Game of thrones Saison 5 épisode 8 : c'est enfin la Guerre !

Jacques-Henry Poucave | 1 juin 2015
7
default_large

Audiences en berne, polémiques à répétition, Game of Thrones saison 5 semblait dans une passe délicate. Heureusement l’épisode 8 vient bouleverser le ronron inquiétant de la saga. Attention, le résumé qui suit contient de nombreux SPOILERS.

 

À la Guerre comme à la Guerre !

Depuis plusieurs saisons, nous attendons d’assister enfin à une bataille digne de ce nom entre les humains et leurs ennemis les plus redoutés, les terribles Marcheurs Blancs qui accompagnent les terribles hivers de Westeros.

Et sans attendre la conclusion de la saison 5, le show a décidé de nous offrir un combat digne de ce nom. Séquence la plus longue et la plus dense de cet épisode, cette scène de castagne homérique nous rappelle que Game of Thrones sait aussi nous délivrer un grand spectacle impressionnant dès lors que les moyens sont là.

Ainsi, le Lord Commandant de la Garde de Nuit, Jon Snow, se rend à Durlieu pour négocier avec les Sauvageons. Un décor grandiose, qui s’avérera un champ de bataille improvisé, puisque les Marcheurs Blancs ne vont pas attendre que tout ce beau monde s’entende pour débarquer.

S’ensuit un affrontement qui écrase même la grande Bataille du Mur de la saison 4. À coups de duels parfaitement chorégraphiés, de plans luxueux et impressionnant, les quinze minutes consacrées à cet événement défilent à toute vitesse et nous venge des escarmouches un peu anodines que nous avait offert la saison jusqu’alors.

 

Tyrion + Daenerys = le trône

L’alliance entre Tyrion et la nouvelle Reine de Meereen est rapidement scellée. Barristan n’étant plus de la partie, l’ex-Khaleesi a grand besoin d’un conseiller averti, à fortiori qui connaisse intimement ses ennemis.

L’occasion de dialogues savoureux, tels que la série ne nous en avait pas offert depuis longtemps. Le charisme de Peter Dinklage fait à nouveau des merveilles et on se régale de ses échanges avec celle qui brigue plus que jamais le Trône de Fer.

Si les scénaristes continuent dans cette voix, ils pourraient même parvenir à nous offrir un nouveau duo tel que Game of Thrones en a le secret, et surtout enrichir considérablement le personnage d’Emilia Clarke. Allons-enfin assister à la mue de Daenerys, devenant une véritable femme de pouvoir, là où elle n’était encore il y a peu qu’une idéaliste inconsciente des conséquences de ses choix ?

Bon, les nouvelles sont moins bonnes pour Jorah, tout simplement banni de la Cité. Mais le personnage ne s’avoue pas vaincu et compte bien retrouver sa place au près de la femme qu’il aime. Reste qu’avec sa poisse légendaire et le goût de la série pour le massacre en règle des personnages sympathiques, ce bon Mormont n’est pas du tout assuré de survivre à la saison. Sans compter que dans les arènes, ce ne sont pas les dangers qui manquent.

 

Cersei au pain sec et à l’eau

Passer du trône au cachot, c’est un peu vexant. Telle est l’expérience que fait Cersei, accusée notamment d’inceste par les autorités religieuses. Si elle se mure pour l’instant dans le silence et refuse d’avouer les charges qui pèsent contre elle, les prochaines heures s’annoncent décisives pour la Reine.

En effet, on voit mal comment elle pourra résister bien longtemps au mauvais traitement, tandis que reconnaître publiquement ses crimes pourrait avoir comme conséquence une humiliation sans pareille pour le clan Lannister, ainsi qu’une destitution express de son fils, le tout jeune roi.

Cersei causera-t-elle la chute de sa maison ? Ou préférera-t-elle croupir pour toujours au fond d’un cachot. Difficile à dire pour qui n’a pas lu les romans. Une chose est certaine néanmoins, le personnage est sur le point de vivre un des moments les plus terribles de son existence.

