The Walking Dead Saison 9 Episode 3 : critique qui commence à s'impatienter

Mise à jour : 22/10/2018 15:33 - Créé : 22 octobre 2018 - Simon Riaux
Affiche, The Walking Dead
6 réactions

The Walking Dead saison 9 entame son troisième épisode après deux chapitres sensiblement moins nuls que ce qui a précédé ces dernières années. Le show va-t-il maintenir ce nouveau standard ou retourner dans les tréfonds de la nullité ?

ATTENTION SPOILERS 

 

photoAllez c'est parti !

 

VENDREDI OU LA VIE POTAGE

Nous reprenons le récit exactement là où nous l’avions laissé, pour découvrir qu’il n’y avait nul mystère dans le sort de l’ex-Sauveur banni il y a peu. Il s’est tout bêtement fait dégommer par de gros zomblards, ce qui confirme que les survivants de son clan ne sont collectivement une sacrée insulte aux principes Darwiniens.

Le lendemain matin, nous retrouvons Rick, toujours interprété par Andrew Lincoln, explorant de bon matin le potager d’Alexandria. Son interprète, arborant l’air constipé qui tient lieu au personnage de pose réflexive depuis bientôt dix ans, regarde des tomates. L’émotion est intense. Ou pas. Comme pour nous rappeler qu’il est toujours possible de faire pire, les scénaristes nous gratifient d’une interminable scène de couple entre Michonne (Danai Gurira) et Rick, qui ferait passer Allô maman ici bébé pour un grand moment de vertige Shakespearien.

 

photoEn voilà un dont le personnage n'aura pas fait long feu

 

Accompagné du clone raté de Glenn, Maggie (Lauren Cohan) tombe sur d’ex-sauveurs à la recherche de leur copain qui a précédemment servi de petit-dej aux zombies. Oubliant sans doute les événements des trois saisons précédentes, les ex-vilains pas beaux se la jouent gros caïds, alors qu’ils ont face à eux quelqu’un qui leur a mis une grosse déculottée, tué leur chef et qui a récemment prouvé qu’elle n’avait aucun scrupule à transformer ses semblables en compost.

Tout indique donc que Walking Dead est de retour vers des sommets de subtilité qu’on croyait à jamais perdus.

 

photoNorman Reedus

 

RICK HEUNTEUR

Enfin, un rebondissement nous sort de notre torpeur, alors que la nouvelle tombe. Le Sauveur banni n’a pas été mangé par les zombies, mais préalablement exécuté. D’où un début de confrontation entre « gentils » et ouvriers issus du clan de Negan, prêts à se mettre sur la tronche. Rick interrompt l’inévitable conflit de justesse et commence à enquêter.

Mine de rien, cette collaboration toujours sur le point de verser dans la guerre civile a été passée sous silence dans les comics, préférant jouer la carte de la résolution et de l’ellipse. Du coup, la série a pour une fois le champ libre pour traiter d’un thème inédit. Certes, cela ne nous garantit pas que les scénaristes vont arrêter d’écrire et de sniffer de la colle en même temps, mais c’est toujours ça de pris.

 

photoUne longue saison dans la prairie

 

Alors que Rick s’inquiète des actions de Daryl (Norman Reedus), l’Abbé Borgne s’enquiert de l’emploi du temps de Jadis (Pollyanna McIntosh), qui a disparu après qu’ils se soient rappelés de leurs leçons de chose du collège. Ce qu’il ignore, c’est qu’elle trame un truc bizarre avec un hélicoptère que personne à part elle n’est foutu d’entendre.

Pendant ce temps, Daryl explique qu’il n’a pas tué le dernier débile en date, mais qu’il se portera volontaire pour exécuter l’intégralité des Sauveurs avec un cure-dent en mousse.

 

MYSTÈRE ET BOULE DE GLAUCOME 

C’est alors que Maggie et une de ses collègues décident, littéralement, de vérifier ce qu’il se passe quand on s’approche extrêmement prêt d’une maison barricadée et vermoulue, remplie de morts-vivants. Spoiler : ça tourne mal !

 

photoAndrew Lincoln

 

S’ensuit une nouvelle scène aux ressorts très épais, mais dont la charge gore permet d’apprécier les toujours superbes maquillages de Greg Nicotero. Autre intérêt de la scène, elle pourrait servir à introduire décemment les Chuchoteurs, puisqu’un des personnages (assez mal identifié) se fait assommer, tandis qu’un autre est mystérieusement kidnappé, par on ne sait pas trop qui.

Tout cela n’étant pas franchement passionnant, nous revenons à Jadis, qui est elle-même de retour dans sa décharge, au beau milieu de la nuit. Elle y récupère un talkie-walkie et entame une transmission avec les occupants de l’hélicoptère qu’elle a vu la nuit précédente. Débute alors un dialogue codé entre elle et un homme. Jadis tente manifestement de négocier son retour au sein d’une mystérieuse communauté, quand surgit l’Abbé Borgne, qui se demande ce qu’elle peut bien manigancer.

 

photoQui veut fourcher des zomblards ?

 

Manifestement enamouré, il admet néanmoins qu’il ne peut suivre Jadis dans la voie qui paraît désormais la sienne. Choix regrettable, puisqu’il lui vaut un bon gros coup sur la tempe et, on le suppose, quelques sueurs froides à venir.

Parallèlement, Rick et Carol (Melissa McBride) tombent sur les Sauveurs renégats, qui ont à peu près autant envie de les laisser envie que de monter une communauté à base de polyamour et de fromage de chèvre. Soit l’occasion rêvée pour Carol de rappeler qu’elle est toujours capable de transformer un gros bourrin en mortadelle, mais dans la dignité s’il vous plaît.

 

photoPollyanna McIntosh se croit dans Metal gear !

 

STOP OU ENGORE ?

Les tensions ne sont pas prêtes de s’amenuir, puisque Maggie laisse tranquillement ses troupes zigouiller du Sauveur la nuit tombée, parce que bon, paix ou pas paix, il faut bien payer l’addition. C’est une alliance de circonstance, violente et délétère, qui se dessine entre Maggie et Daryl, en vue de tout faire péter pour réussir à atteindre Negan.

La piste est plutôt excitante, mais n’est encore qu’un embryon d’arc narratif. Pour l’instant, on peut certes apprécier les nombreuses alternatives narratives au comics et le relatif mystère qui les entoure, mais reste un problème de taille : l’ensemble des personnages sont des demeurés, et on a tout de même le sentiment qu’en trois épisodes, le récit a surtout fait du surplace.

 

photo The Walking Dead doit encore lutter contre ses vieux démons

commentaires lecteurs votre commentaire !

Trucmuche
26/10/2018 à 19:08

Surtout ne changez rien à vos commentaires : c'est un vrai régal.

Decoy
23/10/2018 à 10:37

"les survivants de son clan ne sont" "autant envie de les laisser envie"
Ecrit peut-être entre deux cafés ?

StarLord
23/10/2018 à 08:42

@Froux
Moi j'adore ces critiques hebdomadaires! Je les préfèrent aux épisodes eux-mêmes ^^
Keep Going EL!

Froux
22/10/2018 à 22:54

A chaque épisode vois ressortez le même blabla encore et encore et encore ... vous n aimez pas on à bien compris, alors arrêtez de perdre votre temps et essayés de faire de réel bonnes ou mauvaises critiques sur d autres sujet ... Sa commence à être fatiguant de lire les mêmes choses ....

bidule
22/10/2018 à 19:17

Les critiques de la saison dernière étaient plus drôles

Copeau
22/10/2018 à 15:46

"mystère et boule de glaucome"...thanks ! :))

votre commentaire