Fear the Walking Dead Saison 2 Episode 5 : Otages à bord

Geoffrey Crété | 9 mai 2016 - MAJ : 09/03/2021 15:58
5
Fear the Walking Dead S2

En six épisodes, la saison 1 de Fear the Walking Dead n'a convaincu ni de son intérêt (l'idée de revenir aux origines de l'épidémie a vite été oubliée) ni de son efficacité. Avec 15 épisodes et des personnages désormais installés, la deuxième saison n'aura plus d'excuses.

ATTENTION SPOILERS

Le dernier épisode avait semé le chaos dans le groupe : Alicia et Curtis étaient enlevés par un groupe armé, auquel appartient le Jack avec lequel la jeune fille avait communiqué par radio, tandis que Madison et les autres reprenaient le contrôle de l'Abigail après avoir tué ou blessé leurs assaillants.

L'épisode 5, Captive, semblait donc ouvrir de nouveaux horizons : séparer la famille pour redynamiser l'intrigue, poser de nouveaux personnages et des antagonistes clairs. Sauf que Fear the Walking Dead est une petite chose fragile : comme ses personnages, incapables de rester bien longtemps éloignés de leur bateau de luxe, la série ne peut se résoudre à vraiment se lancer dans l'action.

 

Fear the Walking Dead S2

 

OTAGES D'UN JOUR

La prise d'otage ne dure donc qu'un épisode, devenant ainsi une simple escale regrettable au même titre que celle de l'épisode 2. Alors que ce groupe armé était présenté comme l'ennemi des protagonistes, et un miroir déformé de leur humanité en péril, il se révèle n'être qu'une petite aventure passagère, éliminée à la hâte par les scénaristes.

Une nouvelle fois, FTWD a peur. Peur de menacer le statu quo, de se risquer dans une vraie sous-intrigue, de mettre ses personnages en danger. Curtis ou Alicia auraient pu rester isolés du groupe pour prendre une nouvelle dimension, en étant malmenés ou séduits par cette nouvelle famille. Privée de sa fille et son compagnon, Madison aurait pu se laisser emporter dans ce duel avec Strand suggéré à chaque épisode.

Mais non : la série choisit de sauver la troupe, punir les méchants, et encore une fois semer quelques maigres petites choses (la méfiance d'Alicia vis-à-vis de son groupe, le passage par la frontière qui s'annonce compliqué). FTW est donc, encore une fois, incapable de s'élancer, ressemblant de plus en plus à une suite d'épisodes stand-alone, sans arc narratif majeur.

 

Fear the Walking Dead S2

 

DUMBER AND DUMBER 

Chaque nouvel épisode semble ainsi enfoncer le clou sur chaque faiblesse de la série. Lorsque Chris tue l'otage et bouleverse ainsi l'échange prévu, difficile de ne pas se dire une nouvelle fois que ces personnages sont ou bêtes ou inintéressantes. Il y a évidemment le désir de raconter comment un groupe de gens a priori normaux perd pied avec la réalité dans un context post-apo, qui explique bien des décisions. Mais faute de temps, de nuances, de psychologie et d'intelligence dramatique, la chose ressemble de plus en plus à un cirque.

Avec une impression fort désagréable : les scénaristes prennent plus de place que les personnages dans cette série mal dégrossie. Car au lieu de voir l'acte, la panique, la colère ou la peur, on sent la plume du scénariste, qui s'agite pour pousser l'action. Arrivés à 1/3 de la saison 2, qui compte 15 épisodes, FTWD lutte encore pour incarner ses héros, et particulièrement Madison. 

 

Fear the Walking Dead S2

 

SANS HAINE NI VIOLENCE

S'il y a consensus (même parmi les plus optimistes) sur l'incapacité de la série dérivée à tenir son pari initial de préquelle, elle échoue à une autre mission : celle de la peur citée dans le titre. Avec un temps à l'image de plus en plus réduit d'épisode en épisode, les zombies semblent traités comme une obligation contractuelle, maniée sans grande passion par les scénaristes.

Il n'y a qu'à voir la courte scène où l'otage transformé en zombie parvient à attaquer deux hommes censées être des brutes méfiantes pour constater que FTWD ne trouvera par le salut du côté des morts. Décriée, méprisée, The Walking Dead a néanmoins réussi à régulièrement offrir de purs moments de suspense, de tension et d'action, et ce dès ses premières saisons. Molle, peuplée par des héros désincarnés, sans enjeux ni antagonistes clairs, et même privée des hordes de zombies (alors même qu'on nous a montré qu'ils sont déjà omniprésents), Fear the Walking Dead n'a, après 11 épisodes, toujours pas offert la moindre véritable lueur d'espoir. 

 

photos associées

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires lecteurs votre commentaire !
Rahan les tape
10/05/2016 à 19:33

Une équipe de pleureuses FTWD, la palme aux 2 gamins insupportables de bêtise et de naïveté.
T'arrives à la fin de l'épisode, tu tires une tronche comme ça tellement il ne s'est rien passé, ça va que ça ne dure que 40' mais franchement...
Une série faite avec 2 bouts de ficelles, les chutes de la grande soeur.

FloxMulder
10/05/2016 à 15:53

Fear TWD m'a fait aimé Z Nation, c'est dire...

pfiuuu
10/05/2016 à 02:19

C'est si compliqué que ça de traverser une frontière dans un monde post-apo ? Faut passer la douane ?

Madison, Travis, Chris, Alycia, vraiment totalement insupportables comme personnages. Et l'histoire est d'un chiant et y a pas de zombies...bref, je lâche l'affaire.

Nick peut pas tout sauver, il commence à en avoir ras-le-bol aussi d'ailleurs.

proj
09/05/2016 à 21:29

Y a-t-il des zombies dans cette série consacrée à l'apocalypse zombie ?

west666
09/05/2016 à 15:29

Cette saison 2 est complètement naze déja que la première volait pas haut mais la c'est la chaos total , l'ennui , vide ,moche ,sans ame .

vivement la nouvelle saison de TWD sérieux .

votre commentaire