 

Arya, rien de nouveau

On est très contents d’avoir des nouvelles de l’apprentie-Sans-Visage, mais on ne peut pas dire que sa situation avance notablement, ni que le show nous en fasse beaucoup profiter. Dommage, car le personnage est un des préférés des fans, et il tarde à tout le monde de voir la jeune guerrière prendre totalement en main son destin pour entamer son implacable vengeance.

 

Sansa se réveille

Ce n’était pas trop tôt. Tandis que Theon lui avoue enfin qu’il n’a pas tué ses deux frères et lui fait le récit des atrocités qu’il a dû subir (notamment son émasculation), Sansa réalise que malgré les ravages physiques et psychologies engendrés par Ramsay, elle pourrait bien avoir trouvé un nouvel allié.

Le rejeton Bolton a beau être au fait de sa puissance et se préparer à régner sur le nord, sa plus grande faille pourrait bien provenir de sa cruauté. Car à force de maltraiter ceux qu’il méprise, il a installé au sein de Winterfell deux individus prêts à le détruire.

On espère voir prochainement Sansa prendre une revanche bien méritée et faire subir à l’odieux personnage un traitement encore plus immonde et cruel que celui qu’il impose régulièrement aux autres.

 

Si la saison 5 est loin d’être sauvée par ce seul épisode 8, Hardhome accomplit un travail remarquable. En effet, Game of Thrones renoue enfin avec son sens de l’épique et de la grande aventure, sans oublier de nous offrir des confrontations et des dialogues généralement succulents. Espérons que ce bond qualitatif se prolonge jusqu’à la saison 5.

commentaires lecteurs votre commentaire !

YELLOW SUBMARINE
02/06/2015 à 11:03

Je trouve que l'épisode présente deux éléments primordiaux pour la suite.

L'alliance entre Tyrion et Daenerys, on sent bien qu'ils vont aller loin ces deux là.

Mais surtout, on nous bassine depuis 4 saisons avec "a storm is coming", le peu de fois ou on a vue les "white walkers" on ne peut pas dire qu'ils étaient vraiment menaçant.

Dans cet épisode en dehors des corps à corps c'est surtout le plan ou le leader lève les bras pour réveiller les morts qui est capital.

Juste ce plan suivit d'un long silence nous fait bien prendre conscience et surtout nous montre enfin la menace prendre forme.

Daï
02/06/2015 à 10:03

ouais c'est mou, on s'en fou des persos maintenant. Tyrion peut crever on a plus de sympathie pour lui, pareil pour la mere des dragons. Le pouvoir en prison a king landing est completement absurde. Bref on décroche, il y a plus d'empathie pour les persos. J'étais meme deçu que jon snow ne meurt pas.

vol815
02/06/2015 à 09:10

Non REA tu n'es pas le seul.
Aucune notion d'espace, que de la longue focale. Dans un "un contre un" ça peut limite passer mais lors d'une bataille comme celle la ça devient du n'importe quoi.
Le pire reste quand même le moment ou Jaimie et son pote viennent chercher sa fille, lorsqu'ils se battent contre les nanas assassins j'ai limite cru entendre le chorégraphe leur dire quoi faire tellement c'était lent et mal réalisé.

REA
02/06/2015 à 07:04

"des duels parfaitement chorégraphiés"

Il n'y a que moi pour les avoir trouvé brouillons ?
Déjà dans l'épisode précédent avec Jorah, même constat. Il manque du style, enfin pas à chaque coup d'épée, mais il manque un truc.

Cet épisode a confirmé mon ressenti depuis ce début de saison, et sans doute depuis la saison 4. Je trouve les effets spéciaux visibles pour les décors, les Marcheurs Blancs... bref de manière générale.
Une fois de plus, suis-je le seul ? :)

Nous avons perdu en qualité esthétique, et artistique.

Louig
01/06/2015 à 22:51

Enfin oui ... mais avec deux épisodes restant ils vont nous sortir une fin à la TWD en plein milieu des dénouements !

Bibi
01/06/2015 à 20:32

"Si les scénaristes continuent dans cette voiE" pas "voix" relisez-vous par pitié !

Hi Hi Ho Ho
01/06/2015 à 19:04

Too little... Too late...

votre commentaire