Fear the Walking Dead Saison 2 Episode 2 : A la dérive

Geoffrey Crété | 18 avril 2016
3
Fear the Walking Dead S2

En six épisodes, la saison 1 de Fear the Walking Dead n'a convaincu ni de son intérêt (l'idée de revenir aux origines de l'épidémie a vite été oubliée) ni de son efficacité. Avec 15 épisodes et des personnages désormais installés, la deuxième saison n'aura plus d'excuses.

ATTENTION SPOILERS

Le premier épisode de la saison 2 a rappelé à quel point la série dérivée de The Walking Dead peine à remplir sa mission et avoir une vie à part entière. Sans révolutionner ou sauver la mise, le deuxième épisode redresse la barre.

NOTRE MOCHE FAMILLE

A peine entamée, la croisière de l'Abigail marque une escale sur une île après y avoir vu des lumières. La famille formidable y rencontre une autre famille pas si formidable : un père survivaliste avec sa femme malade (interprétée par Catherine Dent de The Shield), deux innocents enfants et un fils aussi dur que lui, qui vivent isolés et protégés derrière une cloture. 

Une ficelle classique (un miroir déformé de la famille face à la fin du monde), qui permet notamment aux scénaristes de livrer aux héros quelques précieuses informations qui rapprochent un peu plus FTWD de la série-mère : le bruit attire les zombies, le nombre de zombies semble augmenter, et les zombies doivent être frappés au crâne, de préférence avec une arme blanche. Venus chercher des informations, Madison et Travis apprennent également que toute la côte ouest des Etats-Unis est plongée dans le chaos, et que la frontière avec le Mexique est fermée. De quoi revoir leur feuille de route.

 

Fear the Walking Dead S2

 

L'ENFER, C'EST CES AUTRES

Puisque Fear the Walking Dead exploite le b.a.-ba du programme post-apo, présenter une autre manière d'affronter la fin du monde semble incontournable. Voici donc, deux en un, l'option ultra-warrior ("Nature always win" : le virus, c'est l'Homme, et l'épidémie est là pour nettoyer la planète), et l'option noire (le père prépare le suicide collectif de sa famille, qui ne pourra pas bien longtemps repousser les zombies sur l'île infestée). Rien de bien surprenant ni même palpitant puisque tout ceci est condensé en 42 minutes - à moins que les survivants de la famille ne reviennent plus tard dans l'intrigue.

Courte, fonctionnelle, sans conséquence réelle (merci à Seth d'avoir repris son frère Harry pour éviter à la série d'embarquer cette source d'ennui), cette escale permet de définir un peu plus les héros. Sauf que cette construction, bien entamée, enfonce des portes ouvertes avec une politesse de plus en plus gênante. Le goufre entre Travis et son fils Chris, qui embroche quelques zombies, se creuse un peu plus dans le silence ; le duel entre l'idéaliste Madison ("On ne peut pas continuer à laisser des gens derrière") et le pragmatique Strand est souligné dans un court échange ; et les secrets de Strand se confirment peu à peu, tout en restant opaques. Encore une fois, la carte de l'attente.

 

Fear the Walking Dead S2

 

FEAR DES WALKING DEAD ?

Et surtout, Fear the Walking Dead semble encore se chercher d'un point de vue stylistique. D'un côté, il y a cette tendance à utiliser Alicia pour dessiner la facette niaise et musicale de la série (Bowie dans le premier épisode, une promenade solitaire avec des écouteurs dans celui-ci). De l'autre, il y a comme une réticence à filmer la violence obligatoire de l'univers.

L'épisode 2 a beau montrer quelques crânes plantés derrière un grillage, la scène semble obéir à un cahier des charges ; comme si chaque épisode se devait d'en montrer quelques uns, pour satisfaire le public, mais sans nécessairement y mettre de la passion. Cette impression se confirme surtout dans le climax de l'épisode, où l'un des bambins se transforme et attaque sa mère. Un montage totalement raté, qui semble hâcher pour mieux cacher, interpelle : la petite soeur de The Walking Dead a t-elle peur de ses monstres ?

Tout en étant un peu plus efficace que le season premiere (chose aisée), A la dérive (We All Fall Down) semble donc encore incapable de véritablement ancrer FTWD dans le paysage télévisuel. Peu importe, hurle la chaîne AMC sur la place publique : une troisième saison a d'ores et déjà été commandée. 

 

Fear the Walking Dead S2

photos associées

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

commentaires lecteurs votre commentaire !

Olric
20/04/2016 à 00:56

Pourtant obselette ça se comprend tout seul non ?

Karlito
19/04/2016 à 11:34

Antho: Et en bon Français? On ne comprend rien à ce que tu as écrit.

antho
18/04/2016 à 20:34

mouais .. j'aimer assez l'idée de voir le début , la sa devient barbant on a aucune envie de suivre cette famille.. TWD est d'un coup mieux sans ça , j'ai l'impression que la franchise va partir dans l'éxé et tous gâcher , se qu'on veut surtt voir je pense les la réaction du gouvernement de plus prêt , il on des moyen , des bunker je c'est pas il doive encore être la , voir leur histoire et les retrouver avec rick daryl et la clic la je vote oui ! , sa bougerai des standard negan est génial mais apres lui? encore un? les zombie son obselette . moi jdit stop :/

votre commentaire