moins d’une sous-intrigue liée à des tensions industrio-stratégiques. En revanche, cet objet peut avoir plusieurs significations. Tout d’abord, s’il s’agit d’un émetteur satellite, alors on peut imaginer que Westworld est un espace naturel et non un gigantesque entrepôt, ou sous-sol aménagé. Ça ne nous renseigne pas exactement sur le fonctionnement de cette structure, mais impose encore un peu plus l’idée de gigantisme.

 

épisode 5

 

Il pourrait également s’agir des derniers secrets d’Arnold. Si ce dernier a dissimulé ce genre de choses dans Westworld, peut-être s’agit-il de la « clef » du fameux labyrinthe. Enigme qui pourrait être dévoilée très bientôt avec le réveil conscient de la prostituée jouée par Thandie Newton, qui risque de mettre un sacré bazar en coulisses.

 

Frères ennemis

Du côté de Williams et de son affreux beau-frère, on assiste enfin à l’inévitable séparation. Dans un décor digne d’un porno soft de M6, le duo s’écharpe. Tout cela se termine dans la violence, alors que Ben Barnes subit les terribles violences de Confederados et que son beauf l’abandonne pour lutiner la walkyrie Dolores.

 

épisode 5 Evan Rachel Wood

 

Grâce à leurs échanges, nous aurons appris que le parc a effectivement failli disparaître après la mort d’Arnold, mort éminemment mystérieuse. A vrai dire, en découvrant qu’il ne semble exister aucune information officielle sur la question, on en viendrait presque à se demander s’il a effectivement existé , ou s’il n’est pas une fiction créé par Ford.

Quant aux interactions du duo avec des protagonistes rencontrés par L’Homme en Noir, elles nous montrent définitivement qu’ils sont dans la même ligne temporelle. C’était une des grandes questions que nous nous posions. Elle a désormais une réponse.

Les interrogations qui se font jour dans cet épisode sont particulièrement intéressantes. Mais désormais HBO doit se dépêcher de commencer à répondre à nos questions, sous peine de commencer à nous prendre pour des jambons.

 

épisode 5

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
bobby
01/11/2016 à 17:46

@ Mickey
Oui mais le fait est que Bernard relance Dolores dans la quête du labyrinthe, co-inscide bien avec sa rencontre de William, donc nous sommes bien dans la ligne temporelle présente, et non passée. William ne peut alors pas être l homme en noir..

Mikey
01/11/2016 à 04:47

Je suis de l avis de Mathieu : les scènes avec William sont dans le passé. On peut supposer que l humiliation que lui inflige Logan va l inciter à prendre la tête de la compagnie. Et c est donc lui qui rachète le parc. Par ailleurs, il pense être le seul à s être aperçu de l éveil à la conscience de Dolores. Il sera déçu par leur idylle et reviendra chaque année en quête de cette conscience : il serait donc bien l'homme en noir dont le dialogue avec Ford indiqué qu il est presse par le temps il est malade voire mourant. Il ne lui reste pas beaucoup de temps pour trouver la clé de la conscience. Il a un contact dans le parc : Bernard qui a relancé Dolores dans la quête du labirynthe.
Cette série est époustouflante de qualité !

Mathieu
31/10/2016 à 23:34

Salut
Vous entendez quoi par même ligne temporaire ??
Ils sont dans le même temps en parallèle.
Ou bien un avant et un après sur une même ligne.
Ce que j'ai compris moi de l'épisode c'est un avant et un après.

Kiddo
31/10/2016 à 18:48

Moi j'y vois une serie qui depuis le debut distille intelligemment et subtilement des details qui font progresser l'intrigue doucement mais surement au milieu d'un univers intriguant avec en fond cette question qui passionera touours autant lorsqu'elle est traité avec ce degré de serieux et d'intelligence, les robots peuvent'ils avoir une conscience dc une ame?
Pas vraiment de surplace handicapant so far, in my opinion.

Sinon sur une note pas vraiment des plus legeres, Quarry vient de finir sa saison 1...

Il est p-etre temps pour EL de se pencher sur cette serie viscerale, touchante et dont la violence brute, innatendue et seche fera passer l'episode 7x1 de The walking dead pour un joli conte pour enfants...

votre commentaire