Ash vs Evil Dead Saison 2 - Episode 7 : L'Antre de la Folie

Christophe Foltzer | 16 novembre 2016
3
affiche recadrée

Ce qu'on aime par-dessus tout, c'est avoir raison. Alors quand en plus Ash vs Evil Dead dépasse toutes nos attentes, nous sommes les personnes les plus heureuses du monde. Attention, SPOILERS.

Résumer cet épisode risque d'être assez compliqué pour plusieurs raisons. Déjà parce qu'il est complètement fou, mais vraiment, et que dégager une ligne claire et accessible sans se perdre dans les différents noeuds de l'intrigue sera difficile. Ensuite parce qu'il fonctionne énormément sur la surprise et que vous le raconter lui ferait perdre beaucoup de son intérêt et de son impact. Si l'on peut être critiquables sur pas mal de choses (qui ne l'est pas d'ailleurs ?), nous ne sommes par contre pas prêts de vous empêcher de prendre autant de plaisir que nous en avons eu à la vision de cet épisode d'Ash vs Evil Dead.

Disons pour résumer, en gros, qu'Ash se réveille dans un hôpital psychiatrique après sa rencontre avec Baal et qu'il lui arrive plein de trucs étranges qui le font douter de sa santé mentale et que Pablo risque de prendre bientôt encore plus cher. Disons aussi que cet épisode est un pur chef-d'oeuvre. Carrément.

 

Photo Saison 2 Episode 7

 

FINI DE RIRE

On ne saurait que trop vous conseiller de regarder l'épisode avant de lire ce qui suit parce qu'on va fatalement en éventer plusieurs aspects pour vous expliquer pourquoi, selon nous, il est génial. Donc, passez cette ligne, vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous même.

On le dit et on le répète depuis son épisode pilote, Ash vs Evil Dead est une série réellement dramatique et beaucoup plus sombre que ses effusions gores ne le laissent penser au début. Tout repose effectivement sur l'ambiguïté de son héros, vieux beau crétin qui combat les Deadites depuis 30 ans et a foutu sa vie en l'air. Dès le début de la série, nous émétions l'hypothèse que les showrunners nous amenaient vers des terrains insoupçonnés qui remettraient probablement en cause la véracité de tout ce que nous connaissons de cette histoire et de la réalité de la menace.

 

Photo Saison 2 Episode 7

 

Et bien voilà, nous y sommes, Ash se retrouve chez les fous et doute sévèrement de son passé et de son combat. Alors bien sûr, on pourra penser qu'il s'agit d'une manipulation de Baal (ce qui est évidemment le cas) mais l'exécution du procédé scénaristique est exemplaire puisque même le spectateur en vient à douter de tout ce qu'il a vu jusqu'à présent.

Ash vs Evil Dead renoue donc avec ce qui fait l'ADN de son récit et que, avec grande intelligence, les créateurs n'avaient pas mis en avant au détriment du fun : l'histoire d'un homme vieillissant qui n'a pas eu la vie qu'il voulait et qui se cherche des excuses pour supporter cette prise de consicence. Que l'issue de l'épisode soit fantasmée ou réelle importe peu au final, le coeur de la série se trouve ici et nulle part ailleurs.

On ne peut que saluer la maitrise de l'équipe dérrière la série pour emballer ce moment très important avec la justesse et l'excellence qu'il mérite, rappelant au passage ce fabuleux épisode Buffy contre les vampires où l'héroïne se trouvait dans une situation similaire et où les mêmes doutes assaillaient le spectateur avant une conclusion plus classique.

 

Photo Saison 2 Episode 7

 

Dépouillé de tout humour, de toute légèreté et de tout gore amusant, cet épisode nous prouve une nouvelle fois à quel point Bruce Campbell est un grand comédien, oscillant entre le comique et le tragique en une seconde, n'hésitant pas à exposer ses fragilités en toute pudeur pour nous rappeler qu'Ash n'est pas un héros invulnérable mais uniquement un être humain comme tout le monde qui n'a simplement pas eu de chance. Magnifique.

 

Cet épisode restera dans les annales comme un pur chef-d'oeuvre de télévision. En cassant complètement son rythme et son postulat, Ash vs Evil Dead vient de prendre un très gros risque. Un défi cependant qu'il remporte la main haute. Et la preuve que la série toute entière est d'une intelligence rare. Chapeau les mecs ! 

 

Photo Saison 2 Episode 7

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

commentaires lecteurs votre commentaire !

Ache
16/11/2016 à 16:17

Cette Saison dépasse vraiment toutes mes attentes (pourtant très élevées,vu la qualité de la première).

Je me régale vraiment à chaque épisode.

Et,oui,ça fait quelques épisodes où j'ai l'impression de voir des "hommages" à Carpenter partout (Christine,The thing et maintenant l'antre de la folie,pour les plus évidentes)

Coincidence où véritable hommage ?

Ced
16/11/2016 à 14:02

Le coup de l'hopital psy qui remet en cause l'histoire du héros, c'est un très grand classique des séries SF/Fantastique au même titre qu'un épisode type "un jour sans fin".

Même Charmed a fait un épisode de ce type avant Buffy, c'est dire !

The riddler
16/11/2016 à 13:56

Je n'aurais pas dis mieux. Après une première saison hommage à la trilogie de Raimi, la saison 2 s'amuse à revisiter les classiques de l'horreur et plus particulièrement Carpenter. J'ai décelé du Christine, du Assault et du The thing. A cela s'ajoute un Baal qui m'évoque le Valek de Vampires. Je n'aurais jamais imaginé qu'ils iraient trouver l'inspiration dans L'antre de la folie. Chapeau. Pari osé et réussi. Quelle maitrise. J'en suis resté dingue. On poursuit avec Prince des Ténèbres et Le Village des damnés ? A l'heure où le cinéma ne prend plus aucun risque, quel plaisir de voir que la télévision prend autant de plaisir à raconter des histoires.

votre commentaire